Une belle rencontre au parc de Parilly !

20 juin 2020
Par

Lors d’une balade dans le parc de Parilly, une promeneuse a récemment aperçu, dans un arbuste, un jeune hibou moyen-duc. Ce poussin avait récemment quitté le nid familial et c’est en voletant qu’il est venu se percher sur ce savonnier (Koelreuteria paniculata).

© Métropole de Lyon - Olivia de Roubin

© Métropole de Lyon – Olivia de Roubin

Parilly, refuge pour le Hibou moyen-duc
Le parc de Parilly est connu pour abriter un important dortoir hivernal de Hiboux moyens-ducs. Plusieurs couples se reproduisent sur le parc et sont suivis par les bénévoles de la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux), partenaire de la Métropole de Lyon. Une dizaine d’individus ont été observés en 2019.
L’objectif de ces prospections est de mieux connaitre la population des Hiboux moyens-ducs, afin de proposer des pistes de gestion permettant de maintenir voire augmenter leurs effectifs.

Mieux connaître le Hibou moyen-duc
Le Hibou moyen-duc est un rapace nocturne de taille moyenne (35 à 39 cm de longueur pour une envergure de 85 à 95 cm), caractérisé par de grands yeux orangés et des aigrettes plus ou moins visibles selon son comportement. Il fréquente les grands parcs et jardins, bois et forêts, de préférence avec la présence de conifères. En hiver, les Hiboux moyens-ducs se rassemblent en dortoirs diurnes comptant parfois plusieurs dizaines d’individus, dans les arbres touffus, les buissons denses, les résineux.
Pour la reproduction, le moyen-duc niche dans un ancien nid de corvidé (essentiellement de Corneille noire ou de Pie bavarde), situé de préférence dans un conifère. Il est donc important de préserver au maximum ces arbres porteurs de nids de corvidés, pour assurer la présence de supports favorables à la reproduction du Hibou moyen-duc. La présence de lierre, véritable refuge pour les insectes et les oiseaux, est également favorable à la présence du Hibou moyen-duc, il est donc nécessaire de le conserver.

Le mâle chante du mois de février au mois de mai, les œufs sont pondus de mi-mars à mi-juin, et le couple va élever jusqu’à 5 jeunes de mi-avril à mi-juillet, jusqu’à ce que les poussins aient atteint l’âge de 2/3 mois. Les jeunes sortent du nid avant de savoir voler, marchent le long des branches et se dispersent dans les arbres. Ils sont repérés par leurs parents grâce à leurs cris stridents.

© Métropole de Lyon - Olivia de Roubin

© Métropole de Lyon – Olivia de Roubin

Si vous souhaitez participer aux suivis des populations du Hibou moyen-duc, prenez contact avec la LPO !

Tags: ,

Commentaires clos.