Wasteblasterz, un serious game pour se familiariser aux éco-gestes

Rester ludique pour sensibiliser le grand public à l’impact environnemental des gestes du quotidien : telle est l’ambition de Wasteblasterz, serious game développé par EDF Smart Electric Lyon et Dowino. Né dans la métropole de Lyon, ce projet s’étend à d’autres territoires. Il se décline aussi en version plateau pour aller à la rencontre des scolaires. Point d’étape.

Image de prévisualisation YouTube

Réussir la transition énergétique demandera des efforts coordonnés, associant institutions, collectivités, entreprises publiques et privées… Dans cette optique, le démonstrateur EDF Smart Electric Lyon a lancé plusieurs expérimentations destinées à trouver des solutions pour rendre nos villes plus durables. Désireuse de développer la sensibilité à l’environnement et à l’éco-citoyenneté, la Métropole de Lyon a rejoint le projet Wasteblasterz, suivie par Grenoble Alpes Métropole, Saint-Etienne et l’Académie de Clermont-Ferrand.

Mobiliser les partenaires autour d’un jeu pédagogique

Comment convaincre un grand nombre de citoyens de devenir acteurs de leur consommation énergétique, sans être moralisateur ou culpabilisateur ? En faisant le pari de l’originalité ! Truffé de questions sur les économies d’énergie, la gestion de l’eau, les déchets ou le gaspillage alimentaire, le jeu vidéo Wasteblasterz se veut aussi ludique que pédagogique. Raphaël Youssoufian, chargé de mission maîtrise de la demande en énergie à la Métropole de Lyon, raconte : « L’idée était de créer un sentiment d’addiction pour inciter les joueurs à se connecter souvent. Comme tous les partenaires, nous avons trouvé ce projet stimulant par sa nouveauté et nous nous sommes fortement impliqués dans toutes les phases du projet, de la conception au test de la version alpha ».

Promotion du jeu par un grand événement culturel

Aussi ludique soit-il, un serious game génère rarement beaucoup de buzz. D’où l’importance d’une communication bien pensée, pour faire connaître le jeu au plus grand nombre. Lancée en mai 2017, l’application Wasteblasterz, entièrement gratuite, a tout de suite été présentée aux Nuits Sonores, festival de musique électronique, puis testée par le public de différents événements (Grenoble Maker-Faire, Foire de Lyon, Super Demain). Ce qui a plu : le côté inédit, le graphisme, ainsi que les défis qui opposent des joueurs de différentes villes et créent un peu d’émulation.

L'application Wasteblasterz a été lancée en mai 2017

L’application Wasteblasterz a été lancée en mai dernier

Du serious game aux éco-gestes

Pour inciter les joueurs à passer à l’action dans le monde réel, des conseils pratiques sont distillés et un agenda annonce les événements liés au développement durable à proximité. Aujourd’hui, l’ambition est d’aller plus loin en offrant aux joueurs la possibilité de convertir leurs points en récompenses tangibles, comme un abonnement de transport ou un panier de fruits. Dans les mois à venir, grâce à l’intensification de la communication digitale, le développement de la communauté des joueurs devrait permettre d’intéresser de nouveaux partenaires et de proposer des gains variés.

Difficile de savoir ce que pensent les joueurs

En quelques mois, l’application Wasteblasterz a déjà été téléchargée 4000 fois. S’il est malheureusement impossible de mesurer l’impact du jeu sur les gestes écologiques quotidiens, les statistiques montrent qu’en moyenne une session dure 10 minutes et que les joueurs se connectent une dizaine de fois. Une quarantaine de personnes ont même terminé le jeu. « Ces résultats sont encourageants, même si nous manquons de retours qualitatifs. Nous ne voulions pas obliger les joueurs à laisser leurs coordonnées, ce qui empêche de leur envoyer un questionnaire de satisfaction », explique Raphaël Youssoufian.

Une version plateau pour toucher autrement les scolaires

« Au-delà du jeu vidéo, les Agences Locales de l’Énergie vont diffuser des mallettes pédagogiques lors de leurs séances de médiation en milieu scolaire. La version jeu de plateau intéresse également les bibliothèques, et la Bibliothèque municipale de Lyon va organiser des ateliers pour jouer en groupe. Les scolaires eux-mêmes s’emparent du jeu : deux lycées de l’académie de Clermont vont renouveler les questions et réfléchir à l’ajout d’un univers ‘établissement scolaire’ dans le jeu, en complément des univers ville et maison », détaille Christelle Stirer, chef de projet EDF Smart Electric Lyon.

Rappel du concept de Wasteblasterz

Selon le scénario du jeu, après le fiasco d’une expérience scientifique, sont apparus les Wastivores, des monstres qui se nourrissent des déperditions d’énergie et grossissent, jusqu’à mesurer jusqu’à plusieurs dizaines de mètres. Impossible de laisser ces créatures se multiplier : aux chasseurs de Wastivores de les identifier et les faire disparaitre !
Pour jouer : sur le site Wasteblasterz ou Play store et App store. A suivre sur Facebook et Twitter.

Prochain rendez-vous

Le comité de pilotage de Wasteblasterz souhaite réunir d’ici fin 2017/début 2018 toutes les associations et organismes du territoire disposant d’une expérience significative en matière de développement de jeux sur le volet développement durable.
Prochaines cibles : les adultes, notamment ceux qui travaillent dans le tertiaire, secteur qui représente un gisement de sobriété important. Car dégommer les Wastivores, ce n’est pas que pour les enfants !