Le guide des 100 écogestes tout neuf pour cette année 2021

Venez découvrir la dernière version actualisée du guide des 100 écogestes. Il a été rédigé dans le cadre du programme Déclics, coordonné par le CLER, Réseau pour la transition énergétique, en partenariat avec les associations Alisée (sur Angers) et Hespul (sur Lyon)

Guide 100 ecogestes

À l’origine, ce guide a été rédigé dans le cadre du programme « Défi Familles à Energie Positive », aujourd’hui appelé Déclics énergie, géré par le CLER. Le but de ce guide : recenser de nombreux et précieux conseils pour économiser efficacement l’eau et l’énergie dans son logement.

Ce recueil de 50 pages répertorie 100 écogestes, réalisables chez soi. Il est à destination de toutes personnes voulant faire des économies sur ses consommations : chauffage, eau, électricité, gaz, mais aussi le petit nouveau de cette version, le numérique !

Les nouveautés apportées dans cette publication du CLER ?

À première vue, un design plus récent et attrayant, répondant à la charte du CLER. La mise en page est aussi ludique avec une approche par pièce des écogestes. Cela rend l’utilisation de ce guide plus simple.

À chaque écogestes, une explication est fournie afin de mieux comprendre l’impact. Ils sont d’ailleurs mis en avant selon leur impact et leur simplicité de mise en place.

De nouvelles pages « Zoom » concernant certains postes de consommation permettent aussi de mieux comprendre les enjeux vis-à-vis de la réduction des consommations énergétiques.

Et enfin, l’introduction est illustrée par des graphiques et des chiffres actualisés.

Toutes ces nouveautés s’appuient sur les recommandations de l’ADEME, et un important travail de mise-à-jour a été réalisé sur le contenu.

C’est donc un recueil complet, rempli d’informations utiles, au quotidien, pour entamer une démarche de réduction de ses consommations. La promotion de ces bonnes pratiques et les dispositifs qui les conseillent (DECLICS énergie, Bureaux à énergie positive, intervention des volontaires en service civique dans le tertiaire…) contribuent à atteindre les objectifs de sobriété énergétique inscrits au plan climat et dans le schéma directeur des énergies et portés par le nouvel exécutif.

N’attendez plus, et laissez-vous tenter par une expérience écogestes, comme par exemple :

Schema 2

N°56 : «Je mets un couvercle sur la casserole pendant la cuisson »

Vous pouvez économiser 25% de l’énergie nécessaire à la cuisson en laissant le couvercle sur vos casseroles.

N’hésitez pas à parcourir le reste des écogestes, et choisir ceux qui vous parlent le plus sur Le guide des 100 Écogestes.

Derniers articles en lien :

Une rentrée masquée pour les volontaires « écogestes »

Ecolyo

Une rentrée masquée pour les volontaires « éco gestes » !

 

L’équipe des volontaires en service civique d’Unis-Cité s’est agrandie cette année ! Ils nous racontent cette évolution.

               De 4, nous sommes passées à 8 jeunes. Tous engagés pour ce service civique de 8 mois au sein d’Unis-Cité, nous poursuivons la mission de sensibilisation aux écogestes sur les lieux de travail. En collaboration avec la Métropole de Lyon, représentée par Cléa et Léa, notre public visé reste le même que les années précédentes : les salariés travaillant dans des bureaux, en particulier dans les entreprises signataires du Plan Climat.

Volontaires Unis Cite 2021 (1)De gauche à droite et de haut en bas : Mohamed, Clémentine, Zoé, Fatma, Zahra, Atik, Coline et Théo.

Malgré nos horizons divers et profils variés nous avons un point commun : la volonté de nous impliquer activement dans l’écologie ! En dépit du confinement, nous avons été actifs et nous nous sommes appropriés les outils des années précédentes notamment le plateau du jeu de l’oie que nous avons totalement revisité. Celui-ci est à la base de nos interventions. Il permet de rendre notre approche plus conviviale, ludique et dynamique auprès des salariés que nous rencontrerons.

