Héros Ordinaires – Djamel, le super Vélov’man

 >> Mesure visée par le 3.3 du Plan d’Actions Partenarial [clic ! à lire en p.30]

Employé de Grand Lyon Habitat dans le quartier des Etats-Unis (Lyon 8ème), et résidant à Vaise (Lyon 9ème), cet homme accomplit chaque jour un grand exploit : une traversée de Lyon, de son domicile à son lieu de travail, grâce à la force de ses jambes et à un vélov. Ainsi, il parcourt plus de 300 km par mois !

 

Djemal : faire chaque jour près de 10km en vélo'v.. c'est possible !

Djamel : faire chaque jour près de 10km en vélo’v.. c’est possible !

Originaire d’Algérie, Djamel est un passionné de sport en tout genre : 25 ans de karaté derrière lui, du football en club… Quel grand sportif ! Malgré l’obtention de son permis de conduire, il a préféré mettre sa voiture au garage et enjamber un vélo pour aller au boulot.

 

Mais pourquoi a-t-il choisit le vélov ???

Il faut déjà savoir que sur Lyon et sa périphérie, il y a plus de 347 stations de vélov et 4000 vélos, tous gérés par l’entreprise JCDecaux. Ce service de location est proposé par le Grand Lyon et exploité par la société Cyclocity. Ils sont disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 dans les stations implantées sur les communes de Lyon, Villeurbanne, Caluire-et-Cuire et Vaulx-en-Velin.

Ce moyen de transport, utilisé par notre super vélov-man, est plus écologique et économique que la voiture ou les transports en commun.

Ainsi, chaque année, Djamel évite l’émission d’1 tonne de CO2 dans l’atmosphère (c’est ce qui génèrerait une voiture sur son trajet).

Le seul carburant pour avancer, c’est la force de nos jambes ! Cette énergie est renouvelable et presque illimitée. La pratique du vélo permet d’entretenir sa forme et fait travailler le cœur : rien de mieux pour avoir un corps en bonne santé. Mais attention aux courbatures !

 

De plus, un proverbe dit : « 30 minutes de vélov par jour tu feras ; 3ans de vie tu gagneras ». Ne serait-ce  pas la solution pour une jeunesse éternelle ?

Alors si vous y croyez (ou pas, d’ailleurs), n’hésitez pas et, comme Djamel, foncez prendre un vélov !

Pour plus d’informations rendez-vous sur  www.velov.grandlyon.com

 

 

C’était le dernier article de l’équipe « Héros Ordinaires » d’Unis-Cité, nous souhaitons une bonne continuation à Roxane, Yassine, Manon & Mathilde…

Héros ordinaires – Epicentre : une épicerie sociale et solidaire pour les habitants du 8ème

>> Mesure visée par le 3.3 du Plan d’Actions Partenarial [clic ! à lire en p.30]

C’est l’histoire de quatre étudiants en école de commerce qui ont décidé de s’investir aux côtés des acteurs associatifs du 8eme arrondissement de Lyon afin de monter un projet d’épicerie sociale et solidaire. La motivation et la persévérance des quatre amis ont porté leurs fruits puisqu’après un an de travail, Epi Centre, est sur le point d’ouvrir !

epicentre

Mais pourquoi sociale ? La précarité augmente et les ménages ont de plus en plus de mal à « joindre les deux bouts ». En parallèle, le gaspillage alimentaire s’accroît tous les jours un peu plus : en France, entre 25% et 55% de la production agricole est gaspillée chaque année, soit 280 kg par personne (Source: FAO) …

Pourquoi solidaire ? L’association a vocation à devenir un « épicentre de solidarité » pour renforcer la cohésion sociale et la solidarité entre habitants, notamment en créant des ateliers sur différents thèmes (CV, lettre de motivation, ateliers cuisines…)

Les quatre étudiants, sensibles à ces problèmes sociétaux et attentifs aux demandes des acteurs associatifs du  8eme arrondissement, se sont engagés pour apporter une solution concrète aux habitants des quartiers de Grand Trou – Moulin à Vent et Etats-Unis. Epi Centre permettra ainsi de proposer des produits alimentaires de bonne qualité, issus majoritairement de l’agriculture locale, à des résidents qui n’ont pas forcement accès à ce type de denrées.

L’épicerie s’adresse à deux types d’adhérents : « les solidaires » et les « bénéficiaires ». Ces derniers auront accès à l’épicerie et seront accompagnés par des conseillères en économie sociale et familiale. Ils auront accès à des produits de qualité à des prix réduits. Les adhérents solidaires, quant à eux, soutiendront l’activité en achetant les produits au prix du marché et participeront ainsi au financement de la structure.

Les porteurs du projet ont établi des partenariats avec de nombreuses structures lyonnaises qui soutiennent cette initiative de proximité originale visant à dynamiser le quartier en créant de la mixité sociale!

 

Pour plus d’info :

 epicentre.lyon8[]gmail.com

Héros ordinaires – une initiative originale et écolo

>> Mesure visée par le 3.3 du Plan d’Actions Partenarial [clic ! à lire en p.30]

A quoi sert la petite cabane en bois qui est située devant le centre social des Etats-Unis ? Est-ce un espace de jeux pour les enfants ? Un garage à vélo ? …

Ce composteur collectif permet de récolter les déchets « organiques » des habitants du quartier.

C’est un composteur !

Comment fonctionne t il ? Pour le savoir il faut demander à Agnès Parent, une des initiatrices du projet. C’est elle qui a accueilli les Compostiers, une association spécialisée dans le compostage urbain et collectif, en octobre 2013. Quelques semaines plus tard, les bénévoles impliqués dans le projet ont construit le premier composteur du 8ème.

Jean Louis fait partie de l’équipe de «bénévoles-écolos». Il a été séduit par ce projet car c’est un bon moyen d’éviter le gaspillage. Il tient une permanence afin d’accueillir les personnes souhaitant alimenter le composteur. Tous les mardis une trentaine de personnes viennent déposer leurs épluchures, marc de café et autres déchets compostables.

Le premier partage du compost aura lieu en novembre 2014. Ce mélange devrait donc se retrouver dans les pots de fleurs, sur les balcons des immeubles du quartier et permettre ainsi de colorer l’horizon des habitants.

 

Le composteur peut contenir les déchets de 70 familles, il reste encore quelques places !

Pour plus d’information : http://centre-social-etats-unis-lyon.reseau-grand-lyon.com/

 

Composter en ville, c’est courant ?

Le compost en ville est un enjeu important pour le Grand Lyon. En effet, la communauté urbaine s’est engagé en 2009 dans un plan de prévention visant à réduire la production des déchets de 15% d’ici 2030.

Dans cette perspective, le Grand Lyon est partenaire des Compostiers – l’association pour la démocratisation du compost collectif urbain – dont il finance les projets depuis 2011.

  • En savoir plus sur le site des Compostiers

Le  Grand Lyon aide également les habitants résidant en maison individuelle en prenant en charge une partie de l’investissement d’un composteur individuel – dans la limite de 30 euros.

  • Renseignements auprès de la mairie de votre domicile

Parallèlement, la communauté urbaine met en place des composteurs dans des écoles de l’agglomération.