Projet Héros Ordinaires – Sylvia Generoso : « des clés pour agir »

Mission Héros Ordinaires des volontaires Unis-Cité 2013 / Facebook

Au début de notre mission Héros ordinaires 2013, nous avons eu plusieurs formations sur la problématique du climat et les changements de comportement. Parmi nos interlocuteurs : Sylvia Generoso, responsable du site Le climat entre nos mains, partenaire du Grand Lyon. L’occasion d’en savoir plus sur le fonctionnement de cette plateforme.

Pouvez vous nous expliquer ce qu’est Le climat entre nos mains ?

La plateforme du climat entre nos mains a pour but d’accompagner les citoyens sensibilisés à l’écologie, qui veulent réduire leur impact sur le climat. Sur le site, on peut calculer son bilan d’émissions de gaz à effet de serre et ainsi connaître son empreinte carbone. Le site propose ensuite une série d’actions et de conseils pour limiter ces émissions. Nous avons choisi la problématique du climat car c’est une thématique qui regroupe toutes les autres (logement, alimentation, mobilité) autour des problèmes environnementaux qu’on peut rencontrer aujourd’hui.

Comment cette aventure a-t-elle débutée ?

Le climat entre nos mains est une plateforme internet ouverte en 2008 par La revue durable, un magazine généraliste sur l’écologie et la durabilité, qui existe depuis plus de dix ans. A cette époque, il y avait peu de sources d’information facilement accessibles sur l’écologie. Le but de la revue était donc de donner les clés pour agir. Nous nous sommes rendus compte cependant que l’information seule ne suffisait pas pour inciter les citoyens à modifier leurs modes de vie. La création de la plateforme Le climat entre nos mains s’appuie sur des théories issues des sciences humaines et de la psychologie sociale, consacrées aux  changements de comportements.

Comment est financé ce site ?

Le climat entre nos mains est financé par la revue durable et quelques collectivités publiques. Nous n’avons pas recours à la publicité.

L’outil internet est-il le plus adapté pour sensibiliser le plus largement possible sur les questions environnementales ?

L’outil internet ne touche pas tous les publics et ne répond pas à toutes les questions. Il permet de donner des réponses facilement et rapidement à certaines interrogations, mais il reste insuffisant. Pour transmettre des valeurs écologiques, il faut des animations, du contact avec le public.

Les personnes qui se sont inscrites sur le site ont-elles effectivement réduit leurs émissions de gaz à effet de serre ?

Il est difficile d’avoir une idée très précise sur les changements des comportements des inscrits. Les gens font souvent une première fois un calcul de leur bilan carbone, mais ne reviennent pas toujours, c’est ce qui rend compliqué la mesure des progrès engendrés grâce à l’outil internet. D’où la nécessité de conduire un travail de terrain.

A l’origine, Le climat entre nos mains avait été imaginé à l’attention de débutants en matière de réduction d’émissions de gaz à effet de serre. Nous pensions nous adresser à des gens qui avaient envie d’agir mais qui ne savaient pas par quoi commencer. En fait, nous avons constaté qu’une grande partie des personnes inscrites étaient déjà très engagées. Du coup, la plateforme permet à ces éco-citoyens de rester motivés et d’être entourés de personnes qui partagent les mêmes valeurs. Le réel impact du site est dans cette mise en relation entre les gens.

 
Propos recueillis par Carine et Léo

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>