Les objectifs restent les mêmes : informer et sensibiliser les salariés à la réduction de leurs consommations énergétiques. En effet, le secteur tertiaire est l’un des secteurs le plus énergivore puisqu’à lui seul, sur le territoire métropolitain, il représente 21 % de la consommation finale.

 

Au sein de la Métropole, deux binômes soudés pour cette nouvelle année !

Volontaires Unis Cites 2021 (2)

En haut, de gauche à droite : Timothé, Léa. En bas, de gauche à droite, Cléa, Solène

Pour la 3ème et 2ème année consécutive, la Métropole recrute en sein de deux services distincts, deux binômes de volontaire dans le cadre de la sensibilisation à la sobriété énergétique et au tri des déchets.

Ainsi, Solène et Timothé sont en mission à l’unité collecte sélective et Léa et Cléa sont en mission au nouveau service énergie climat. Cette année, une étroite collaboration entre les deux binômes a été mise en place, afin de réunir les animations, et d’apporter une approche plus globale aux agents de la Métropole.

Une petite présentation ?

« Nous sommes 4 volontaires en service civique : Solène 24 ans, Timothé 22 ans, Léa 25 ans et Cléa 24 ans. Bien que nous venions d’horizons différents – étude de marketing, début de formation dans l’écologie, formation dans la gestion et protection de la nature puis dans  l’aménagement du territoire, et école d’ingénieure dans le bâtiment, l’énergie et l’environnement – nous avons tous les quatre un désir commun : porter nos convictions écologiques à une autre échelle. »

Quelle est votre mission au sein du service énergie climat, et de l’Unité Collecte Sélective (UCS), en quelques mots :

Léa et Cléa : « Nous reprenons le travail engagé depuis déjà 2 ans au sein de la Métropole en partenariat avec Unis-Cité. Notre mission est constituée de 2 volets. Le premier, en collaboration avec Solène et Timothé, entre dans le cadre de l’exemplarité de la Métropole dans le domaine de la sobriété énergétique via une sensibilisation des agents. Le deuxième est d’accompagner des copropriétés éco-rénovées, dans la mise en place de gestes simples par les habitants afin d’améliorer les usages dans les logements et ainsi compléter l’impact attendu par les travaux réalisés. »

Solène et Timothé: « Nous sommes le second binôme en service civique au sein de l’UCS, également en partenariat avec Unis-Cité. Notre mission consiste à sensibiliser les agents sur la simplification des gestes de tri, mise en place en janvier 2020. »

Des formats ludiques pour « embarquer » les agents de la Métropole et leurs managers :

Léa et Cléa : « Depuis plusieurs années, nous motivons les agents à participer à l’exemplarité de la Métropole via des supports ludiques comme un jeu de plateau mais également un Escape Game. Le jeu de plateau a fait l’objet d’une remise à neuf, et cette année c’est donc un tout nouveau plateau qui sera utilisé. Suite aux confinements et à l’instauration du télétravail, nous avons conçu cette année des animations pouvant se pratiquer seul ou à plusieurs via des outils informatiques. Nous nous sommes aussi lancés dans la réalisation d’interviews avec Solène et Timothé ; via un format dynamique et un peu humoristique qui marche très bien actuellement sur les réseaux sociaux. »

Solène et Timothé : « Tenant compte de la situation sanitaire, nous avons dû, nous aussi, adapter nos formats et proposons ainsi des quiz en ligne, en autonomie ou animés par nos soins. Nous travaillons en parallèle sur des formats ludiques en présentiel pour être capables d’intervenir dès que le contexte nous le permettra ! »

 

Nous avons hâte de vous rencontrer en cette nouvelle année 2021 : passez à l’acte et contactez-nous par mail ! Vous ne serez pas déçus et si vous souhaitez apporter un peu de collectif en cette période compliquée, ce sera une aubaine pour votre équipe !

