Gerland : la Grande Halle vise le label effinergie +

Perspective aérienne de la future Grande Halle © Reichen et Robert & Associés

Perspective aérienne de la future Grande Halle © Reichen et Robert & Associés

>> Mesure visée par l’action 4.2 du  Plan d’Actions Partenarial [clic !  à lire en p. 34]

Le quartier de Lyon Gerland poursuit sa mutation. Au terme d’un appel d’offres piloté par EDF, Gecina a été sélectionnée pour y construire un immeuble de bureaux de 20000 m². L’opération d’ampleur vise la certification HQE et le label effinergie +

« La Grande Halle » c’est son nom, sera développée sur une réserve foncière appartenant à Gecina. Elle intègre notamment la restructuration d’une halle existante pour y accueillir, fin 2016, un millier de salariés EDF.

Le projet imaginé par le cabinet d’architectes Reichen et Robert & Associés compte 3 bâtiments, réunis sous forme de Campus, et s’inscrit dans le développement durable de Gerland.
Le Grand Lyon et la Ville de Lyon ont d’ores et déjà accepté de programmer les travaux nécessaires à sa réalisation : voiries, liaisons en mode doux, réseaux, éclairage public et espaces verts.

Pour aller plus loin
Basée sur la RT 2012, le label Effinergie + va encore plus loin que le label BBC dans la performance énergétique des constructions neuves et oblige, notamment, l’affichage des consommations d’usage en amont des bâtiments à énergie positive en 2020.

Héros Ordinaires – Pré Sensé : votez Partage et Solidarité !

>> Mesure visée par le 3.3 du Plan d’Actions Partenarial [clic ! à lire en p.30]

Si vous arpentez le quartier des Etats-Unis vous risquez, au détour d’une rue, de découvrir un ilot de verdure… Faites comme nous, arrêtez-vous un instant pour discuter avec les jardiniers urbains de cet endroit étonnant !  

Le jardin partagé de Pré Sensé, Lyon 8

Le jardin partagé Pré Sensé, Lyon 8

Rodolphe Huguet est le président du jardin Pré Sensé, mais c’est avant tout un jardinier passionné : tomates, salades, choux … les légumes n’ont plus de secrets pour lui !

Comment cet ancien mini golf est-il devenu un jardin collectif ?

C’est grâce à la volonté des élus du 8ème arrondissement de Lyon, de Rodolphe Huguet et de quelques bénévoles, qu’il y a 11 ans ce terrain sec et en friche s’est petit à petit transformé pour laisser place à une terre noire, qui fait le bonheur des légumineuses locales !

Aujourd’hui, une trentaine de bénévoles se partagent un espace de 2 675 m2. Chacun élabore ses plantations sur sa parcelle individuelle. Des associations les ont également rejoints et elles font découvrir le jardinage à leurs adhérents.

Le mot d’ordre est « partage » : les outils sont communs, l’accès à l’eau est gratuit et même les semis sont mis à disposition !  Selon les saisons, on récolte des pommes de terre, des carottes, des pensées, des figues…

Les jardiniers organisent également des moments festifs : à l’occasion des récoltes et lors de la fête des jardiniers. Les habitants et les familles des bénévoles sont alors invités à passer un moment convivial autour d’un barbecue et de quelques tomates cerises…

Vous souhaitez rejoindre l’association ? C’est facile ! Il n’est pas nécessaire d’être un jardiner expérimenté, il suffit d’aimer cultiver et d’avoir envie de faire et d’être avec les autres…

Pour d’autres informations :

http://lepassejardins.fr/spip.php?article132

Mail : jardinpressense(a)yahoo.fr

 

Roxane, Yassine, Manon & Mathilde 

 

Héros Ordinaires 2014

>> Mesure visée par le 3.3 du Plan d’Actions Partenarial [clic ! à lire en p.30]

L'équipe 2014 des volontaires d'Unis-Cité explore cette année le quartier des Etats-Unis, Lyon 8.

