Le cadastre solaire du Grand Lyon est en ligne !

Votre toit est-il suffisamment ensoleillé pour produire de l’énergie ? Il est désormais possible de le savoir grâce au cadastre solaire, présenté cette semaine au salon Pollutec. Cliquez ici pour connaître le potentiel de votre toiture.

Le cadastre solaire du Grand Lyon identifie, pour chaque pan de toiture, le potentiel d'énergie solaire photovoltaïque que l'on peut récupérer.

Le cadastre solaire du Grand Lyon identifie, pour chaque pan de toiture, le potentiel d’énergie solaire photovoltaïque que l’on peut récupérer.

Que nous dit le cadastre solaire ?

Saviez-vous que l’ensoleillement de la métropole lyonnaise était le même qu’à Pau, Bordeaux ou Toulouse ? Le cadastre solaire permet de connaître le niveau d’ensoleillement de chaque toiture, c’est à dire l’énergie solaire reçue par chaque mètre carré du toit (en kWh/m²). Les toitures sont colorées selon leur ensoleillement, selon 6 niveaux d' »excellent » à « mauvais ». Le cadastre indique aussi la quantité d’énergie totale que l’on peut produire sur une année en installant des panneaux solaires photovoltaïques (kWh/an).

Comment est-ce calculé ?

La Métropole de Lyon dispose d’un modèle 3D très précis de son territoire : chaque bâtiment, chaque toit, est dessiné. À partir de cette maquette et de la course du soleil pendant une année, l’ensoleillement a été calculé pour chaque pan de toiture. Si un arbre ou un bâtiment cache le soleil et que la toiture est à l’ombre, le potentiel est plus faible. Le calcul prend même en compte la réflexion des rayons sur les nuages (le rayonnement « diffus »). A partir de l’ensoleillement, mais aussi de la pente des toits, l’Agence locale de l’énergie et du climat (ALEC) a calculé l’énergie que l’on pouvait produire.

Qui peut l’utiliser ?

Le cadastre solaire s’adresse aux particuliers, aux professionnels (opérateur immobilier, bailleur, industriel, fabricant de matériel photovoltaïque) et aux collectivités. Il suffit d’entrer l’adresse du bâtiment concerné pour obtenir gratuitement les informations sur le potentiel de production d’énergie solaire de votre toit. 

Pour aller plus loin

Le cadastre solaire permet d’avoir un premier niveau d’information sur l’intérêt de la toiture pour produire de l’énergie solaire. Pour savoir si cette énergie permet de couvrir une partie des besoins du bâtiment, ou avoir des éléments de coûts, vous pouvez aller sur le site de référence sur le photovoltaïque ici ou contacter l’Agence locale de l’énergie et du climat (ALEC) ici.
Et pour s’informer sur le module de calcul qui a permis de produire le cadastre à partir de la 3D, c’est par ici.

Bonne navigation !