A vos capteurs !

Le 20 juin après-midi, la première campagne participative de mesure de la qualité de l’air et de la chaleur en ville aura lieu. A l’aide de capteurs spécialement conçus par les laboratoires de recherche lyonnais, une quarantaine de volontaires sont attendus pour arpenter la ville et récolter de précieuses données. Tentés par l’aventure ?

3Mair-Mesures-participatives-Lyon

Climat urbain

L’été approche avec son lot de canicules : on le sait, ce phénomène va s’intensifier… Mais quel est le lien entre climat local et urbanisme ? Comment évoluent les concentrations de polluants selon les rues, les différents espaces, en lien avec l’activité humaine entre autres ? Depuis quelques années, la possibilité de construire à moindre coût des capteurs offre de nouvelles méthodes de mesure.

Le projet 3 M’air

Tout est parti d’un projet de recherche, « 3 M’air » (comme Mesure citoyenne Mobile & Modélisation). Il rassemble plusieurs laboratoires en  géographie, sciences sociales, télécommunications ainsi que des collectivités et spécialistes de la météo et de la qualité de l’air. L’objectif ? Lors de campagnes de mesure avec les habitants, acquérir des données sur la qualité de l’air (mesure des particules fines et gaz polluants tels que le NO2) et la température de l’air.

Des capteurs spécifiques ont été conçus par le laboratoire CITI à la Doua, leur précision a été comparée aux mesures des professionnels (Météo France et Atmo). La méthode de mesure participative a été testée à plusieurs reprises par les géographes de Lyon 3 – Jean Moulin. Les résultats de ces campagnes, données de terrain, seront ensuite comparés aux informations des différents modèles, afin de les améliorer.

Je m’inscris !

Lors de parcours de 1,5 km en moyenne, les volontaires pourront explorer une partie de la ville et enregistrer les données mesurées par le capteur en continu.

Pour participer :

– inscrivez-vous par mail à projet.3mair(a)gmail.com 

– RDV le jeudi 20 juin à 14h au Tubà (145 rue lafayette)

– n’oubliez pas de prendre un chapeau, de la crème solaire et une paire de baskets

A vos marques… prêts…

 

 

ECORENO’V passe la barre des 8 000!

Chaque trimestre, retrouvez sur le blog du plan climat de bilan d’avancement d’ECORENO’V [clic!]. Ce printemps, le nombre de logements financés pour des travaux de rénovation énergétique sur notre territoire atteint 8 930 depuis le lancement du dispositif. 

La copropriété "La rose de la Haye", à St Genis Laval, a été rénovée fin 2018 (la photo est prise pendant les travaux). Elle a divisé par 2 ses consommations d'énergie ! retrouvez les détails sur la fiche de site.

La copropriété « La rose de l’Haye », à St Genis Laval, a été rénovée fin 2018 (la photo est prise pendant les travaux). Elle a divisé par deux ses consommations d’énergie et atteindre le niveau « BBC rénovation » (Bâtiment Basse Consommation). Retrouvez les détails de l’opération sur la fiche de site (clic!).

La plateforme ECORENO’V, lancée en 2015, est en phase d’accélération. Sur les 8 930 logements financés depuis le début du dispositif, on retrouve en première position les copropriétés (5 000 logements), les logements sociaux (3 600 logements) et les maisons (bientôt 200 logements).

Et ce n’est pas fini! Les bonnes idées se propagent vite : les équipes d’ECORENO’V anticipent que les propriétaires de 8 000 logements supplémentaires s’engageront dans des travaux d’ici la fin de l’année. Du pain sur la planche pour un dispositif maintenant bien rôdé.

Si vous ne connaissez pas (encore) cet accompagnement, ou pour connaître ses dernières évolutions, c’est par ici !

Le suivi trimestriel d’ECORENO’V sur le blog fait l’objet d’une rubrique dédiée (clic)