L’équipe 2014 des volontaires d’Unis-Cité explore cette année le quartier des Etats-Unis, Lyon 8.

Roxane, Yassine, Manon & Mathilde à la recherche de « Héros Ordinaires » :

Nous sommes quatre jeunes de 19 à 21 ans, nous avons choisi de nous engager en service civique avec Unis-Cité pour une période de 9 mois. Dans le cadre de notre volontariat, et en partenariat avec le Grand Lyon et Grand Lyon Habitat, nous avons pour mission d’identifier et valoriser des initiatives éco-citoyennes dans le quartier des Etats-Unis à Lyon, d’avril à juin 2014.

A travers différents articles nous allons vous faire partager nos découvertes.

Si vous souhaitez apporter votre témoignage, vous pouvez contacter l’antenne du Rhône d’Unis-Cité au 04 72 84 27 40.

 

Rencontres de l’engagement citoyen : comment progresser ensemble ?

Le Conseil de Développement du Grand Lyon organise une journée de rencontres pour valoriser l’engagement citoyen. Rendez-vous le samedi 17 mai 2014, de 9h30 à 16h30, à la Manufacture des Tabacs (Lyon 3). Entrée libre.

>> Mesure visée par le 3.3 du Plan d’Actions Partenarial [clic ! à lire en p.30]

Visuel_Rencontres_Engagement_300

Initiatives locales ou en réseau, actions structurées ou informelles, mobilisation intense ou actions diffuses : l’engagement des citoyens se déploie de manière foisonnante mais pas toujours visible.
Le Conseil de Développement propose une journée de rencontres pour prendre la mesure de cette formidable diversité et partager ces questionnements :

  • Comment mieux reconnaître la diversité et les formes renouvelées des engagements citoyens ?
  • Quels en sont les différents ressorts, et comment favoriser l’engagement citoyen ?
  • En quoi ces énergies citoyennes interpellent la démocratie locale et l’action publique ?

Le programme du samedi 17 mai 2014 s’élabore autour de séances plénières, de témoignages et de travail en ateliers. Une agora participative clôturera la journée.

Vous souhaitez participer à cette journée thématique ? Remplissez le formulaire d’inscription en ligne en cliquant ici.

L’événement est organisé à l’initiative du Conseil de développement du Grand Lyon, le programme de la journée à été imaginé en lien avec des associations et acteurs de la société civile : Afev (Association de la Fondation Étudiante pour la Ville), Anciela, ATD Quart Monde, Colibris, Dialogues en Humanité, Jeune Chambre Économique,  Locaux Motiv’ , Mission Lyon La Duchère, Pacte Civique, Petits frères des Pauvres, Petits pas pour l’Homme, Tisseurs de Liens, Théâtre Désirée, Ucil (Union des Comités d’intérêt locaux) et Unis‐Cité.

Quand la propreté roule à l’eau et carbure à l’électrique !

Dans le cadre de ses démarches visant à réduire l’impact carbone global des services urbains, le Grand Lyon expérimente deux dispositifs appliqués à la propreté urbaine. L’enjeu ? Diminuer les consommations de carburant de ses flottes de véhicules.

>> Mesure visée par l’action 1.1 du  Plan d’Actions Partenarial [clic !  à lire en p. 8]

En 2013, 5 balayeuses ont été équipées d'un procédé fonctionnant à l'eau qui permet une baisse de 15% des consommations de carburant.

En 2013, 5 balayeuses ont été équipées d’un procédé fonctionnant à l’eau qui permet une baisse de 15% des consommations de carburant.

De l’eau pour booster les moteurs !

Dispositif HKM fixé sur une balayeuse, près du moteur.

Dispositif HKM fixé sur une balayeuse, près du moteur

Saviez-vous qu’on peut rouler à l’eau ? Partons à la découverte d’un dispositif très simple testé par le service Propreté pour utiliser les propriétés « détonantes » des molécules de l’eau et diminuer ainsi la consommation de carburant des balayeuses.

