Les partenaires ECORENO’V font le point

Le 29 mars dernier, les 36 partenaires de la charte ECORENO’V se sont retrouvés pour partager la dynamique observée autour de la plateforme. Ces rendez-vous ont lieu au moins une fois par an et sont l’occasion de partager le bilan et d’échanger sur le dispositif.

Partenaires_ecorenov

Les nouveaux partenaires signent la charte ECORENO’V. Syndicats professionnels d’entreprises de construction ou d’ingénierie, banques, opérateurs, représentants de copropriétés ou de syndics, énergéticiens… ils sont désormais 36 organismes à s’engager sur leurs compétences.

L’éco-rénovation est bel et bien en route

Quand on sait qu’il faut près de 3 ans pour qu’une copropriété engage une rénovation thermique globale, on comprend mieux la dynamique ECORENO’V : 3 ans après le lancement de la plateforme (début 2015), la filière commence à ressentir sérieusement l’augmentation des demandes. Les partenaires de la plateforme locale d’éco-rénovation prennent la parole.

Côté accueil des propriétaires de logements, l’Agence Locale de l’Energie et du Climat (ALEC) enregistre une croissance de +40% des contacts ces 2 dernières années. SOLIHA, qui accompagne les ménages modestes, enregistre une hausse assez proche (+34%). Les Grands Lyonnais se renseignent plus, conséquence d’une communication plus forte de l’ALEC, de la Métropole, des communes, des partenaires au contact des habitants et syndics.

Retour en images d’une rénovation de copropriété à Lyon 8, diffusée lors de la séance :

Côté financement, la Métropole a reçu en mars 2018, 2907 demandes de financement pour des travaux ECORENO’V dans le parc de logements privés, soit près de 43 M€ de travaux et honoraires TTC (dont 33 M€ de travaux ECORENO’V HT) et 7 M€ d’aides métropolitaines. Une dynamique forte s’est enclenchée, sur tous les territoires de la Métropole et qui concerne aussi les ménages aux ressources plus limitées. 

L’une des banques signataires, le Crédit Foncier, témoigne aussi d’une augmentation des prêts octroyés sur notre territoire : les dossiers ECORENO’V représentaient 15% des demandes de prêt en 2017, en 2018 ils seront 40%. La banque explique qu’elle répond à ces demandes principalement avec le dispositif « copro 100″ en complément de l' »éco-prêt à taux zéro collectif » (EcoPTZ).

La filière du bâtiment est-elle capable d’absorber cette activité ?

La hausse d’activité se fait progressivement, au rythme des projets. Les maîtres d’oeuvre (architectes, économistes, bureaux d’étude thermiques) témoignent d’un carnet de commandes particulièrement rempli en 2018 : ces études mèneront à de nouveaux projets. Côté travaux, la filière bâtiment a pu anticiper cette nouvelle demande en poursuivant la formation des artisans, et en travaillant sur les groupements d’entreprises. Dans ce sens, l’action DoRéMI (voir l’article) s’est avérée pertinente pour monter des groupements d’artisans capables de proposer des bouquets de travaux en maison. Operene, réseau qui rassemble 40 entreprises proposant des rénovations globales, voit la progression forte du marché : depuis 4 ans, le marché se ré-oriente du simple ravalement de façade à l’amélioration thermique. L’entreprise propose des services plus poussés comme la garantie de performance énergétique permettant de vérifier le maintien des gains dans le temps. Pour accélérer le mouvement, elle recherche de nouveaux outils et a rejoint la démarche energie sprong, qui vise à accélérer les chantiers de rénovation en travaillant entre autres sur les procédés de fabrication en amont du chantier.

