Guide Ville et Quartiers Durables

Le nouveau guide « ville et quartiers durables » de l’agglomération lyonnaise, dont l’élaboration a été pilotée par le service Stratégies d’agglomération de la DGDU, est le résultat d’une collaboration participative qui a associé de nombreux services du Grand Lyon ainsi que des partenaires extérieurs tels que l’Agence locale de l’énergie, le CERTU, le CETE de Lyon et l’agence d’urbanisme.

Ce guide est un document cadre dont la vocation est d’informer de manière claire sur les enjeux et les objectifs visés par le Grand Lyon, en matière de développement territorial durable.

Il vient enrichir les outils dont le Grand Lyon dispose pour effectuer ses missions, de la planification jusqu’aux projets opérationnels.

Vous pouvez le télécharger en cliquant sur le lien suivant: Guide VIlle et Quartiers Durables (1766 téléchargements )

Héros ordinaires – Changement d’ère

Mission Héros ordinaires des volontaires d’Unis-Cité

Salut amis terriens !

Comme indiqué dans le précédent billet, depuis le début de cette aventure, nous avons eu différentes formations pour nous aider à mener à bien notre projet (formation à l’éco-citoyenneté, initiation à la vidéo, préparation à l’interview,…)

 

Pendant qu'un groupe travaillait sur l’évènement de juin, un autre s'essayait à la prise de vue et au difficile exercice de l'interview.

 

La semaine dernière, nous avions déjà évoqué brièvement notre rencontre avec Bruno Charles, vice-président du Grand Lyon en charge du développement durable.

Il nous a expliqué que malgré les différentes rencontres entre politiciens lors des sommets internationaux (comme le G20, la conférence de Copenhague, le protocole de Kyoto,…) aucune solution n’a été réellement apportée aux problèmes environnementaux. Les Etats n’arrivent pas à se mettre d’accord, personne ne veut se mouiller et globalement, l’immobilisme règne en maître. Il a ajouté que, contrairement aux nations, les villes du monde entier se sentent davantage concernées et essayent d’innover et de mettre en place des solutions afin de réduire les émissions de CO2 au niveau local. Ces anecdotes nous ont permis de réaliser que ce sont vraiment les citoyens qui ont le pouvoir de changer les choses et que chaque geste compte.

Il a donc insisté sur l’importance de notre rôle : trouver des héros ordinaires pour repérer et mettre en valeur leurs « bonnes pratiques » dans les gestes quotidiens en termes d’éco-citoyenneté. En effet, pour faire évoluer nos habitudes et celles de nos concitoyens, quoi de mieux qu’un discours optimiste et non culpabilisateur ? D’ailleurs, nous nous sommes heurtés à un problème de vocabulaire. En ce qui concerne les économies d’énergie et la réduction d’émissions de gaz à effet de serre, il est très difficile de trouver un vocabulaire positif : décroissance vs croissance, sobriété vs progrès… Or les enquêtes menées dans le cadre des « Héros Ordinaires » des années précédentes nous montrent que ceux qui choisissent d’être « sobres en carbone » ne le font pas (que) pour le bien de la planète et de l’humanité : ces « pratiques éco-citoyennes » améliorent leur qualité de vie (moins de stress, plus de sport, plus de contact avec l’environnement, les voisins, les gens du quartier, économies financières, etc.) Quel terme pourrait  transcrire l’idée que ces changements de comportements ne sont pas synonymes de contraintes mais au contraire d’une meilleure qualité de vie ?

À vos idées !

La mise à jour 2012 du référentiel habitat 2009 est en ligne!

Le Référentiel habitat durable a fait l’objet de modifications sur le volet « choix des matériaux » et sur les conditions d’instruction des dossiers pour les bailleurs sociaux. Il est maintenant disponible en téléchargement directement sur le blog plan climat: [Téléchargement non trouvé]

Les annexes sont disponibles ici: Annexes

 

Qu’est-ce que le référentiel habitat durable du Grand Lyon ?

 Dès 2003, le Grand Lyon s’est engagé dans une démarche de qualité environnementale des bâtiments, ciblée, à l’époque, sur le logement neuf. Il s’agissait de proposer un outil (référentiel) permettant de produire un habitat sain (matériaux), qui réduise fortement les besoins énergétiques et limite les émissions de gaz à effet de serre. Pour ce travail, le Grand Lyon a fait appel à l’ALE. Cette démarche a été soutenue par l’ADEME. Depuis la parution de la première version, deux actualisations ont été produites : l’une en 2007 et une deuxième en 2009 permettant d’élever le niveau d’exigence et d’anticiper les évolutions règlementaires (règlementations thermiques 2005 puis 2010).

 Béatrice Couturier, chargée de mission urbanisme et développement durable au Grand Lyon et Christelle Julliand, chargée de mission bâtiments durables à l’ALE présentent ce référentiel.

 Pourquoi un référentiel habitat durable ?

Le principal objectif du référentiel est d’amener l’ensemble des acteurs de la construction intervenant sur l’agglomération à mettre en œuvre, dès la conception de chaque opération de logement, les mesures nécessaires pour répondre à deux enjeux : produire un habitat respectueux de l’environnement tout au long de son cycle de vie et promouvoir une conception environnementale des bâtiments sur un plan architectural, fonctionnel, technique et économique.

En initiant cet outil, le Grand Lyon entendait également avoir un impact sur la précarité énergétique puisqu’il apparaissait déjà clairement à cette époque que les pays européens risquaient d’être soumis à de fortes fluctuations des prix de l’énergie. Il s’agissait donc d’essayer de réduire notre dépendance énergétique en proposant des logements économes en énergie.

