Les Clochettes font peau neuve !

>> Action 4.5 du Plan d’Actions Partenarial [clic ! à lire en p.40]

Dans le cadre de son Plan Climat, la Métropole de Lyon encourage les rénovations d’immeubles au niveau « bâtiment basse consommation » (BBC) sur son territoire. Nous nous rendons à Saint-Fons pour visiter la copropriété des Clochettes en compagnie de M. Jobard, propriétaire, et de M. Monteil, chef de projet pour le PACT ARIM du Rhône.                  

Les Clochettes en travaux 

Nous nous installons dans le jardin situé au cœur de la copropriété, où de nombreux habitants de tout âge et de toute origine se rencontrent. La copropriété des Clochettes accueille près de 1 000 habitants, soit environ un quart de la population du plateau des Clochettes !

Construite au début des années 1960, la résidence se compose de 272 logements répartis en quatre bâtiments. Même si ces immeubles ont fait l’objet de travaux régulièrement, la copropriété a aujourd’hui décidé de s’engager dans une rénovation plus complète. Retour sur une réhabilitation ambitieuse.

Une copropriété engagée

A la demande de la copropriété qui rencontrait quelques difficultés, un plan de sauvegarde a été signé en 2010 par l’État, l’Agence Nationale de l’Habitat, le Grand Lyon, la Ville de Saint-Fons, le Conseil Général et Procivis. L’engagement du conseil syndical, des copropriétaires et des partenaires a permis d’élaborer étape par étape un projet de réhabilitation complet, avec l’accompagnement du PACT ARIM. L’objectif : revaloriser les immeubles en luttant contre la précarité énergétique tout en travaillant sur l’amélioration de son fonctionnement.

En 2012, la possibilité de mobiliser de nouvelles aides grâce au Plan Climat du Grand Lyon et à la Région Rhône-Alpes a permis à la copropriété de se fixer comme nouvel objectif l’atteinte du niveau de performance énergétique « BBC rénovation ». Avec une diminution de moitié des consommations de chauffage, les ménages feront des économies importantes et le confort des logements sera amélioré, en hiver comme en été.

Une réhabilitation complète

L’absence d’isolation dans les constructions des années 1960 fait qu’il est nécessaire aujourd’hui de faire de gros travaux pour atteindre le niveau « BBC rénovation ». Le programme de travaux, voté en 2012 en assemblée générale des copropriétaires, a dû être ajusté en 2013 suite à la découverte d’amiante dans certains matériaux (façades, toiture, fenêtres). Les travaux ont commencé en juillet 2014 et se termineront en décembre 2016.

Ancienne façade

L’ancienne façade

Le premier volet des rénovations vise à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, avec :

  • L’isolation thermique par l’extérieur des façades, terrasses et caves
  • Le changement des fenêtres (non obligatoire pour les propriétaires les ayant remplacées peu auparavant)
  • La pose de volets-roulants
  • L’installation d’une ventilation naturelle assistée 
Une nouvelle isolation pour une nouvelle façade

Une nouvelle isolation pour une nouvelle façade

Le deuxième volet a pour but de sécuriser les immeubles avec notamment :

  • L’amélioration de la sécurité incendie
  • Le remplacement de l’éclairage des caves
  • La reprise de l’électricité des parties communes

Enfin, d’autres travaux sont réalisés pour compléter la rénovation :

  • Installation de bouquets de paraboles sur le toit de chaque immeuble
  • Désamiantage

Ces travaux ont permis de réaliser une économie de 634 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de 72 tours du monde en avion ou encore de plus de 2,6 millions de kilomètres en voiture !

Les travaux continuent !

Les travaux continuent !

Quel montage financier ?

Coût total de la réhabilitation : 6,7 millions d’euros soit en moyenne 24 600 € / logement.

A titre exceptionnel, les partenaires ont contribué au financement des travaux à hauteur de 70% du montant de l’opération, en octroyant des aides collectives et des aides individuelles selon les niveaux de ressources des propriétaires. Les restes à charge, compris entre 500 et 13 000 € par logement, sont relativement faibles comparés à l’ampleur du projet. En outre, certains propriétaires ont accès à des dispositifs d’avance de trésorerie et de prêt à taux zéro proposés par Procivis.