Rappelons-nous de nos cours de chimie : l’eau « H2O » est composée d’hydrogène et d’oxygène. Or, l’hydrogène explose, et l’oxygène est un gaz qui améliore la combustion (quand souffle sur des braises, par exemple). Il suffit juste de séparer ces molécules, ce que propose le procédé « H-H-O » qui utilise une électrode connectée à un simple réservoir d’eau distillée : le courant électrique transforme l’eau en gaz.

« Nous avons testé le procédé de la société HKM énergie : l’eau décomposée en gaz  améliore la combustion dans le moteur et fournit plus de puissance », explique Thierry Bonnot, directeur de la subdivision Logistique et Véhicules Industriels qui gère l’atelier de maintenance. « Injecté juste au niveau de l’admission d’air, ce système permet un gain CO2 de -15% et un gain encore plus important sur les autres polluants, car la combustion est ainsi plus complète. 5 balayeuses sont d’ores et déjà équipées, 12 le seront bientôt. »

Ce système s’adapte à de multiples procédés pourvu que la puissance soit à peu près constante (ex: transport longue distance, groupes électrogènes…). Alors, avis aux mécanos !

En savoir plus

Des bennes électriques pour la collecte des ordures

En parallèle, le Grand Lyon expérimentent le ramassage électriques des ordures ménagères, via son prestataire SITA.  « 8 bennes à ordures ménagères [BOM] électriques, particulièrement adaptées aux secteurs denses, sont ainsi déployées sur les arrondissements de Lyon 2, Lyon 5 et Lyon 6″ précise la Direction de la Propreté du Grand Lyon.

La motorisation électrique présente en effet des avantages certains :

  • zéro émission de gaz à effet de serre en ville,
  • la réduction effective des nuisances sonores grâce à une collecte plus silencieuse.

SITA a d’ailleurs équipé ces véhicules en février 2014 pour mesurer les impacts environnementaux réels de la démarche. Bilan des courses : les 8 BOM électriques utilisées 6 jours par semaine permettent une économie moyenne de 2500 litres de gasoil tout en épargnant à l’environnement le rejet annuel de 8000 tonnes de CO2.

Pour mémoire, les services du Grand Lyon émettent environ 370 000 tonnes de CO2 par an soit 5% des émissions du territoire.

A table, c’est « près » !

Mangez local, c’est de saison ! A portée de main et du porte-monnaie, les équipes du concours « Le climat dans nos assiettes  » dévoilent leurs recettes bonnes et sobres en émission carbone, compilées dans un guide pratique.

>> Mesure visée par le 3.3 du Plan d’Actions Partenarial [clic ! à lire en p.30]

Concours de cuisine locale

Chaque année, le concours de cuisine locale « Le climat dans nos assiettes » – anciennement le « Défi 80 km » –  propose au public de découvrir une alimentation propice à l’économie locale, respectueuse de la santé et sobre en énergie » rappellent les organisateurs de l’espace Info-Énergie du Rhône.

A l’occasion du défi culinaire organisé en novembre dernier, 6 équipes d’apprentis cuisiniers – chacune emmenée par un pro de la restauration – avaient relevé le défi d’une cuisine abordable, soucieuse de l’environnement. Résultat : des menus au rythme des saisons qui prennent soin du climat, des papilles et du porte-monnaie !

Panier de saison, circuits courts, faibles émissions : le livret compile ces recettes simples, sobres et pas chères imaginées par les citoyens investis à l’occasion du défi 2013.

La prochaine édition du “climat dans nos assiettes” se tiendra le dimanche 23 novembre 2014.

  • Lire aussi « Le climat dans nos assiettes » sur le site de l’ALE

Vénissieux, sur la route de l’éco-rénovation

>> Mesure visée par l’action 4.5 du  Plan d’Actions Partenarial [clic !  à lire en p. 40]

Que vous habitiez en maison individuelle ou en immeuble collectif, des solutions de travaux existent ainsi que des aides publiques.

Que vous habitiez en maison individuelle ou en immeuble collectif, des solutions de travaux existent ainsi que des aides publiques.