 

Contacts

Pour une intervention dans une structure (entreprise, collectivité hors Métropole de Lyon, association…) : ucgrandlyon2015@gmail.com – l’adresse est bien correcte avec cette date, pas d’inquiétude.

Pour une intervention auprès des agents de la Métropole : ryoussoufian@grandlyon.com pour une sensibilisation aux économies d’énergie ; emaitre@grandlyon.com pour une sensibilisation au tri des déchets. Mais on peut vous faire un mixe des 2 ! A très vite…

 

POLLUTEC ONLINE, c’est cette semaine ! Du 1er au 4 décembre 2020

 

Face à la situation exceptionnelle, Pollutec a lieu 100% en ligne cette année, du 1er au 4 décembre. Vous pouvez retrouver toutes les conférences ici [clic !] , sur les domaines de l’économie circulaire, de l’eau, des déchets, de la mobilité durable, mais aussi la biodiversité, ou encore l’énergie et le climat.

 

Pollutec Online, du 1er au 4 décembre 2020

Pollutec Online, du 1er au 4 décembre 2020

 

Vous trouverez…

Des conférences en format plénière, de 45 minutes avec modérateur, organisées avec des officiels sur des plateaux TV à Paris mardi et mercredi, et à Lyon jeudi et vendredi à EDF Pulse Lab.

Nos élus interviennent dans 2 tables rondes :

  • Mines urbaines Jeudi 3 décembre | 16h30 – 17h15 : Quelles solutions pour transformer nos villes, en augmentant la flexibilité et la capacité de nos bâtiments à se transformer ? Construire des bâtiments éco-conçus pour faciliter la déconstruction sélective. Mise en valeur de mines et carrières urbaines en France et en Europe. Avec Emeline Baume : 1ère Vice-Présidente, Métropole de Lyon (ILOE/Chantier R Station R) ; Alexandre Doyere : Président, Doyere Démolition, Administrateur du SEDDRe ; Cédric Borel : Directeur Institut Français pour la performance du Bâtiment  ; Véronique Pappe : Déléguée Générale, Construction 21.
  • Mobilité des personnes au sein des villes Vendredi 4 décembre | 14h – 14h45 : Comment maîtriser et répondre à la demande ? Quelles possibilités pour le report modal ? Comment l’accélérer ? Comment améliorer l’existant ? Avec Jean-Charles Kohlhaas : Vice-Président en charge des déplacements, intermodalités et logistique urbaine, Métropole de Lyon ; Pauline Desmedt : chef de projets Innovation (LEMON), Transdev ; Jérémie Almosni : chef de service, Service Transports et Mobilités, ADEME ; Timothée David : Directeur territorial, EDF Collectivités Auvergne Rhône-Alpes.

Des formats ateliers, où les entreprises peuvent évoquer les solutions ou projets concrets.

L’annuaire des solutions, qui met en avant toutes les solutions/innovations que les exposants voulaient présenter en 2020. Il sera mis en ligne le 1er décembre et restera actif pendant 1 an. Objectifs : présenter ses produits ; faire connaître son entreprise ; mettre en avant ses innovations ;  développer sa visibilité auprès des différents acteurs du secteur ; générer des contacts qualifiés intéressés par ces solutions. L’annuaire des exposants est disponible ici [clic !]

Des rendez-vous d’affaires, via une plateforme en ligne gratuite qui aide à qualifier les personnes à cibler prioritairement pour favoriser les rencontres entre donneurs d’ordres publics et privés, industriels et collectivités. Objectifs : faciliter les rencontres entre les professionnels des métiers de l’environnement et les porteurs de projets publics et privés. Où ? [clic !] Comment ça marche ? [clic !] Qui est déjà inscrit ? [clic !]

Et finalement, deux escape game jeudi à 12h et vendredi à 11h10 : comment allez-vous échapper au réchauffement climatique ? 60 minutes pour choisir collectivement les meilleures solutions pour la transition énergétique, l’évolution de notre mobilité ou notre alimentation !

