Reportage TLM sur le plan d’actions du Grand Lyon

A l’occasion de la signature du plan d’actions partenarial du Plan Climat,  un reportage télévisé a été réalisé sur la Conférence Energie Climat du 28 novembre et les enjeux du Plan Climat du grand Lyon: le voici!

Image de prévisualisation YouTube

Le cadastre solaire du quartier Sainte Blandine

POLIS est un programme de coopération européen qui a pour mission d’introduire une prise en compte des apports énergétiques solaires dans la planification urbaine en Europe. Une telle approche permet d’optimiser le développement de l’énergie solaire en milieu urbain et par conséquent de contribuer à un développement plus durable pour les quartiers en construction ou en rénovation. Grâce à cette démarche, l’exploitation de l’énergie solaire devient une composante à part entière et indissociable de la planification urbaine.

L’objectif du travail, qui s’étend sur trois ans est, dans un premier temps, de répertorier et évaluer des exemples de projets « d’urbanisme solaire » en Europe. L’architecture des bâtiments, la disposition des uns par rapport aux autres, ainsi que leurs usages ont un impact direct sur l’exploitation et l’optimisation des apports et de la production solaire. Un réseau d’acteurs, impliqués ou intéressés par mettre en place une telle démarche, sera constitué et permettra d‘échanger sur la thématique au niveau national et européen.

Afin d’aboutir à des projets viables dans le temps, plusieurs paramètres doivent être pris en compte par les différents acteurs de la planification urbaine. De plus, la législation locale et/ou nationale doit en assurer la faisabilité. Plusieurs outils existent ; ils ont été mis en place grâce à des politiques locales favorables au développement du solaire ou suite au développement de programmes solaires urbains.

Par ailleurs, la réhabilitation de quartiers et de bâtiments existants ne doit pas être négligée étant donné que ces derniers représentent le gisement urbain le plus important. Cependant, ce type de projets nécessitent des compétences spécifiques parfois très

Le Plan Energie Climat du Grand Lyon est signé !

 

Le Grand Lyon a réuni lundi 28 novembre les partenaires de la Conférence Energie Climat  pour signer le Plan d’actions qui permettra à l’agglomération d’atteindre les objectifs du « 3X20 »  et du facteur 4 aux horizons 2020 et 2050.

«  Aujourd’hui est un tournant pour l’agglomération. Nous entrons dans une nouvelle époque et il est important que nous le fassions ensemble ». Ces mots symboliques de Gérard Collomb ont introduit la signature du Plan Energie Climat du Grand Lyon. Véritable feuille de route  vers les « 3 X 20 », il marque la réussite d’un travail partenarial innovant.  Après la réalisation du diagnostic des émissions de gaz à effet de serre du territoire (2009) et l’élaboration d’une vision 2020 pour une agglomération sobre en carbone (2010), place désormais à l’action commune. Le Plan d’actions partenarial, noyau dur du PECT, est composé de fiches actions détaillées, au niveau des résultats attendus comme à celui des investissements nécessaires pour la collectivité comme pour les partenaires. Ils sont à ce jour 54 à accompagner le Grand Lyon dans son engagement pour la sobriété énergétique de l’agglomération et à être engagés dans des actions de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Plus de 173 actions sont d’ores et déjà répertoriées.

Co-créer l’agglomération de demain

Habitat, transport, énergie et ville intelligente, accompagnement des acteurs, mais aussi précarité énergétique, innovation, développement économique et révolution énergétique sont autant de thématiques à avoir été abordées lors de cette soirée de signatures et de débats.  Chacune revêt en effet des enjeux majeurs pour construire le Grand Lyon de demain, une agglomération qui en s’appuyant sur la mobilisation de chacun et sur son Plan d’actions doit pouvoir répondre efficacement aux défis énergétiques et climatiques.

Pour en savoir plus : découvrez le plan d’actions: 2012 - Plan d'actions partenarial (3124 téléchargements )

Image de prévisualisation YouTube

Rhodia a inauguré sa centrale photovoltaïque

La Vallée de la Chimie accueille un des plus gros projets photovoltaïque de France. Il s’agit de l’implantation de 12 000 m2 de panneaux sur le site de Rhodia Belle-Etoile à Saint-Fons et Feyzin. Son inauguration officielle a eu lieu le 21 octobre. 