Nouveautés 2018

En 2018, les règles vont s’adapter pour prendre en compte le retour d’expérience de ces 2 ans : ajustement des règles concernant les logements collectifs, promotion des matériaux bio-sourcés, meilleur financement de l’audit et des travaux BBC en maison individuelle… Les questions fusent : est-on en mesure de produire localement et à prix raisonnable des matériaux bio-sourcés ? Les professionnels indiquent que c’est bien la demande qui rendra ces matériaux compétitifs : le prix de la laine de bois a ainsi été divisé par 2 en cinq ans. La Ville de Bron confirme que la commande publique a aussi un rôle a jouer, elle a ainsi formé ses agents pour intégrer le biosourcé dans ses constructions.

Et après ?

En en 2020, avec les élections, aura-t-on de la visibilité ? Béatrice Vessiller, Vice-Présidente en charge de la rénovation thermique des logements, rassure l’assemblée : « nous avons fait le tour des Conférences Territoriales des Maires pour expliquer le dispositif ECORENO’V. Partout, la démarche est bien accueillie et reconnue comme nécessaire pour nos concitoyens et pour les territoires. Notre bilan et l’assemblée réunie aujourd’hui témoignent de la dynamique bien installée maintenant, qui devrait se poursuivre après 2020″.

Pour en savoir plus

Les aides ECORENO’V

Le bilan des 2 premières années de la plateforme : Bilan ECORENO'V 2017 (29 téléchargements )

 

Ecoreno’v – les films

Retrouvez l’éco-rénovation en image !

* Reportage France 3 (janvier 2017) en présence de l’Agence Locale de l’Energie de l’agglomération lyonnaise.

* Reportage sur la copropriété « Les églantiers » (juin 2016)

C’est le printemps, envie de rénover votre logement ?

Le guichet ECORENOV’ est toujours actif, avec plus de 1 200 logements financés entre septembre 2015 et février 2017. Retrouvez les informations sur le site de la Métropole ou la page ALE dédiée.

 

 

Écorénov’ : une charte des partenaires pour consolider la démarche

Engagée depuis 2015, la plate-forme d’éco-rénovation Écorénov’ réunit de nombreux partenaires. Lesquels ont signé le 30 novembre une charte commune qui va faciliter leurs échanges et permettre au dispositif de se structurer encore davantage.

Les partenaires signataires de la charte Écorénov' ©DR

Les partenaires signataires de la charte Écorénov’ ©DR

Écorénov’, c’est quoi ?

Il s’agit de la plateforme locale de rénovation énergétique de l’habitat privé de la Métropole de Lyon. Elle permet aux propriétaires de maisons individuelles ou aux copropriétés de bénéficier de subventions pour réaliser des travaux énergétiques dans leurs logements. Travaux qui entraîneront, à court terme, des réductions significatives de consommations énergétiques. La porte d’entrée de toutes les démarches d’Écorénov’ est l’ALE (Agence Locale de l’Habitat).

Le plan Climat impulse la démarche

La plate-forme est une des actions fortes du Plan Climat de la Métropole de Lyon, voté en 2012. À l’époque, le volet habitat de ce plan affichait la volonté de développer des rénovations thermiques très performantes, en atteignant le niveau « BBC Rénovation », soit 96 kWhep/an/m2.
Suite à l’adoption du plan début 2012, une première phase (2012-2014) a permis de rénover 1700 logements du parc social et 850 logements du parc privé. Les résultats affichés (6000 tonnes de C02 économisées par an) ont conforté la collectivité dans la nécessité d’amplifier ce volet de la rénovation énergétique des habitations. En 2014, la Métropole a répondu à l’appel à manifestation d’intérêt de la Région et de l’ADEME pour mettre en place une plate-forme, qui a vu le jour début 2015. Éco’rénov bénéficie d’un budget de 30 millions d’euros d’investissement, inscrite à la Programmation Pluriannuelle d’Investissement 2015-2020.