En attendant le retour de la version salon à Eurexpo du 5 au 8 octobre 2021 !

 

Salariés engagés de retour sur votre lieu de travail ? Répondez à l’enquête du Réseau FEVE !

Le Réseau FEVE, que nous vous avons présenté dans un précédent article [clic!], organise une enquête pour mieux connaitre les salariés engagés au travail, qui lancent et/ou participent à des projets citoyens, environnementaux et/ou solidaires, sur leur lieu de travail. Vous pouvez répondre via ce questionnaire en ligne :

https://enquetes.univ-lyon2.fr/index.php/135125?lang=fr

L’objectif est de mieux connaitre les salariés engagés sur ces thématiques, et mieux appréhender leurs situations.

N’hésitez pas à participer !

 

L’usine solaire métropolitaine déploie ses panneaux photovoltaïques dans la Vallée de la Chimie

Nous vous parlions à l’automne 2019 d’investissement citoyen possible pour des projets de développement des énergies renouvelables sur le territoire de la Métropole de Lyon [voir l’article blog ici]. C’était le cas du projet porté par la société Lyon Rhône Solaire dans la Vallée de la Chimie : zoom sur son état d’avancement !

Simulation_Arkema_LyonRhoneSolaire

Vue aérienne et simulation des ombrières photovoltaïques sur le parking du site d’Arkema – © Terre et Lac Solaire

 

Une usine solaire pour développer les énergies renouvelables produites localement

La Métropole de Lyon pilote un ambitieux projet de transition énergétique dans la Vallée de la Chimie : créer une usine solaire métropolitaine qui produira environ 7 500 MWh par an, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 1 591 foyers, et permettra d’éviter le rejet dans l’atmosphère de plus de 709 tonnes de CO2 chaque année.

Revivez en 2 min le chantier de la pose d’ombrières photovoltaïques sur le site de JTEKT à Irigny ! Il n’aura fallu que quelques semaines aux équipes des lyonnais de TERRE ET LAC Solaire pour recouvrir 540 places de parking… Impressionnant !

 

Un projet partenarial industriel et citoyen fort

Ce projet repose sur l’engagement de six industriels (ARKEMA, JTEKT, KEM ONE, VOS Logistics, TOTAL CRES et IFPEN) qui mettent à disposition des surfaces sur les toitures de leurs bâtiments et en ombrières de parking pour permettre le déploiement de 35 000 m² de panneaux photovoltaïques d’ici l’été 2020. Aujourd’hui, 30 500 m² de panneaux sont déjà installés.

La société de projet Lyon Rhône Solaire a été créée pour faire le lien entre les industriels impliqués et les habitants du territoire, tout en permettant un suivi optimal de cette réalisation. Elle privilégie ainsi une approche globale garante d’une production d’énergie maximisée. Ce partenariat public-privé associe depuis avril 2019 Corfu Solaire, entreprise filiale du groupe lyonnais Terre et Lac, la Métropole de Lyon et le fonds régional d’investissement OSER.

Enfin, l’implication dans le projet des salariés et des habitants du territoire n’est pas en reste. En effet ce sont 275 000 euros qui ont été collectés lors de la campagne de financement participatif du projet fin 2019.

 

Les chiffres clés du projet global

  • 6 centrales photovoltaïques : des ombrières de parking, des toitures industrielles
  • Coût du projet : 8 millions d’euros
  • 30 500 m² de panneaux solaires photovoltaïques
  • 5,9 MWc de puissance
LRS_av-ap

Ombrières de parking de Total Cres et de l’IFPEN le long du canal du Rhône à Solaize – © Terre et Lac Solaire

 

Envie d’agir au travail pour l’environnement et la solidarité ? Rejoignez le réseau FEVE !

C’est quoi ?