Les rencontres énergie continuent à Vénissieux autour de l’éco-rénovation des logements !

Depuis le lancement en octobre 2013 (lire l’article), une équipe de conseillers vous accueille le mardi de 9h30 à 12h30 en mairie. Les prochaines dates :

  • 4 et 18 mars
  • 1, 15 et 29 avril
  • 13 et 27 mai
  • 10 et 24 juin
  • 8 et 22 juillet
  • 2, 16 et 30 septembre
  • 14 et 28 octobre
  • 18 novembre
  • 2 et 16 décembre

Téléchargez la plaquette ici !

Contactez les conseillers au 04 37 28 70 30 ou par mail : energie.venissieux[a]pact-habitat.org

 

Opticities, 25 partenaires s’engagent pour faire progresser la mobilité urbaine

Top départ pour les 25 partenaires du projet  européen Opticities qui vont développer et expérimenter, pendant 3 ans, sur la base de données en temps réel et prédictives, des systèmes de transport intelligents – en anglais ITS –  capables d’améliorer efficacement  la mobilité urbaine à l’échelle de l’Europe.

>> Mesure visée par le 3.1 du  Plan d’Actions Partenarial [clic !  à lire en p. 26]

Lorsque ses résultats seront déployés, Opticities permettra aux opérateurs de services de construire des systèmes interopérables.

Lorsque ses résultats seront déployés, Opticities permettra aux opérateurs de services de construire des systèmes interopérables.

Coordonné par le Grand Lyon, le consortium expert en mobilité urbaine élaboré autour du projet européen Opticities mobilise 5 autres villes européennes et 19 partenaires industriels et académiques. A l’heure où les congestions des réseaux routiers sont devenues monnaie courante dans les grandes métropoles et entachent les conditions de vie en ville , la coopération active entre institutionnels, fournisseurs de services, industriels et laboratoires de recherche entend bien soutenir des avancées significatives en matière de mobilité intelligente.

Bâti sur les 1ers résultats d’Optimod’Lyon, Opticities vise à offrir les meilleures conditions de déplacements urbains aux usagers et à optimiser la logistique urbaine. Comment ? En développant et en testant des systèmes de transports intelligents – les fameux services ITS –  interopérables qui pourront être utilisés dans toutes les agglomérations en Europe.

Les objectifs poursuivis par le programme sont ambitieux et relèvent, pour certains aspects, d’une première mondiale :

  • une coopération public-privé inédite pour la récupération et l’accès aux données de mobilité urbaine fiables,
  • la définition d’un modèle standard européen de mise à disposition des données pour une interopérabilité des services d’information sur les déplacements,
  • des outils d’optimisation de la régularisation des trafics s’appuyant sur des données temps réel et prédictives,
  • un navigateur temps réel multimodal dialoguant avec les GPS des voitures,
  • une application dédiée au fret urbain.

Côté Grand Lyon, Opticities va permettre d’approfondir les résultats d’Optimod’Lyon, notamment sur l’intégration des outils d’information multimodale embarquée, le covoiturage dynamique et les outils de régulation des feux avec :

  • la normalisation des systèmes afin que les navigateurs multimodaux soient utilisables dans toutes les villes partenaires,
  • la continuité de service pour l’usager entre le GPS de sa voiture et celui de son smartphone,
  • intégration de l’outil de prédiction trafic à 1 heure développé avec Optimod’Lyon dans le système de régulation de trafic,
  • mise au point d’un navigateur dédié au transport de marchandises permettant aux chauffeurs des villes partenaires de disposer d’informations enrichies (vitesse autorisée, hauteur limite, matériaux transportés inédits, poids autorisé, etc.) et d’adapter leur trajet de livraison en conséquence.

Ces nouveaux services à forte valeur ajoutée, élaborés sur la base de données de qualité et disponibles pour tous, devraient permettre de définir de nouveaux modèles économiques.

 

Bonne année 2014!

voeux2014

A tous les fondus de climat et d’énergie, je souhaite une très belle année, pleine de projets revigorants et de contacts enrichissants !!