Rhodia s’est engagé fin 2010 dans un projet de grande ampleur : installer 12 000 m2 de panneaux photovoltaïque sur son site de Belle-Etoile. Les entrepôts de Rhodia seront ainsi équipés de nouvelles toitures intégrant des panneaux photovoltaïques. Ce projet est réalisé en partenariat avec Solairedirect, l’un des leaders français de la production d’électricité photovoltaïque, et la société OFI Asset Management dans le cadre de sa gestion privée. D’une puissance de 2 mégawatts-crête, le générateur solaire installé produira 2 millions de kilowatts-heure par an. Cela correspond à la consommation électrique annuelle de 2 000 habitants et permettra d’économiser l’émission de 1 000 tonnes de CO2 par an.

Cette installation est l’un des plus gros projets solaires en France sur des toitures industrielles.

Patrick Cleret Directeur de Rhodia Belle-Etoile présente l'engagement de Rhodia dans le projet Elyos1

L’offre AUTOLIB de Lyon Parc Auto s’étoffe!

.

des véhicules désormais disponibles sur la voirie

14 nouvelles stations en voirie sont mises en service, l’offre Autolib compte désormais 36 stations et 100 véhicules.
Stations Autolib (506 téléchargements )

Publication de la Vision 2020 pour une agglomération sobre en carbone

C’est officiel, le Grand Lyon a sa feuille de route CO2/énergie pour 2020 dans la perspective du facteur 4 en 2050.

Après 6 mois de concertation, entre mai 2010 et novembre 2010, à laquelle ont participé plus de 300 personnes issues de 104 organisations du territoire du Grand Lyon, puis 6 mois de rédaction, qui ont débouché sur une présentation de la Vision 2020 au Comité d’Orientation Stratégique de la Conférence Energie Climat le 8 septembre dernier, le document Vision 2020 pour une agglomération sobre en carbone va être diffusé à l’ensemble des acteurs de la Conférence Energie Climat.

L’occasion ici de les remercier à nouveau pour leur implication dans la définition d’un avenir sobre en carbone.

Le document est téléchargeable sur la page Vision 2020 du blog: https://blogs.grandlyon.com/plan-climat/le-plan-climat-du-grand-lyon/vision-2020/

Les restaurateurs lyonnais ont leur charte

Le 24 juin dernier, un collectif de six cuisiniers a signé la charte Lyon Restauration Équitable & Durable. L’aboutissement d’un projet collaboratif mené par le pôle tourisme de la CCI de Lyon et le commencement d’une nouvelle approche de la cuisine axée, aussi, autour des économies d’énergies.

Tout commence avec le projet européen projet SusTEn, Sustainable Tourism Entrepreneurship Mechanism dont l’objectif est de développer des pratiques touristiques respectueuses de l’environnement. A Lyon, le pôle tourisme de la CCI décide de se mobiliser pour répondre à l’appel d’offre associé au projet. Au centre de sa réflexion : la restauration. Et la volonté d’associer à la gastronomie locale l’étiquette « durable ». Une fois la candidature retenue, un premier groupe de travail est organisé en 2009 avec des professionnels de la restauration. Vision de la cuisine, des produits, des économies d’énergies, des déchets… toutes les thématiques sont abordées permettant  de poser les premiers jalons d’un projet collectif. La réflexion s’élabore dans le même temps avec la ville de Lyon elle-même engagée dans une démarche de valorisation des restaurateurs. Un deuxième groupe de travail est ensuite organisé en 2010 pour mieux cibler le projet. L’ensemble de ces échanges donne lieu à la création d’une charte que les professionnels Serge Magnier, Fabrice Bonnot, Cédric Le Gouill, Cyrille Perrier, Matthieu Dommange et Sébastien Leroy ont signée fin juin. Parmi les engagements : favoriser les circuits-courts et les produits de saison, sensibiliser les employés aux éco-gestes, suivre et maîtriser la consommation d’électricité…

Plus d’informations : http://www.lyon.cci.fr

Sortez, covoiturez !

 

A l’initiative de l’Opéra de Lyon et avec le soutien du Grand Lyon, la plateforme www.covoiturage-pour-sortir.fr est née cet été. Une nouveauté qui vient enrichir l’offre d’ores et déjà proposée par www.covoiturage-grandlyon.com.

