La BD comme alternative aux interventions des Volontaires en période de crise sanitaire

 

L’année s’est achevée pour les volontaires en service civique, aussi bien pour l’équipe éco-gestes recrutée par Unis-Cité (Eva-Luna, Marine, Antoine et Patrick), que pour le duo recruté par la Métropole de Lyon au sein de la mission énergie (Marc et Valentin).

Pour rappel (voir article du blog du 22 janvier 2020), depuis 2015 pour Unis-Cité, et depuis 2018 pour la Métropole, leur mission a pour but de sensibiliser les salariés de bureaux aux éco-gestes, ciblés sur les économies d’énergie et d’eau potable ainsi qu’au tri des déchets. Alors, qu’ont donc fait nos « volos » cette année si perturbée ?

 

Le ressenti des températures, le confort et les économies d'énergie, tout un programme !

Le ressenti des températures, le confort et les économies d’énergie, tout un programme !

 

Avant le confinement : un nouveau jeu de piste et un escape game !

Cette année, l’équipe d’Unis-Cité a décidé de revisiter l’un des outils utilisé pendant les interventions : le jeu de piste ! Les salariés doivent se déplacer dans leurs locaux dans 3 lieux différents :

  • le coin cuisine, lieu se prêtant aux thèmes de l’éco-consommation et de l’énergie (alimentation, mobilités domicile-travail, éclairage et chauffage)
  • le coin imprimante où sont abordés les thèmes des déchets (consommation du papier et logos des tris notamment)
  • le bureau où est abordé l’impact du numérique (navigation internet, mailing)

De leur côté, le binôme de la Métropole de Lyon a mis en pratique un escape game. Sur chacun de ces mêmes lieux, les participants doivent résoudre des énigmes pour obtenir des objets ou trouver les codes des cadenas leur permettant de sortir (!) et d’avancer dans la salle suivante. Chaque énigme porte sur un éco-geste ou une information sur l’écologie au bureau.

Ces 2 formats d’intervention durent environ 45 minutes incluant le débrief de fin pour une dizaine de participants. Ils nécessitent une visite préalable des lieux pour préparer l’intervention, contrairement au jeu de plateau, format également utilisé comme le jeu de l’oie.

 

Récit de l’équipe des 4 volontaires d’Unis-cité avant confinement (Eva-Luna, Marine, Antoine et Patrick) :

« Nous avons commencé nos premières interventions “test” en janvier sur les volontaires d’autres promotions à Unis-cité. Notre jeu de piste n’était pas encore prêt, nous avons donc utilisé le jeu de plateau, les réactions des participants ont été très positives et la plupart avaient beaucoup de questions sur l’écologie.

Le démarchage des entreprises a commencé en décembre et nous avons obtenu notre première intervention début mars à la mairie de Cailloux-sur-Fontaine. Nous avions la possibilité de sensibiliser au moins 300 salariés avant le confinement, notamment dans les entreprises Safran et Météo France. La crise sanitaire nous a malheureusement permis de sensibiliser seulement 30 personnes ».

Récit du binôme de volontaires à la mission énergie avant confinement (Marc et Valentin) :

« Pour la mission « adopte un éco-geste », nous avons pu réaliser 5 interventions sur les 18 demandes en interne à la collectivité. Le confinement a été annoncé suite à l’envoi de notre second mail de démarchage. Loin d’atteindre nos objectifs en présentiel, nous aurons tout de même touché 63 agents. Pour notre seconde mission qui consistait à créer du lien et faire émerger un projet de compostage avec des habitants de deux copropriétés ayant fait l’objet de travaux de rénovation énergétiques, nous avons tout de même réussi à parler avec une trentaine d’habitants entre février et mars. On s’est aperçu que beaucoup d’habitants aimeraient avoir un compost dans leur parc. Nous nous sommes alors portés médiateurs de ces habitants pour obtenir une adhésion forte à la mise en place d’un tel projet. Il faut un minimum de 15 foyers pour obtenir un équipement gratuitement de la part de la Métropole de Lyon. Juste avant le début du confinement, nous en étions à un peu moins de 10 habitants volontaires. Avec un peu plus de temps nous aurions vite su réunir le maximum de personnes autour de ce beau projet.»

 

Pendant le confinement, peu de répit pour les volontaires !

