Habitat : Lyon Confluence positive !

>> Mesure visée par le 4.2 du Plan d’Actions Partenarial [clic ! à lire en p.34]

© Paul Raftery, SPLA Lyon Confluence et Brémond

La première résidence à énergie positive de Lyon a été inaugurée le 28 janvier 2013. Amplia c’est son nom, accueille ses nouveaux occupants en bordure de la place nautique de Lyon Confluence.

Le premier bâtiment de logements à énergie positive de Lyon propose 66 appartements avec jardin privatif collectif. Compact, à l’instar des premiers îlots construits en bordure de la place nautique, Amplia s’intègre sans heurt dans le paysage urbain de La Confluence et honore des exigences environnementales sans précédent.

Élaborée en partenariat avec l’Ademe et Serl@énergies, la conception de la résidence d’habitation bénéficie des dernières technologies en matière de développement durable, tant dans leur conception que dans l’utilisation de matériaux pérennes et leur facilité d’usage et d’entretien. Le projet intègre notamment 115 m² de capteurs solaires à eau chaude et plus de 800 m² de panneaux photovoltaïques.

Isolation phonique, un label d’exception

Amplia s’est vu décerner le label « Habitat et Environnement » –  option performance BBC Effinergie – pour le travail effectué sur l’isolation phonique. « Ce label certifie une isolation acoustique dépassant les niveaux d’exigences imposés, avec entre autres moins de 5 décibels pour les bruits de chocs et d’équipements » précise Serl@énergies.

Bioclimatique, une approche singulière

Une attention toute particulière a été portée à la bioclimatique. « De l’emplacement du bâti à l’orientation des façades en fonction des vents dominants, chaque critère a été soigneusement étudié afin d’exploiter au mieux le potentiel de ventilation et d’ensoleillement du bâtiment et d’augmenter sa qualité d’usage à toutes les heures de la journée » explique encore Serl@énergies.

Sensibilisation, un guide occupants

Un appartement à forte performance énergétique exige une adaptation des comportements et des changements d’habitudes de vie des résidents. Aussi, dès leur arrivée dans la résidence, propriétaires et locataires se sont vu remettre un guide pratique – assorti de précieux conseils – pour utiliser au mieux les fonctionnalités de leur logement et minimiser les dépenses énergétiques. Amplia devrait afficher des charges comprises entre 9 et 10 euros/m²/an (chauffage inclus), soit 25 % de moins que dans un logement traditionnel.

Energie positive, un cas d’école

L’énergie positive gagne du terrain à Lyon. A quelques enjambées de Lyon Confluence, la première école à énergie positive de l’agglomération accueillera les écoliers dès la rentrée 2013 !

Idéalement située en face du parc Sergent Blandan (Lyon 7e) le futur groupe scolaire de 16 classes vise l’atteinte du niveau BEPOS (bâtiment à énergie positive) grâce à 923 m² de panneaux photovoltaïques, pour une production annuelle équivalente à 140 000 KWh/an.

« La consommation prévisionnelle d’énergie finale tous usages de l’école Victorien Sardou est estimée à 116 700 KWhef/an »  indique la Ville de Lyon, soit un gain de 23 300 KWhef/an à la clé !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>