Le réseau FEVE (For Environmental Value Empowerment) est une association créée en 2016 à Lyon par un groupe de salariés. Ils sont motivés à mettre en accord leur environnement de travail et leurs convictions écologiques et solidaires. Il s’agit d’accompagner les changements de comportements des salariés : « l’association accompagne les salariés dans leurs envies d’agir au travail en faveur de l’environnement, de la solidarité et la citoyenneté. » Les actions du réseau FEVE s’inscrivent dans l’action 3 du Plan Climat « Susciter et accompagner les changements d’habitude ».

« Convaincue de la nécessité d’une prise de responsabilité de l’entreprise vis-à-vis de son impact sur la société, j’étais intiment convaincue qu’une telle responsabilité n’avait de sens que par l’humain» – Solinne Moretti, présidente et fondatrice du réseau FEVE

C’est pour qui ?

L’association est à destination des salariés et employés. Le but du réseau FEVE est de soutenir leurs actions dans le Développement Durable (DD) et la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE). Grâce au réseau FEVE, les initiatives peuvent être partagées, et même accompagnées par des bénévoles compétents, pour soutenir les prises de conscience écocitoyennes sur les lieux de travail.

Formation de salariés par le réseau FEVE

 

Ça marche comment ?

La particularité de la démarche FEVE vient de son organisation écocitoyenne « bottom-up », c’est-à-dire qu’elle part d’en bas, du salarié, pour infuser jusqu’à la stratégie RSE de l’entreprise, pour agir en faveur de la transition écologique et solidaire. L’association agit selon 4 axes :

  • Un accompagnement individuel et collectif en externe pour faciliter les rencontres entre salariés et favoriser l’inspiration, et rencontrer les acteurs ressources du territoire, à travers des bénévoles formés à l’accompagnement au changement.
  • Une formation intrapreneur IpESS (Intrapreneur Environnemental Social et Solidaire), qui vise à former des citoyens grâce à des mises en situation et une certification finale, pour être reconnu IpESS par son organisation. Elle s’articule autour de l’intrapreneuriat (développer la culture d’entreprendre), de l’empowerement (cultiver l’esprit critique pour mieux agir), et de l’accompagnement aux changements éco-responsables.
  • Un accompagnement à la création de FEVES en interne : pour les salariés certifiés IpESS, mais aussi pour tous les autres, un soutien pour créer des FEVES sur le lieu de travail, où salariés et employés peuvent se retrouver autour de valeurs et projets ESS (environnement social et solidaire) partagés. Les FEVES participent ensuite aux stratégies de développement durable et de RSE de leur entreprise, elles sont une instance de dialogue.
  • Une aide à la transformation des métiers de l’entreprise : les salariés accompagnés sont amenés à réfléchir pour donner un sens plus écologique et solidaire à leurs fonctions (écoconception, informatique écoresponsable ou éthique écologique.)

 

Une partie des bénévoles du réseau FEVE

Le réseau FEVE organise aussi différents types d’événements :

Tout d’abord, des afterwork RSE/DD « Bouge ton entreprise ! », pour s’inspirer dans ses actions au travail. Ces temps sont ouverts à tous et ont lieu une fois par mois à Lyon.

Des rencontres sont également proposées pour mieux connaitre les acteurs du territoire et trouver des ressources. Pour ne plus seulement avoir envie d’agir, mais pouvoir passer à l’action. D’autres événements sont organisés, comme des conférences thématiques sur l’engagement éco-citoyen au travail ou des ciné-débats publics.

Enfin, le réseau développe un dernier outil : les Conversations Carbone. C’est un cycle de 6 ateliers de discussion portant sur les différentes thématiques de notre empreinte carbone, à destination des salariés. Un accompagnement en forme de première étape pour agir ensuite sur son lieu de travail et promouvoir un mode de vie plus sobre en carbone.

Et concrètement ?