Tour à tour, les partenaires ont signé la charte

Tour à tour, les partenaires ont signé la charte

Points d’échanges réguliers

Pour maintenir le dialogue avec les acteurs de la rénovation énergétique sur le territoire, Ecorenov’ est piloté par un comité de suivi partenarial. Réuni à deux reprises en 2015, le rendez-vous de cette fin d’année 2016 avait pour but de signer la « charte des partenaires » et de partager les points de vue autour de tables-rondes. Les sujets abordés : l’accompagnement des particuliers et la mobilisation des professionnels pour une éco-rénovation de qualité. L’occasion d’instaurer dialogues et échanges entre les différentes structures présentes.

Signature d’une charte partenariale

Le 30 novembre 2016, la signature de la charte des partenaires est venue officialiser une alliance forte qui existe depuis le lancement de la plate-forme. Elle va permettre aux signataires de valoriser leurs actions, de faire connaître le dispositif auprès des professionnels du bâtiment, ou encore de faciliter la prise de décision de travaux chez les particuliers. Elle a également pour objectif d’aider la filière professionnelle à se structurer sur la thématique, tout en gardant en tête que la qualité architecturale et urbaine des projets est importante. Avec cette charte, tous œuvrent pour consolider et booster le secteur de l’éco-rénovation. Ambition : atteindre 1200 à 1800 logements éco-rénovés par an.

Rassembler différents horizons

Autre intérêt de la charte : fédérer des différents corps de métiers  (conseil, maîtrise d’oeuvre, entreprises du bâtiment, énergéticiens, banques…) afin d’atteindre ensemble les objectifs affichés. Cette signature rassemble aussi bien les financeurs (Métropole, Région, ADEME) que les spécialistes de l’accompagnement humain et technique (ALE, Soliha). Mais aussi les acteurs de la maîtrise d’œuvre (Ordre des Architectes, CAPEB,  BTP Rhône) ceux représentant les copropriétaires (UNIS…). Autres interlocuteurs associés, les banques, afin de les sensibiliser à la délivrance de prêts à taux zéro, et les énergéticiens : Enedis et GRDF, distributeurs d’énergie et qui disposent des consommations des particuliers. Ils seront très utiles dans un futur proche, lorsqu’il s’agira de mesure les économies réelles réalisées.

« Les copropriétaires ont rapidement adhéré »

Isabelle Vincent © DR

Isabelle Vincent © DR

Isabelle Vincent, présidente du conseil syndical de la copropriété « Les 3 écureuils » à Villeurbanne
« Notre bâtiment date de 1969 et comprend 27 logements. Il ne comporte quasiment aucune isolation et comme nous avions le ravalement de la façade et la reprise de la toiture-terrasse à programmer, nous avons évoqué la nécessité de repenser aussi l’isolation. Entre l’envoi de l’ordre du jour de notre assemblée générale et sa tenue, nous avons fait des permanences pour recevoir les copropriétaires et répondre à leurs questions sur l’éco-rénovation. Si nous n’avions pas la réponse, nous avons tout fait pour l’avoir lors de l’AG. Ce jour-là, une personne de l’ALE était présente pour appuyer nos propos. Nous avons pu présenter différents scénarios et les aides proposées par la Métropole ont bien entendu également pesé dans la balance. À l’arrivée, 26 des 27 copropriétaires ont opté pour le BBC. »

Pour en savoir plus

Téléchargez la charte des partenaires Ecorenov’

Retrouvez la démarche Ecorenov’

Les films de la CEC

Revivez les temps forts de la Conférence Energie Climat du 12 novembre 2015 en visionnant les vidéos diffusées à cette occasion ainsi que le film souvenir de l’événement !

Emissions de CO2 du territoire : comment sont-elles calculées ?

Ecorenov’ : campagne de rénovation de l’habitat.

Adaptation au changement climatique, un nouveau volet pour le Plan Climat !

Retour en image sur la 4ème Conférence Energie Climat, le 12 novembre 2015.

… prochaine CEC en 2017, d’ici là nous aurons l’occasion d’échanger par projet pour aller toujours plus loin dans la mise en oeuvre du plan d’action partenarial !