Débat public sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) à Lyon

La Métropole et l’Agence Locale de l’Energie et du Climat organisent ce 14 juin un événement dans le cadre du débat national sur la transition énergétique. Jusqu’au 30 juin 2018, tous les territoires se mobilisent pour participer au débat sur la « Programmation Pluriannuelle de l’Energie » (PPE). Les habitants peuvent donner leur avis sur la trajectoire énergétique prévue pour les 10 prochaines années à venir. 

Debat_public_PPE

Partout en France, les collectivités, associations, syndicats d’énergie, entreprises et universités organisent des échanges pour recueillir les attentes et avis des habitants sur notre futur énergétique.

La PPE ?

Nous parlons là de la trajectoire française de transition énergétique : la Programmation Pluri-annuelle de l’Energie définit pour 10 ans la part que chaque énergie doit jouer dans l’approvisionnement du pays. La prochaine PPE, pour la période 2018-2028, est en cours d’élaboration par le gouvernement. Le débat national est coordonné par la Commission nationale du débat public (CNDP), qui sollicite les territoire pour recueillir des avis dans toute la France. 

C’est dans ce cadre qu’une rencontre est prévue, le jeudi 14 juin 2018 de 19h à 22h à l’Hôtel de Ville de Lyon (1 place de la comédie). Pour vous inscrire, dans la limite des places disponibles, c’est par ici.

La transition énergétique de la Métropole de Lyon ?

La transition énergétique concerne tous les territoires et ne sera pas la même partout : au-delà de la stratégie nationale, vous pourrez découvrir le portrait de notre territoire. Quelles sont aujourd’hui les sources de consommation d’énergie et d’émission de gaz à effet de serre ? Comment peut-on limiter ces émissions dans le futur et développer les énergies renouvelables ? Le schéma directeur des énergies, outil de planification à l’horizon 2030 pour notre territoire, servira de clé d’entrée au débat.

Pour vous inscrire

On le rappelle, c’est ici !

Pour vous mettre dans le bain, retrouvez une présentation synthétique de la PPE, la vidéo officielle du ministre et les autres dates du débat public à cette adresse.

 

 

Rencontre – La cordée, vers une ville en transition

Mission Héros ordinaires des volontaires d’Unis-Cité  /  Facebook

Ce matin Sonia, Naïma (équipe vidéo) et moi (équipe blog) avons rencontré Simon Virlogeux, directeur de l’association Villes En Transition. Elle a été créée en 1995 et elle est composée d’un salarié… et demi !

Nous avons eu une explication des deux activités principales de cette association :

Au niveau de la région lyonnaise, l’association a pour objectif de créer un réseau d’habitants qui accompagne l’évolution de leur quartier vers du développement durable comme à la Duchère. Des événements sont régulièrement organisés afin de permettre aux habitants de se rencontrer et de partager leurs expériences sur le développement de leur quartier.

Villes En Transition a également eu quelques projets avec des jardins partagés notamment celui de St Fons et de Lyon 8. Dans ce projet, l’association a permis de faire le lien entre les habitants de ces quartiers et les associations des jardins partagés.

Elle monte aussi des projets de développement à l’étranger.

Actuellement, un projet est en cours de réalisation en Roumanie pour permettre aux habitants d’avoir accès à de l’eau, des douches, tout ce qui est nécessaire à une condition de vie descente. Un autre projet a été implanté à Madagascar afin de  permettre à la collectivité locale d’avoir accès à des soins médicaux.

A notre grande surprise, nous avons appris que ces régions pauvres sont déjà « éco-responsables » puisqu’elles sont bien moins polluantes que les pays développés !

Nous avons également eu un petit supplément d’information concernant le local en lui-même venant de Julie, fondatrice de La Cordée, que Villes en Transition utilise de temps en temps. C’est un espace de coworking, c’est-à-dire qu’il est partagé entre plusieurs associations ainsi que d’autres personnes venant de secteurs différents tels que des écrivains ou des entrepreneurs. Cet espace de coworking permet aux travailleurs d’avoir un local convivial et accueillant à moindre coût puisque le loyer est plafonné à 200€ maximum par mois et que chaque personne paye uniquement le temps de présence grâce à un badge individuel. Outre ces économies financières, nous, volontaires très investis dans notre projet environnemental, avons remarqué qu’un tel dispositif permettait également de faire des économies d’énergie étant donné qu’un seul endroit est à disposition pour plusieurs personnes !

La sympathique équipe de La Cordée.

Bravo Villes En Transition !

Cindy.