Voici des exemples d’actions facilement réalisables et reproductibles sur le lieu de travail :

  • Tri et réduction des gobelets et bouteilles plastiques, canettes alu et bouchons aux coins café
  • Tri du papier au bureau
  • Distribution de paniers AMAP
  • Boites à partage, création d’une « salle de la convivialité », frigo solidaire pour partager ses récoltes, échanges de services
  • Installation de ruches d’entreprises
  • Réduction des consommations d’énergie chez soi et au bureau (éclairage, climatisation, eau)
  • Réduction de l’empreinte carbone informatique
  • Déjeuners collectifs zéro déchets, locaux et bios
  • Et bien d’autres encore !

C’est où et quand ?

L’association sera présente au salon Primevère, du 6 au 8 mars 2020 à Eurexpo, alors venez les rencontrer pour trouver des réponses à toutes vos questions !

 

Pour en savoir plus sur le réseau FEVE : www.reseaufeve.fr

Pour contacter le réseau FEVE : contact@reseaufeve.org

 

 

Découvrez le nouveau guide des acteurs de l’économie circulaire !

La Métropole de Lyon vous propose une seconde édition du guide des acteurs de l’économie circulaire. Vous pourrez en apprendre plus sur des projets concrets au service des 4 R « Réduire, Réparer, Réemployer, Recycler ».

L’économie circulaire consiste à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources tout en diminuant l’impact sur l’environnement, notamment en limitant la consommation et les gaspillages de ressources (matières premières, eau, énergie) ainsi que la production de déchets. L’économie circulaire vise donc à faire plus et mieux, avec moins, pour la totalité du cycle de vie du produit (bien ou service).

Vous trouverez à l’intérieur de ce guide, une présentation de projets traitant d’alimentation, de BTP, de mobilité, d’ameublement, de gestion des biodéchets, de culture ou de textile, ainsi que les contacts des différentes structures.

Ce guide s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels, alors n’hésitez pas à aller le télécharger ici [clic !]

 

 

 

Co-exposez sur le stand OnlyLyon au Smart City Expo World Congress 2020

Pour la 4ème année, la Métropole de Lyon aura un stand partenarial au , l’événement mondial de référence dans le domaine de la ville intelligente, du 17 au 19 novembre 2020 à Barcelone (Espagne)

La Métropole lance un appel à manifestation d’intérêt pour les partenaires intéressés pour co-exposer à ses côtés et pour se développer à l’international. Parmi les 5 thématiques identifiées à ce stade, celle sur la smart city et changement climatique pourrait vous intéresser. Il s’agira de mettre en avant des initiatives portant sur les domaines de l’énergie, de l’autoconsommation, des îlots de chaleurs urbains, de l’adaptation au changement climatique, etc.

Vous avez jusqu’au 30 mars 2020 pour répondre à l’appel à manifestation d’intérêt et déposer votre dossier ! Attention places limitées. Plus d’infos sur les critères d’éligibilité, le planning et les thématiques cibles : [clic !]

Le stand Only Lyon de 2019

 

Économie circulaire, zéro gaspillage, c’est reparti !

Réduction des déchets, réemploi des matériaux : c’est pour faire émerger des initiatives innovantes que l’appel à manifestation d’intérêt « Economie circulaire, zéro déchet » a été lancé en 2017. La 2e édition s’est déroulée fin 2018.

logo_zero_dechet_zero_gaspi_RVB_HD_contour

L’initiative a pour objectif de soutenir les porteurs de projet qui expérimentent de nouveaux modèles économiques :

  • plus sobres en ressources et moins producteurs de déchets,
  • créateurs d’emploi,
  • et potentiellement générateur d’économie

Des « appels à manifestation d’intérêt » pour repérer les initiatives

Lors de la première édition, sur les 56 réponses, 47 projets ont été retenus. 12 initiatives ont été jugées particulièrement prometteuses. Elles ont pu bénéficier d’une aide financière pouvant aller jusqu’à 15 000 € ou de la mise à disposition d’un local à bas coût. Grâce à ces 12 projets, 700 tonnes de déchets devraient être évitées ou détournées et une vingtaine d’emplois créés dès 2018. En résultent 3 films et un guide qui valorisent ces projets innovants.

