Connaissez-vous l’action « Tri au But ! » ?

28 décembre 2017
Par

L’association Aremacs (comprendre Association pour le Respect de l’Environnement lors des Manifestations Culturelles et Sportives), défend depuis 2004 une approche de l’événementiel plus respectueuse de l’environnement. Diagnostic et accompagnement à l’éco-gestion des déchets, sensibilisation du public au tri et circuits de valorisation des biodéchets ou encore mise à disposition de matériel : les champs d’actions sont multiples. Les partenaires accompagnés dans cette démarche sont nombreux dans ces démarches zéro déchet et de lutte contre les gaspillages.

Léonard Millet, chargé de terrain pour l’association d’Aremacs, va nous parler d’un des événements qu’il a encadré.

Sur quel événement êtes-vous intervenu ?

Nous sommes intervenus sur un tournoi solidaire organisé par l’association Sport dans la Ville ce 11 juin 2017 dernier au parc de l’Olympique lyonnais à Décines. 48 entreprises ont participé à ce tournoi soit 400 joueurs et plusieurs dizaines de spectateurs.

photo 1

Dans quel(s) but(s) les organisateurs du tournoi vous ont-ils contacté ?

L’événement rassemblant plus de 500 personnes et se déroulant sur une journée, une quantité de déchets certaine allait être produite, entre autre liée au petit-déjeuner et à la buvette. L’association nous a donc contacté pour avoir un impact environnemental le plus faible possible.

Qu’avez-vous mis en place en amont pour répondre à leur demande ?

Nous les avons rencontrés quelques mois plus tôt pour comprendre l’événement et notamment identifier les déchets qui allaient être générés. Sur ce type d’action, nous coordonnons tous les acteurs, notamment avec le soutien de la Métropole pour s’assurer d’avoir des bacs de tri, par exemple, pour l’évacuation des déchets recyclables. Nous réfléchissons au nombre de supports de tri à installer et de la taille de l’équipe nécessaire pour sensibiliser les publics présents. Les supports de tri, notre outil favori, sont des « poubelles » conçues par notre association pour permettre le tri. On sépare les déchets dédiés à la collecte sélective des ordures ménagères pour valoriser le plus de matières et en envoyer le moins de déchets possibles à l’incinérateur. La vieille, nous avons dispatché 20 supports de tri sur le site et 5 poubelles à verre pour récolter les déchets du public et ainsi être opérationnel le lendemain dès la première heure.

Comment s’est déroulée votre journée ?

Après avoir formé les 2 bénévoles Aremacs, passionnés de foot, à la question des déchets et appréhendé le site sur lequel nous allions intervenir, nous nous sommes présentés auprès des organisateurs. La journée étant introduite avec un petit-déjeuner, nous avons, dès notre arrivée, géré les déchets émis en impliquant les personnes présentes dans le bon tri. Des matchs de 10 minutes se sont ensuite enchainés jusqu’à 17h.Sur toute cette journée, nous avons :

  • Corrigé les erreurs de tri du public,
  • Déambulé avec notre « chariotri », un chariot avec 3 réceptacles destinés au tri, aux ordures ménagères et au verre, sur tout le site de l’événement pour inciter et éduquer le public, participants et organisateurs à évacuer leurs déchets dans les bonnes poubelles.
  • Sensibiliser le public au recyclage et plus largement aux enjeux de la préservation de la planète.

photo 2

Un bilan est-il transmis à l’organisateur en aval de l’événement ?

2 semaines après, j’ai fait parvenir à l’organisateur un bilan qualitatif et quantitatif de notre intervention. Notre présence a permis de valoriser quasiment 2m3 de matière soit 64% de la quantité totale de déchets générés et collectés. Notre bilan reprend également les points positifs et à améliorer en vue d’une reproduction de l’événement. Il est très utile pour les organisateurs puisqu’il leur permettra d’élaborer une véritable stratégie de gestion des déchets pour les années suivantes, mais aussi pour nous, afin d’évaluer la pertinence de notre action.

Pensez-vous y retourner l’année prochaine ?

Normalement, notre association accompagne les organisateurs afin de les rendre autonomes. Cela dit, l’association Sport dans la Ville ne possède pas de support de tri, ni pour le moment d’équipe dédiée au sujet, nous serons donc probablement amenés à y retourner. D’autant plus que les organisateurs étaient très satisfaits de notre intervention. Avec un nouveau public accueilli en 2018, les enjeux seront toujours présents, à suivre donc !

 

Dans le cadre du Plan d’Éducation au Développement Durable (P.E.D.D.) de la Métropole de Lyon, l’association Aremacs intervient, depuis des années, sur plusieurs thématiques auprès des organisateurs d’événements : collectivités, associations, privés et autres acteurs de la vie quotidienne.

De la réduction et la valorisation des déchets et à la lutte contre le gaspillage alimentaire, en passant par l’économie circulaire, ces thématiques sont autant d’éléments sur lesquels va agir Aremacs afin de défendre une approche responsable et respectueuse de l’environnement en événementiel comme en espace public. L’éducation des plus petits et des plus grands, des spectateurs et l’accompagnement des organisateurs à l’éco-responsabilité sont des objectifs prégnants dans la démarche de l’association, et ce dans le cadre du P.E.D.D.

Tags: , , , ,

Commentaires clos.