Découvrez une aromatique pleine de vertus : le thym !

26 mai 2020
Par

Un jardin potager est une parcelle sur laquelle on cultive des légumes destinés à l’autoconsommation. Il peut comporter aussi des arbres fruitiers et des fleurs, ainsi que des plantes aromatiques et condimentaires. C’est le cas dans le potager conservatoire du Domaine de Lacroix-Laval où les jardiniers de la Métropole cultivent des variétés anciennes lyonnaises de légumes, fruits, roses et fleurs vivaces.

Utilisé frais ou sec dans l’alimentation comme en tisane, ou sous forme d’huile essentielle, …. le thym est célèbre depuis l’Antiquité et facile à cultiver ! On vous en dit plus …

Botanique :

Le thym est un petit arbuste de la famille des Lamiacées. Son nom Thymus est issu du grec et signifie offrande (thumon) et parfum (thy).

 

Thym hirsute en fleurs  © Métropole de Lyon - Elodie Poyet

Thym hirsute en fleurs © Métropole de Lyon – Elodie Poyet

Culture du thym :

Le thym, plante méditerranéenne, est très résistant à la sécheresse. C’est un petit arbuste qui a besoin de soleil et d’un sol drainé pour bien pousser. Il peut atteindre 30 cm de haut pour un mètre de large. Dans les régions plus froides et sur des terres argileuses, l’installer dans une rocaille ou en hauteur pour que ses racines soient toujours en dehors de l’eau stagnante.

Au printemps, couper les tiges à mi-longueur afin de favoriser les nouvelles pousses plus odorantes et florifères. La plante entière est à renouveler tous les 5 ans sinon elle se lignifie et devient moins gustative.

Sa floraison est très appréciée des pollinisateurs.

Il ne craint ni les maladies, ni les insectes ravageurs.

Le thym fera son office au potager. Il est réputé pour faire fuir la piéride du chou, ce joli papillon blanc du début de printemps qui vient pondre sous les feuilles de vos Brassicacées (chou, radis, navet), et dont les chenilles vont transformer les feuilles en dentelles d’Alençon !

Utilisation et vertus du thym :

Il était déjà connu des égyptiens qui s’en servaient pour embaumer les morts. Les grecs eux en mettaient dans leurs plats car ils pensaient que le thym donnait du courage. Les Romains s’en servaient comme parfum.

Outre son utilisation aromatique dans la cuisine, ses vertus diverses sont à même de soulager une grande variété d’affections et c’est un bon stimulant.

C’est surtout à partir du Moyen Age que ses vertus médicinales commencent à être reconnues, notamment pour lutter contre les épidémies, principalement de lèpre ou de peste. Il faudra attendre le XIXe siècle toutefois pour que ses composants actifs soient répertoriés. Ils sont nombreux, en particulier dans ses huiles essentielles : thymol, un anti-infectieux ; géraniol, antifongique et antiviral pour la peau ; linalol, antifongique et vermifuge. Le thym frais est aussi une source importante de vitamine C, et le thym séché de calcium, de manganèse et de vitamine K.

Alors pensez à agrémenter vos balcons, terrasses et jardinets de cette jolie plante aromatique.

Tags:

Commentaires clos.