Pour la deuxième édition, clôturée le 17 décembre 2018, le budget est passé de 80 000 € à 250 000 €. A ce jour, 35 dossiers ont été déposés. Au-delà du soutien financier ou de la mise à disposition de locaux, les porteurs de projet associatifs pourront bénéficier de bénévolat et de mécénat de compétence. De quoi solutionner des questionnements pointus avec une aide extérieure qu’ils n’auraient peut-être pas pu s’offrir. La Métropole organise aussi des rencontres entre acteurs proches afin de voir émerger des dynamiques globales.

Pour comprendre concrètement cet accompagnement, zoom sur 2 projets récompensés en 2017 autour de la seconde vie des produits : Mineka et Techtera.

Minéka, la réutilisation de matériaux de construction

TRESPA REEMPLOI PAR COLLECTIF POURQUOI PAS - CNBD_1

L’association collecte des matières premières sur les chantiers du BTP. © Minéka

Bois, sols, bardage, contreplaqué, panneau d’isolation, peintures… L’association Mineka collecte les déchets de chantier des entreprises du BTP pour les redistribuer à prix solidaire à tous les publics. « Nous avions expérimenté plusieurs processus de collecte et notre modèle économique. Il nous fallait un lieu où stocker les matériaux collectés, raconte Joanne Boachon, architecte de formation, co-fondatrice de Minéka. Raison pour laquelle nous avons candidaté à l’AMI. Nous avons pu bénéficier d’un local temporaire de 400 m2 à bas prix, en attendant la fin des travaux d’un lieu deux fois plus grand. Même si le processus a été long, la collectivité a été motrice dans ce changement. »

Un investissement de la Métropole que Joanne Boachon juge logique : « Elle génère des déchets lors de ses travaux d’aménagement. C’est essentiel à nos yeux qu’elle soit partenaire de ce genre d’actions. » Sur l’année 2018, l’association a réalisé des investissements matériels (véhicule de collecte, chariot-élévateur, logiciel de caisse, de pesée). Et d’ici à 3 ans, trois autres salariés devraient intégrer l’organisation.

Pour la suite, Minéka espère que par son action, le réemploi ne sera plus une alternative mais qu’il rentrera dans les habitudes. C’est pourquoi l’association étend son action aux distributeurs (magasins de bricolage, fabricants, organismes d’événementiel…).

www.mineka.fr

Chutes, on recycle : évènement d’upcycling Techtera

Techtera   © Sébastien Criner

Techtera organise des évènements qui rapprochent industriels et designers. © Sébastien Criner

Le pôle de compétitivité de la filière textile du territoire Techtera a organisé la première édition de son évènement « Chutes, on recycle ! », le 13 novembre 2018. L’objectif : faire naître des collaborations entre les industriels et les designers afin de valoriser les chutes de production textile au travers de l’upcycling.

Avec près de 100 participants, cette journée d’échange s’est articulée autour de rendez-vous industriels/ designers (plus de 200 rendez-vous sur la journée), d’une conférence, d’une exposition des créations et de la remise des prix du concours de des initiatives d’upcycling.

Pour organiser un événement d’une telle ampleur, il fallait un lieu capable d’accueillir et d’exposer :  la journée a eu lieu au siège de la Métropole de Lyon et une subvention de 8 000 € a été accordée à Techtera. « Une somme qui nous a permis de financer un prestataire, et la location de matériel », détaille Clara Potton, responsable projet chez Techtera. Elle se félicite également du développement de son réseau sur d’autres thématiques : « ça nous a permis de nous rapprocher d’autres acteurs de l’économie circulaire récompensés comme Mineka ».

www.techtera.org

Pour en savoir plus

Plus d’informations sur le site économie du Grand Lyon.

… ou en images!

