Héros Ordinaires – Portrait- Abd El Kader Haddou «Au début, on m’a pris pour un fou »

Mission Héros Ordinaires des volontaires Unis-Cité 2013 / Facebook

Abd El Kader Haddou - Vénissieux

Mardi 23 avril, nous avons fait la rencontre d’un héros ordinaire du quartier de Montmousseau (Vénissieux), Abd El Kader  Haddou. Cet homme âgé de 55 ans, met en pratique depuis plusieurs années des gestes éco-citoyens.  Sensible aux questions environnementales mais surtout à la gestion de son portefeuill , M. Haddou a, au fur et à mesure, équipé son appartement de façon à réduire ses consommations d’énergie.

M. Haddou est tout d’abord un adepte du tri et chaque semaine, c’est avec sa femme qu’il fait en sorte que cartons et plastiques se retrouvent dans la bonne poubelle : «  Au début, c’était un peu compliqué mais en fait c’est une question d’habitude ». Il a ensuite choisi d’équiper son appartement dans l’optique de réduire ses dépenses d’énergie : des ampoules basse consommation à l’appareil coupe-veille, en passant par les mousseurs d’eau et un investissement dans l’électroménager AA, tout ça n’a plus aucun secret pour lui.

Coupe Veille

Les raisons de ce changement sont essentiellement économiques puisque M. Haddou a réduit de 10%  sa consommation en eau et en électricité. Il explique sa motivation par « une envie de voir ce que ça changeait vraiment, dans la vie de tous les jours et sur les factures ». Et quand nous lui demandons si la lumière des ampoules basse consommation n’a pas trop contrasté avec celle des ampoules « normales », il nous répond une fois de plus que « tout est question d’habitude ». M. Haddou a, à plusieurs reprises, parlé de ces équipements à ses voisins de l’immeuble : « On m’a d’abord pris pour un fou, et après même si on m’a compris, on a trouvé que tout cela coûtait trop cher». Alors qu’au final M. Haddou se déclare « vraiment gagnant ». «  Les ampoules basse consommation sont certes plus chères à l’achat mais elles durent beaucoup plus longtemps ! »

Ampoule basse consommation

M. Haddou souhaiterait également parfaire son isolation. En effet, si l’isolation extérieure de l’immeuble a été refaite, pour lui ce n’est pas suffisant et il faudrait aussi refaire des travaux à l’intérieur. « Les vitres cassées laissent passer l’air ! » nous dit-il, frustré.

Malgré cela, cet homme dit se «sentir très bien chez lui » et attend même avec impatience la facture du mois de Mai pour constater ses économies ! Bref, une  chouette rencontre !

Carine, Marine, Audrey

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>