Les salariés et les volontaires de la promotion éducation d’Unis-Cité ont su rebondir avec la création de nouveaux outils ! Une page Instagram et un serveur Discord ont ainsi été créés pour continuer à diffuser des messages en lien avec les missions. Retour sur une vie de volos confinés :

« Sur la page Instagram qui a été baptisée “confinetoicestsympa”, chaque mission de la promotion éducation mettait en ligne un post par semaine. Ainsi tous les mercredis, les 200 abonnés de la page pouvaient apprendre de nouveaux éco-gestes et leurs intérêts pour l’environnement. Dans ces posts on parle de compostage, de produits ménagers fait maison, des éco-gestes que l’on peut faire tous les jours chez soi, de la démarche zéro déchet, des impacts du numérique et des moyens de transports urbains.

Le serveur discord nous a permis de faire des interventions ainsi que des ateliers à distance. Par exemple, il y a eu des ateliers pour faire les produits ménagers soi-même, des discussions autour de l’environnement et du confinement, en particulier sur le déconfinement, mais aussi des questionnaires en ligne sur le thème des éco-gestes. Ce serveur a aussi eu un rôle psychologique important puisqu’il aidait à lutter contre l’isolement durant cette période. »

 

Un déconfinement très productif et tout en couleur

L’expérimentation de ces nouveaux outils a permis d’imaginer un nouveau portefeuille d’interventions à distance. Il a fallu ré-imaginer la suite pour ne pas tourner en rond, faute d’intervention possible en présentiel. Il leur a donc bien fallut innover et proposer un nouveau mode de sensibilisation…

Marc et Valentin se sont inspirés d’une action d’un service voisin qui envoyait chaque jour par mail pendant et un peu après le confinement, la « question du jour ». C’est sur la base d’une telle communication, régulière et très rapide à intégrer, qu’est née la « BDécogestes du jour ». La conjugaison des connaissances sur les éco-gestes et des talents artistiques et humoristiques ont permis la production de 16 numéros + 1 hors-série, pendant la période du 18 mai au 18 juin. Le principe était simple : une BD 3 cases par jour ouvré, 2 collègues de travail bien différents, Sylvie experte en éco-gestes et Denis, son collègue, qui essaie de lui faire plaisir en lui montrant qu’il les intègre au fil des jours.

Au total, ce sont plus de 400 mails par jour qui ont été envoyés aux services de la Métropole, avec des retours spontanés de lecteurs très enthousiastes « En globalité les retours étaient positifs, les agents de la Métropole attendais avec impatiente l’épisode du lendemain. Nous avons quand même eu à faire à deux lectrices trouvant notre BD sexiste. La critique fait partie du jeu mais les personnages sont souvent des caricatures dans la BD. Alors quand on fait parler un homme et une femme de caractère opposé, forcément, on se heurte à quelques sensibilités. En parallèle nous nous efforcions aussi de répondre aux questions que les gens se posaient pour aller plus loin dans les explications sur les consommations d’énergie. » confient Marc et Valentin dans leur bilan de fin de mission.

De son côté, l’équipe éco-gestes d’Unis-Cité a également été séduit par l’idée d’une BD, version qui a été envoyée aux entreprises du territoire qui avaient été démarchées et avaient montré un intérêt pour une intervention. L’histoire ne nous dira pas si elles ont aimé la BD !

 

La multi-prise version fable ! (Eva-Luna, Marine, Antoine et Patrick)

La multi-prise version fable !
(Eva-Luna, Marine, Antoine et Patrick)

 

Paroles de résilients :

« Malgré les circonstances qui ont rendu cette année très particulière, notre équipe est resté soudée et s’est adaptée pour modifier nos objectifs. Même si nous ne sommes pas parvenus à intervenir auprès du nombre de salariés prévu au départ, nous avons pu créer un jeu de piste, une BD, des pancartes de sensibilisation. Cette année fut riche en expériences et en nouvelles connaissances, nous sommes reconnaissants envers ceux qui nous ont permis de participer à cette mission !»

 

Et après ?

Un peu avant l’hiver, une nouvelle équipe d’éco-gestes poursuivra ce beau projet. Ils devraient être deux fois plus nombreux pour sensibiliser deux fois plus de salariés de bureau ! La mission reprendra en novembre 2020 avec à disposition tous les outils des années précédentes. Ils seront équipés et prêts à intervenir dans les locaux des entreprises intéressées ! A la Métropole, on récidive également. En tout, ce seront 10 volontaires qui devraient vadrouiller dans les bureaux l’hiver et le printemps prochains, avec ou sans masque !

 

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>