Pour se rendre aux spectacles et expositions proposés par les salles de l’agglomération, il est désormais possible de covoiturer. Il suffit pour cela de se rendre sur la plateforme www.covoiturage-pour-sortir.fr, d’effectuer la sélection par salle ou par spectacle et de s’inscrire via son email. Une douzaine de salles de l’agglomération sont déjà inscrites dans le dispositif. Les covoitureurs sont présentés sur une carte interactive et une alerte SMS permet d’être averti lorsqu’une personne fait le même trajet. Ce nouveau service complète l’offre proposée par le Grand Lyon sur le covoiturage domicile-travail qui représentait en mai 2011 : 3 981 trajets et 4 288 inscrits sur la base.

Pour en savoir plus : www.espacedestemps.grandlyon.com

  

 www.covoiturage-grandlyon.com, quelques chiffres clés

Une moyenne de 97 visites par jour  et 193 visites par jour suite à l’envoi de la newsletter.

20,6% : nombre d’inscrits qui covoiturent une fois par semaine (40% de ceux-ci covoiturent tous les jours)

76 % : taux d’occupation moyen des voitures

1 098 teq CO2 : économie réalisée grâce au site

100 à 300 inscriptions mensuelles sur le site : objectif visé à l’horizon 2015

    

Move in pure à Confluence

Le Grand Lyon doit équiper d’ici fin 2011 le quartier Confluence de véhicules électriques en auto-partage. Spécificité de cette flotte, elle sera alimentée en électricité 100% renouvelable et délivrée dans un souci d’équilibre du  réseau grâce au système Move in Pure développé par la Compagnie Nationale du Rhône.

 L’énergie produite par la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) et vendue à EDF est 100% renouvelable : hydraulique, solaire et éolienne.  Cette spécificité fait de cette production énergétique une production fluctuant au gré des conditions météorologiques et, de fait, pas toujours conforme aux prédictions réalisées la veille. Pour éviter le gaspillage et développer l’usage de l’énergie renouvelable, la  CNR a mis au point Move in Pure. « Il s’agit d’un système de gestion intelligent de l’énergie qui consiste à recharger les véhicules au bon moment pour ne pas saturer le réseau électrique et utiliser dès que possible le surplus de production. Notre objectif est de fournir un service clés en main : les bornes de recharge, l’énergie renouvelable et le système de gestion de recharge intelligent » explique Frédéric Storck responsable de la gestion de l’énergie à la CNR.

Le système fonctionne grâce à un smartphone ou un ordinateur connecté à internet. Il suffit d’indiquer à quel moment peut s’effectuer la recharge, immédiate ou différée, ce qui permet d’attendre des conditions plus favorables pour déclencher la recharge à la borne.

Image de prévisualisation YouTube

Auto-partage, de nouveaux services

 Autolib’ est un dispositif permettant, grâce à un abonnement, de louer des véhicules sur de très courtes durées. Le service évolue et il est désormais possible d’avoir accès à une location pour ses vacances et pour un déménagement. Le point sur un service qui permet déjà de remplacer près de 450 véhicules personnels.

 Avec 23 stations situées sur Lyon et Villeurbanne, le service Autolib’ est en plein essor. Le dispositif a déjà séduit 1 500 conducteurs et une quarantaine de personnes s’abonnent chaque mois pour pouvoir utiliser, pour une ou quelques heures, un des 72 véhicules mis à disposition dans les stations Lyon Parc Auto.

Nouveauté depuis cet été 2011, Autolib’ permet désormais à ses abonnés de louer un véhicule sur une plus longue durée (vacances) ou plus spécifique (déménagement) avec des tarifs préférentiels. Une évolution permise grâce à un accord avec un loueur de véhicules et disponible dans 3 stations.

A noter que pour s’adapter aux différentes contraintes des conducteurs, Autolib’ met à disposition (sans supplément) des sièges bébé, des réhausseurs ou encore des chaînes en saison d’hiver.

Plus d’informations :

www.autolib.fr

[edit au 02/11/2011]: ce sont désormais 36 stations et 100 véhicules sur lesquels les abonnés à autolib peuvent compter pour leurs déplacements!

Les nouveau plan des stations: Stations Autolib (506 téléchargements )