Rendez-vous début 2017 pour voir le résultat !

Concertation PLU-H, le Grand Lyon dans les starting blocks

PLUH Grand LyonEn accord avec le Grenelle II qui prévoit un renforcement des objectifs de développement durable dans les PLU d’une part, et l’intégration de la politique de l’habitat d’autre part, la concertation du PLU-H du Grand Lyon s’ouvre ce mercredi 31 mai avec tous les acteurs qui souhaitent bâtir un projet territorial partagé.

PLU-H, qui es-tu ?
Pourfendeurs d’une planification territoriale dogmatique et fervents défenseurs d’un développement urbain concerté ? Il faudra désormais composer avec un nouvel acronyme qui fera parler de lui ces quatre prochaines années : le bien nommé PLU-H, pour Plan Local d’Urbanisme et de l’Habitat*, ouvert à la concertation à compter de ce mercredi 31 mai.

PLU-H, les grandes orientations
Avec l’accueil de 85 500 nouveaux habitants et la création de 88 000 emplois ces 10 dernières années, le Grand Lyon réaffirme son statut de métropole européenne attractive. « Aujourd’hui, l’enjeu est de conforter et d’amplifier cette dynamique » souligne Gérard Collomb, à l’occasion de la conférence de presse du 30 mai 2012. Une ambition territoriale qui passe notamment par la production de 150 000 logements d’ici à 2030, soit 7 500 logements par an. Ici, le grand Lyon peut d’ores et déjà composer avec une réserve de 22 000 logements projetés dans les opérations à venir.
« Pour autant, cette attractivité ne sera durable que si elle s’accompagne d’une amélioration permanente de la qualité du cadre de vie des habitants et de la satisfaction de leurs besoins » nuance le Président.

PLU-H, les apports du Grenelle II
Conformément au Grenelle II, le futur PLU-H du Grand Lyon sera l’expression d’un projet de développement intégrant des enjeux de développement durable. Plus précisément sur ce qui nous amène ici, le PLU-H vise une organisation urbaine plus sobre en énergie, limitant les émissions de gaz à effet de serre.

  • La ville des courtes distances

En ligne de mire, les transports qui représentent à eux seuls 24 % de l’énergie du territoire et 29 % des émissions de GES. Pour diminuer les obligations de déplacements sur son territoire, le PLU-H du Grand Lyon priorise le développement urbain autour des secteurs déjà bien desservis en TC, à l’instar de la ZAC de la Fraternité à Décines ou du secteur de la Saulaie à Oullins. « Il nous faut organiser la ville des courtes distances autour de pôles urbains plus denses et interconnectés afin de limiter les déplacements en voiture et préserver les espaces naturels et agricoles » résume Gérard Collomb.

  • La performance énergétique

Autre cheval de bataille du PLU-H : l’amélioration des performances énergétiques des bâtiments. Avec 29 % des consommations énergétiques globales et 17 % des émissions de GES le secteur résidentiel dispose lui aussi de vastes marges de progression. Pour se faire, le Grand Lyon encourage la construction de logements économes en énergie, comme dans la ZAC Castellane à Sathonay Camp.
Dans le même temps, la réhabilitation énergétique des logements doit contribuer à l’objectif des 3 x 20, tout en luttant contre la précarité énergétique des ménages défavorisés.

La ville durable est en marche. Rendez-vous le 1er janvier 2016 !

* Par délibération du 16 avril 2012, le Grand Lyon a décidé d’engager la révision de son Plan Local d’Urbanisme (PLU) tenant lieu de Programme Local de l’Habitat (PLH), soit le PLU-H.

>> Toute l’info PLU-H sur grandlyon.com

Le Plan Energie Climat du Grand Lyon est signé !

 

Le Grand Lyon a réuni lundi 28 novembre les partenaires de la Conférence Energie Climat  pour signer le Plan d’actions qui permettra à l’agglomération d’atteindre les objectifs du « 3X20 »  et du facteur 4 aux horizons 2020 et 2050.

