Plantation de mûriers dans les Espaces Naturels Sensibles de la Métropole de Lyon

Pierre Athanaze, vice-Président de la métropole chargé de l’environnement, a initié un programme de replantation de mûriers, culture emblématique de la région lyonnaise, sur le territoire métropolitain.

Au printemps 2021, les jardiniers de la métropole ont prélevé des rameaux de mûriers au sein du conservatoire de Sainte-Foy-lès-Lyon dans le parc du Brûlet. Cette collection de mûriers, portée par l’INRA jusqu’en 2009, et depuis rétrocédée à la commune de Sainte-Foy lès-Lyon, alimentait les vers à soie de la magnanerie du site.

Les rameaux ont été bouturés aux serres du parc métropolitain de Parilly puis implantés dans trois ENS (espaces naturels sensibles) métropolitains :

  • 10 mûriers blancs (Morus alba) sur l’ENS des Grandes Terres, plantés les 16 et 17 décembre 2022 dans le cadre du Marathon de la biodiversité, avec une classe de l’école des Grandes Terres (Feyzin) et un chantier grand public, animé par l’association Arthropologia. Les Brigades Nature ont participé à la préparation du sol et au paillage du sol. D’autres essences ont été plantées (frêne, sureau noir, chèvrefeuille, troène), tous labellisés « Végétal local ». Il est intéressant de retrouver des mûriers blancs sur ce plateau où ils étaient nombreux par le passé pour la production de soie lyonnaise. https://www.lefortdefeyzin.fr/actualites-du-fort/588-fort-feyzin-nature-biodiversite-rendezvous-grandes-terres-bois-feyzin-metropole-2
Plantation sur les Grandes terres © Ville de Feyzin – Loïs Mangin
  • 10 mûriers sur l’ENS de l’Ile Roy plantés le 15 décembre 2022 : ici encore, la motivation de cette implantation est historique puisque les associations du patrimoine de Fontaines-sur-Saône et Collonges-au-Mont-d’Or nous ont signalé qu’en pleine époque de sériciculture, l’île avait accueilli de très nombreux mûriers (« …Entre 1855 et 1865, l’ile est plantée de 30 000 pieds de muriers par MM Vetter et Coubayon (magnanerie quartier Roy) »). La zone d’implantation s’est imposée d’elle-même : la seule prairie, le seul milieu ouvert. Il s’agit de l’emplacement du mini-golf de l’ancien parc de loisirs Island. La plantation a été réalisée le 15 décembre 2022 par le service Espaces Verts de Collonges au Mont d’Or + Assistant maîtrise d’ouvrage de l’ENS, et les plants protégés des castors et ragondins par un grillage sur piquets de châtaignier.
Plantation sur l’île Roy © Wabi Sabi – Thierry Levaillant
  • 10 mûriers sur l’ENS de Sermenaz plantés le 26 janvier 2023 : Situé au nord de l’agglomération lyonnaise, l’ENS de Sermenaz prend place au sud-est de la commune de Rillieux-la-Pape, au cœur du tissu urbain. Le site est traversé par l’autoroute A46. Le périmètre initial de cet ENS s’étend sur 117 ha et est entièrement situé sur la commune de Rillieux-la-Pape. Il s’agit du dernier grand espace naturel sur la commune de Rillieux-la-Pape. Il joue un rôle de belvédère en regard du champ captant de Crépieux-Charmy (sur le Rhône). La zone d’implantation se trouve en limite Nord de l’ENS (prolongée par une bande de prairie, espace vert communal), pour marquer ainsi la limite invisible et contribuer à terme à l’ombrage des stationnements et de l’avenue de l’Europe. Il s’agit d’un alignement régulier le long d’une allée sablée, de 82 ml. Les plantations ont été réalisées le 26 janvier 2023 par le service Espaces Verts de Rillieux la Pape, avec un paillage forestier et une ganivelle avec des piquets en châtaignier en protection contre les nombreux sangliers.
Plantation sur Sermenaz © Wabi Sabi – Thierry Levaillant

Et c’est ainsi que grâce aux compétences du service métropolitain Parcs & Jardins, au partenariat avec les associations naturalistes, les assistants à maîtrise d’ouvrage et les communes, un réseau de haies est remis en place avec un patrimoine végétal emblématique de la région lyonnaise. La métropole espère pouvoir renouveler l’opération chaque année .

1 commentaire sur “Plantation de mûriers dans les Espaces Naturels Sensibles de la Métropole de Lyon

  1. Article très intéressant concernant les mûriers blancs (motus alba) car ceux ci présentent plusieurs atouts: ils supportent la sécheresse, s’adapte à la pollution, leurs fruits blancs ne tachent pas, leurs racines retiennent la terre et enfin leurs feuilles caduques offre un ombrage très large. Bravo à cette initiative.

Les commentaires sont fermés.