Unis-cité : les éco-gestes au bureau

Comme chaque année, une équipe de jeunes volontaires en service civique sensibilise aux éco-gestes dans les bureaux. Ils sont quatre, motivés, ralliés par la couleur orange, ils viennent dans votre entreprise et proposent une approche ludique, leurs connaissances sont une arme pour notre futur! Ils vont vous raconter leur histoire …

L'équipe 2018 des volontaires d'Unis-Cité propose à tous les organismes des sessions d'animation sur les éco-gestes au bureau.

L’équipe 2018 des volontaires d’Unis-Cité propose à tous les organismes des sessions d’animation sur les éco-gestes au bureau.

Une association et quatre volontaires à votre service !

Unis cité est une association créée en 1995 qui accueille des jeunes de 16 à 25 ans pour un service civique. L’antenne du Rhône basée à Lyon accueille cette année 90 volontaires engagés sur des missions d’intérêt général pour une période de 6 à 9 mois. Solidarité, diversité, échange, respect, entraide, partage… telles sont les valeurs qui nous unissent et que nous souhaitons partager lors de nos missions.

Nous sommes une équipe de quatre jeunes d’horizons différents, réunis par des motivations différentes, mais travaillant ensemble dans la même direction : Florent (21 ans), Lucille (24 ans), Maëlle (18 ans) et Victor (22 ans).

L’objectif de votre mission c’est quoi exactement ?

Le principe est d’intervenir gratuitement au sein de bureaux sous forme de jeux interactifs avec comme objectif de sensibiliser les salariés aux économies d’énergie. Nos interventions durent entre 45 minutes et 1 heure. Elles regroupent généralement entre 8 et 12 personnes. Sous forme de jeux interactifs, elles se déroulent dans un climat de convivialité et permettent d’aborder le thème des économies d’énergie sans se prendre la tête.

Quels types de jeux proposez-vous ?  

Nous avons deux supports : le jeu de piste et le jeu de l’oie. Ils ont été conçus par les équipes précédentes d’Unis-Cité et sont adaptables en fonction du nombre de participants :

Le "jeu de piste" consiste à parcourir les différents lieux de travail en identifiant les postes qui consomment de l'énergie

Le « jeu de piste » consiste à parcourir les différents lieux de travail en identifiant les postes qui consomment de l’énergie

Le jeu de piste: Il permet de se déplacer dans l’environnement de travail des salariés et d’aborder différents thèmes lié à l’énergie et au développement durable. Par exemple, on abordera dans la salle de pause la question de « qui pense à arrêter la machine à café ? », dans une salle de réunion « savez-vous comment baisser le thermostat en partant? », etc.

Les + :  

  • Jeu dynamique, on se déplace
  • Thèmes abordés adaptables aux problématiques de chaque lieu,
  • Travail d’équipe pour trouver les éco-gestes.
Une session de "jeu de l'oie" animée par les volontaires

Le « jeu de l’oie » se pratique autour d’une table, il est axé sur la discussion et les pratiques de chacun

 

Le jeu de plateau: Il permet de jouer avec des pions et carte sur les thèmes de l’energie et du développement durable.

Les + :

  • Aborde beaucoup de thèmes différents,
  • Nécessite peu d’espace.

Un point en ce début d’année ?

Nous avons déjà réalisé 7 interventions  : auprès des autres volontaires et des salariés d’Unis-Cité, dans les locaux de la mission Vallée de la Chimie, dans les bureaux du laboratoire de la station d’épuration de Pierre-Bénite, ainsi qu’à la mairie du 6ème. Nous continuons à démarcher de nombreuses structures et espérons que cette belle dynamique persiste !

 

Voulez-vous être les suivants ?

Nous sommes disponibles les mardi et les mercredi. Vous pouvez nous contacter par mail pour planifier une intervention ou pour toute information supplémentaire : ucgrandlyon2015@gmail.com. Retrouvez aussi le flyer décrivant nos animations.

A bientôt!

L’équipe d’unis-cité prête à vous accompagner pour une session d’éco-gestes au bureau !