Héros ordinaires – Micro-trottoir : et vous, comment imaginez-vous la ville du futur ?

Mission Héros ordinaires des volontaires d’Unis-Cité Facebook

Nous sommes allés à la rencontre de jeunes gens, âgés entre 18 et 25 ans, place Louis Pradel, dans le 1er arrondissement, pour recueillir leur vision de l’avenir. C’était la période des révisions. Spontanément, ils ont parlé d’énergie, de transports et de pollution. Voici leurs propos :

Matthieu, 18 ans :

La ville de demain ? Je pense (et j’espère) que la plupart des objets  fonctionneront à l’énergie solaire, et que les voitures seront toutes électriques. Mais je ne sais pas ce qu’on fera de toutes celles qui ne le sont pas, si on en vient à manquer de carburants…

Nahim, 19 ans :

Je n’imagine pas la ville de demain! Je pense qu’on va continuer au pétrole jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus du tout… Et on trouvera une nouvelle forme d’énergie qui remplacera le pétrole…

Laurie, 22 ans :

Je pense qu’une ville sans pollution n’est pas envisageable parce que l’homme crée des déchets quoi qu’il arrive, il y aura donc toujours une forme de pollution. Ensuite, pour ce qui est des déplacements, plusieurs solutions existent. Notamment le moteur à eau, dont le brevet a été racheté par…attention, surprise : UNE SOCIETE PETROLIERE ! Bien évidemment. Je pense qu’il faut développer les moyens de production d’électricité plus écolos, comme le solaire, l’éolien, ou  l’utilisation des courants marins. On pourrait aussi parler du moteur qui fonctionne grâce aux produits dérivés de l’agriculture, mais c’est une fausse bonne idée parce que ça risque de causer des famines, la création d’une nouvelle classe dominante comparable aux producteurs de pétrole, et accroitre encore un peu plus les disparités et les inégalités…

Christopher, 19 ans

Pour moi, la société va surement faire des efforts d’un point de vue environnemental, de toute façon on n’aura pas le choix vu que le pétrole n’est pas infini. On ne pourra jamais supprimer toutes les sources de pollution mais des choses peuvent être faites et améliorées. Par exemple, on pourrait aussi multiplier les transports en commun. Déjà aujourd’hui, on utilise bien plus d’énergies renouvelables car on prend conscience qu’on détruit la Terre.

Leeloo, 20 ans :

J’imagine que l’on ne pourra que se diriger vers des solutions autres que le pétrole, d’une part parce que nos ressources s’épuisent et d’autre part pour le bien de notre planète. Par exemple, exploiter l’énergie que produit une réaction chimique ou recréer une substance équivalente au pétrole. D’une manière générale, je pense qu’il est primordial que la population mondiale s’intéresse davantage aux problèmes environnementaux : quand on connait les enjeux, on pense mieux au futur.

1 commentaire pour Héros ordinaires – Micro-trottoir : et vous, comment imaginez-vous la ville du futur ?

  • Les jeunes sont un bon moyen pour mesurer les besoins d’une ville comme Lyon. Ce micro-trottoir montre qu’ils sont intéressés par l’avenir et concernés par les problèmes de pollution et les énergies propres. C’est une bonne chose de savoir que les jeunes pensent au futur !

Laisser un commentaire sur Vincent de Lyon

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>