Héros ordinaires – Ce n’est qu’un au revoir…

Mission Héros ordinaires des volontaires d’Unis-Cité Facebook

Eh oui, c’est la fin ! L’évènement « Le Temps des Cerises » du 23 juin à la Confluence a clôturé notre projet dans une ambiance conviviale et riche en rencontres.

 

Après 3 mois passés en quête d’initiatives éco-citoyennes originales, notre mission se terminera bientôt ici, sur ce blog, avec la mise en ligne des reportages réalisés par l’équipe vidéo. Nous espérons tous que nos articles vous ont inspirés et ont révélé le Héros Ordinaire qui sommeille en vous !

Pour notre part, certains d’entre nous ont pris conscience que l’environnement est l’affaire de tous et que même le plus petit geste peut faire beaucoup pour notre planète : ce sont les petites rivières qui font les grands fleuves… Nous en avons tous tiré un enseignement bénéfique, même ceux qui ne sont pas prêts à adopter l’attitude des héros ordinaires au quotidien. Mais dans l’avenir, qui sait ?

L’équipe blog a été très heureuse de vous faire part de son expérience et remercie tous ceux qui ont partagé l’aventure avec elle. Nous tenons à remercier le Grand Lyon pour son soutien, Charline notre coordinatrice d’équipe, Anatome pour l’organisation de l’évènement, la Maison de la Confluence pour le prêt de la salle de projection, Pascal Coulan pour son intervention drôle et engagée lors de la causerie, Sandrine Boucher pour ses conseils et son dévouement sur ce projet, Alban Delacour pour son soutien sans faille à l’équipe vidéo, et bien sûr un grand merci aux Héros Ordinaires qui ont accepté de partager leurs témoignages, que ce soit en vidéo, sur le blog ou lors du Temps des Cerises.

Même si le projet des volontaires de la cuvée 2011-2012 s’arrête ici, cette rubrique continuera d’être alimentée en attendant l’arrivée de la nouvelle équipe de volontaires le printemps prochain !

Salut à tous !

 

 

[edit Grand Lyon]

Et voici la vidéo des héros ordinaires, saison 4!

 http://www.dailymotion.com/video/xrr682

 

 

 

Héros ordinaires – On fait le bilan calmement

Mission Héros ordinaires des volontaires d’Unis-Cité

À force d’entendre « Y’a qu’a tous s’impliquer », « Il faut qu’on arrête le gaspillage, qu’on soit plus sobres en carbone », on pourrait oublier que pour lutter contre le réchauffement et le gaspillage des ressources, il faut d’abord compter sur soi-même.

Sous la sage (direction) de Sylvia Generoso, une des responsables de La Revue Durable, scientifique spécialiste du climat, nous avons pris conscience des conséquences des gaz à effets de serre sur notre planète. Et ces gaz à effets de serre sont propagés dans l’atmosphère par nos émissions engendrées par toutes nos activités humaines.

 

Les volontaires en formation avec Sylvia Generoso.

 

Pour pouvoir savoir combien nous générons de carbone en une année dans l’atmosphère, nous nous sommes inscrits sur le site Le climat entre nos mains mis en place par cette Revue Durable et en voici les résultats :

Petits commentaires concernant ce graphique :

Ce bilan carbone nous permet de constater que le volontaire moyen est beaucoup plus sobre en carbone que le français moyen.

 Le résultat le plus élevé (qui reste cependant inférieur à la moyenne nationale) s’explique par le fait que cette volontaire est la seule à posséder une voiture et donc nous avons réalisé l’importance de choisir, quand c’est possible, des modes de déplacements doux.

A l’inverse, le résultat le plus bas (5,73t CO2 – eq/an) peut s’expliquer par les nombreux déplacements en transports en commun qu’utilise ce volontaire exemplaire.

Les résultats peuvent également varier suivant la consommation de viande qui devrait être réduite à 2 fois/semaine.

Chacun a pu avoir des conseils sur les gestes de la vie quotidienne afin de diminuer ses émissions de carbone. Ceux d’entre nous qui l’ont voulu se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre : Amélie a décidé de diminuer sa consommation de produits carnés et Salomé va essayer d’introduire des gestes écocitoyens dans sa colocation. Elle racontera cette expérience sur ce blog dans les prochaines semaines.

Par notre participation, nous voulons avoir « le climat entre nos mains » à notre échelle. Il y a du boulot, l’objectif pour chaque citoyen étant de diviser par 4 ses émissions de CO2 d’ici 2050.