 Que trouve-t-on dans ce référentiel ?

Le référentiel est un guide d’accompagnement des pilotes d’opérations de construction de logements neufs, dans la mesure où il apporte un certain nombre d’informations sur les enjeux environnementaux liés aux bâtiments mais aussi sur le management environnemental d’une opération. Il est aussi un outil prescriptif qui impose des niveaux d’exigence à respecter. Les prescriptions concernent 5 volets liés à la construction : l’insertion du projet dans son environnement immédiat, les procédés et les produits de construction, la maîtrise des flux et des conforts, la gestion des nuisances, les pollutions et risques.

 A qui est-il destiné ? Sur quels aspects ?

Il est destiné aux maîtres d’ouvrages et maîtres d’œuvres et s’applique pour :

– les opérations d’aménagement initiées par le Grand Lyon sur son territoire,

– les terrains vendus par le Grand Lyon à de opérateurs publics ou privés,

– la production de logements sociaux réalisée sur le territoire du Grand Lyon.

A ce jour, plus de 9500 logements (réalisés ou en conception) appliquent  les prescriptions du référentiel habitat.

Pour toute information sur ce référentiel, contacter:

l’Agence Locale de l’Energie

– ou Béatrice Couturier, Grand Lyon, Direction des Politiques d’Agglomération

 

Lancement du projet « Héros ordinaires » 2012

Salut à tous,

Nous sommes une équipe de douze volontaires en service civique à Unis-Cité en mission pour le Grand Lyon. Nous allons vous présenter le projet que nous mènerons jusqu’à fin Juin 2012 avec Sandrine Boucher, journaliste spécialisée sur les questions environnementales et Pierre Crépeaux, responsable du Plan Climat au Grand Lyon.

En cherchant un plan pour réduire les émissions de carbone dans le Grand Lyon, il a été constaté par des experts qu’un  tiers de ces émissions est lié aux comportements des citoyens.

Il s’agit donc de promouvoir des modes de vie différents.

Pendant ces trois mois, nous allons, en tant que citoyens lambda, aller à la rencontre de personnes qui ont trouvé et appliqué des solutions alternatives.

À travers ce blog, nous tenterons de transmettre leurs difficultés, leurs réussites, les bénéfices qu’ils en tirent. Ils sont humains, comme vous et nous, ils ont adopté un style de vie différent, ce sont nos héros ordinaires ! Nous avons pour but de valoriser leurs actions, de permettre à ces citoyens déjà sensibilisés et à ceux qui souhaitent s’engager dans cette démarche de se rencontrer et d’échanger.

Afin de mener ces objectifs à terme, nous suivons des formations nous permettant de mieux comprendre les enjeux du Plan Climat du Grand Lyon. Entre autres, nous avons rencontré l’Agence Locale de l’Énergie ainsi que Bruno Charles, vice-président du Grand Lyon en charge du développement durable.

Ces formations nous permettront de :

–         Créer un reportage vidéo récoltant les témoignages de nos héros ordinaires,

–         Monter un événement final, qui s’inclura dans le « Temps des cerises » au Confluent mi-juin, et qui rassemblera ces héros ordinaires afin de valoriser leurs pratiques et échanger autour de cette thématique,

–         Et assurer l’écriture de ce blog où sera consigné le récit de cette aventure…

 _______________________________

Qui sommes-nous ?

Nous sommes une équipe composée de 12 valeureux volontaires en service civique à Unis-Cité.

Le service civique, c’est quoi ?

C’est un engagement volontaire qui consiste à remplir des missions d’intérêt général au sein de diverses structures. Ces missions s’étendent sur une durée de 6 à 12 mois pour des jeunes de 18 à 25 ans.

Unis-Cité, c’est quoi ?

C’est une association loi 1901 qui propose un service civique constitué de plusieurs projets dans différentes associations et structures. Les thématiques abordées sont principalement la lutte contre l’exclusion, l’éco-citoyenneté, la réalisation de projets culturels…

Pour plus d’infos : service-civique.gouv.fr  et  uniscite.fr

 

Nous ?

Dylan, Léa, Nicolas, Cindy, Naïma, Sonia, Amélie, Charly, Marine, Salomé, Sephora et Gwenaël.

L'équipe des volontaires, fin prête pour le projet !

 

Rejets industriels, l’innovation Alter Eco

L’industrie rejette d’importantes quantités d’énergie. Dans un contexte marqué par la nécessaire sobriété énergétique, la valorisation des rejets industriels à basse température, c’est-à-dire inférieurs à 150°C, revêt des enjeux majeurs. C’est pour y répondre qu’est né en octobre 2008 le projet Alter Eco, projet de recherche et de développement dans la maîtrise de l’énergie, labellisé par le pôle de compétitivité Axelera, élaboré par le Centre d’Etudes et de Recherches Economique sur l’Energie (CEREN), coordonné par Arkéma et regroupant différents partenaires scientifiques et industriels*. Un projet qui s’inscrit dans le Plan d’Action Partenarial du Plan Climat du Grand Lyon, un des financeurs du projet.

 
*: le CEA/LITEN – Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Energies Nouvelles et les nanomatériaux, le CETIAT- Centre technique des industries aérauliques et thermiques, Ciat, le CTP- Centre Technique du Papier, Danfoss Commercial Compressor, EDF, Eymin Leydier, GEA-Erge-Spirale, Iterg – Institut des Corps Gras, le GRETH– Groupement pour la Recherche sur les Echangeurs Thermiques et Rhodia.