«  Aujourd’hui est un tournant pour l’agglomération. Nous entrons dans une nouvelle époque et il est important que nous le fassions ensemble ». Ces mots symboliques de Gérard Collomb ont introduit la signature du Plan Energie Climat du Grand Lyon. Véritable feuille de route  vers les « 3 X 20 », il marque la réussite d’un travail partenarial innovant.  Après la réalisation du diagnostic des émissions de gaz à effet de serre du territoire (2009) et l’élaboration d’une vision 2020 pour une agglomération sobre en carbone (2010), place désormais à l’action commune. Le Plan d’actions partenarial, noyau dur du PECT, est composé de fiches actions détaillées, au niveau des résultats attendus comme à celui des investissements nécessaires pour la collectivité comme pour les partenaires. Ils sont à ce jour 54 à accompagner le Grand Lyon dans son engagement pour la sobriété énergétique de l’agglomération et à être engagés dans des actions de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Plus de 173 actions sont d’ores et déjà répertoriées.

Co-créer l’agglomération de demain

Habitat, transport, énergie et ville intelligente, accompagnement des acteurs, mais aussi précarité énergétique, innovation, développement économique et révolution énergétique sont autant de thématiques à avoir été abordées lors de cette soirée de signatures et de débats.  Chacune revêt en effet des enjeux majeurs pour construire le Grand Lyon de demain, une agglomération qui en s’appuyant sur la mobilisation de chacun et sur son Plan d’actions doit pouvoir répondre efficacement aux défis énergétiques et climatiques.

Pour en savoir plus : découvrez le plan d’actions: 2012 - Plan d'actions partenarial (3313 téléchargements )

Image de prévisualisation YouTube

Réunion du Comité d’Orientation Stratégique: de la vision à l’action

Grand Lyon : nouvelles étapes franchies pour une agglomération sobre en carbone !

 Illustration d’un engagement fort et régulier du Grand Lyon dans le domaine du développement durable, Gérard Collomb, Président du Grand Lyon a entièrement dédié la journée du jeudi 8 septembre 2011, à cette thématique :

 –          Il a réuni le matin le Comité d’Orientation stratégique de la conférence énergie Climat, une trentaine d’acteurs clés de l’agglomération (industriels, chefs d’entreprises, directeurs d’institution.), pour leur proposer de franchir ensemble  une nouvelle étape vers l’objectif des 3×20 inscrit dans le Plan Climat.

      Cette nouvelle étape se veut particulièrement ambitieuse : il s’agit pour chaque   partenaire de déterminer, d’ici à la prochaine conférence énergie climat, quelles  actions concrètes il s’engage à mettre en œuvre pour réduire sensiblement l’empreinte carbone du territoire et ainsi contribuer atteindre les objectifs du plan climat. Pour les accompagner dans cette démarche, 12 actions compatibles avec l’objectif des 3×20 leur ont été proposées.

      Le plan d’action partenarial, réunissant l’ensemble des engagements de chacun, sera présenté lors de la séance plénière de la prochaine      conférence énergie climat, le 28 novembre prochain

 

–          Il a ensuite, au sein du centre de recherche de l’IFP-Energies nouvelles, présidé la conférence de presse de présentation du projet INDEED, aux cotés des présidents d’Arkéma, Rhodia, GDF SUEZ et IFP-Energies nouvelles. Ce projet de pôle d’innovation mondial dédié au développement des écotechnologies et des énergies décarbonnées a été labélisé par l’Etat dans le cadre du Grand Emprunt. Il réuni les industriels de la Vallée de la Chimie et notamment les leaders du domaine, tous présents ce matin aux côtés de Gérard Collomb. Ce dernier s’est félicité de cette reconnaissance de la métropole Lyonnaise et de la Vallée de la Chimie comme territoire et acteur incontournable de l’innovation dans le secteur de la chimie verte. Il a rappelé l’engagement du Grand Lyon dans ce domaine pour soutenir la mutation du territoire vers une économie bas carbone, compétitive et créatrice d’emploi.(liste des partenaires dans doc joint)

–      Sa journée s’est poursuivie par la réunion de lancement du comité de pilotage « Vallée de la Chimie » avec les acteurs locaux (Etat, collectivités locales, industriels, .) qui débouchera sur un schéma directeur global pour le territoire « Vallée de la Chimie » effectif dès 2012.

Ils ont dit…

Gérard Collomb, Président du Grand Lyon

«[Citant Saint Jérôme]  Le navire est en train de couler et nous discutons de la cargaison. Nous devons former ensemble un bel équipage pour sortir le navire de la tempête ».

Eric Poyeton, Président de Lyon Urban Truck and Bus (LUTB)

« On va passer de la recherche à des solutions éprouvées ».

Philippe Grillot, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon

« Le rôle d’une CCI est d’aider les TPE et PME à participer à un effort général, à être totalement dans l’esprit citoyen de la communauté qui est la nôtre ».

Jean Pierre Poncin, Directeur de la raffinerie Total de Feyzin

« Il est important d’aider les petites entreprises à suivre le chemin que nous sommes en train de tracer dans l’industrie d’ici 2020 ».

Daniel Godet, Vice-Président d’ABC HLM

« Certains organismes font déjà 100% de production verte. Le pli est pris ».

Gilles Courteix, Président FBTP Rhône

« Le rôle d’une fédération, c’est la formation. Si le marché est réellement là, nous, nous serons prêts ! »

Eric Pacquet, Directeur Environnement du Groupe Casino

« Lyon est une ville prioritaire pour le groupe Casino en matière de transport de marchandises. »

Bernard Rivalta, Président du Sytral

« Il n’y a pas une seule réponse. C’est en mixant les réponses qu’on y arrivera. »

Gérard Collomb, Président du Grand Lyon

« Nous venons d’assister à un débat extrêmement riche. Nous avons tous une vue partielle de tel ou tel problème. La séance de ce matin a montré la nécessité de la complémentarité, de la synergie pour avoir une stratégie globale. »

« Donnons-nous quelques semaines, jusqu’au 28 novembre, pour ensuite partir sur une stratégie partagée. »

« Plus tard, nous devrons communiquer sur ce que nous faisons pour que nos concitoyens s’approprient cette démarche globale. »

« Nous sommes en train de montrer que notre agglomération pense l’avenir. »

Ateliers de concertation des 6 et 9 juillet 2010: publication du compte rendu

Voici le compte rendu des ateliers de concertation énergie, habitat, entreprises, déplacements, qui se sont déroulés les 6 et 9 juillet derniers.

[Téléchargement non trouvé]

Nous remercions vivement les 105 participants à ces ateliers, qui ont proposé 453 mesures (regroupées en 354 propositions finales). Pendant l’été, le BET Inddigo et l’équipe Plan Climat du Grand Lyon ont travaillé à organiser et qualifier les différentes actions proposées, selon 3 types de classements différents: coût des actions, facilité de mise en oeuvre, tonnes de CO2 économisées.

Vous avez possibilité de commenter ce compte rendu:

– en laissant un commentaire à la suite de l’article

– en envoyant un mail à l’équipe plan climat (planclimat »arobace »grandlyon.org)

Les prochaines étapes de l’élaboration des scenarii d’agglomération:

– début octobre: publication des scenarii « martyr ». Ce document proposera des orientations techniques permettant d’atteindre les -20% sur le territoire et les confrontera aux propositions d’actions des acteurs du territoire. Ce document sera la base des ateliers de concertation d’octobre et novembre.

– 21 octobre: ateliers de concertation thématiques

– 8 novembre: plénière de concertation

Conférence énergie climat: les documents diffusés lors de la soirée d'installation du 6 mai 2010

Vous trouverez ici les documents qui ont été distribués le 6 mai dernier:

– le  présentation projetée le 6 mai (525 téléchargements )

– le [Téléchargement non trouvé]

– la Contribution du Conseil de Développement (711 téléchargements )