3 000 arbres plantés au parc de Parilly : mobilisation et sensibilisation des jeunes citoyens

30 décembre 2019
Par

Sur les 18 000 arbres du parc de Parilly, près de 1 300 ont dû être abattus depuis un an, en raison des conditions climatiques et des maladies. La Métropole de Lyon démarre la plantation de 3 000 nouveaux arbres cet hiver pour les remplacer, en associant des élèves à cette plantation.

Objectif : sensibiliser au plus tôt les jeunes à la lutte contre le réchauffement climatique.

© Mathieu LAMURE - Métropole

© Mathieu LAMURE – Métropole

La canicule, le manque d’eau, les chutes de neige et les maladies ont affaibli les arbres. Ce sont plus de 1 300 arbres morts ou très fragilisés qui ont dus être abattus au parc de Parilly, pour la sécurité du public : les blessures ou attaques pathogènes (champignons lignivores notamment) génèrent un risque de chute de branches ou de l’arbre lui-même. Plusieurs essences plus sensibles au changement climatique sont particulièrement affectées : les mélèzes, hêtres, charmes et pin.
La Métropole replante sur les zones les plus impactées : les Essarts, la plaine au niveau du boulevard de Parilly et les entrées du parc, et fait le choix de diversifier les essences végétales pour optimiser les chances de pérennité des arbres :

  • une palette champêtre locale, en privilégiant parfois la végétation spontanée (ormes, sorbiers, noyers, pommiers sauvages, cornouillers, fusains…)
  • une palette « méditerranéenne locale » qui ne craint pas le gel, afin d’avoir des végétaux adaptés aux étés de plus en plus secs, chauds et longs (chênes pubescents, chênes verts, cytises, érables de Montpellier, frênes à fleurs filaires à larges feuilles, baguenaudier, arbres à perruque…)
  • une gamme plus horticole pour les entrées et les zones fréquentées pour amener un peu plus de fleurs et une transition avec les espaces verts urbains alentours (pistachiers, faux ormes de Sibérie, lavandes d’Afghanistan, céanothes…)

Le 12 décembre dernier, ce sont 21 élèves du groupe scolaire Parilly de Vénissieux et 30 élèves éco-délégués du collège Boris Vian de Saint-Priest qui sont venus participer à la plantation, dans le cadre des actions de sensibilisation du Plan d’Éducation au Développement Durable de la Métropole (PEDD).
Au programme : plantation d’environ 150 arbres (sorbiers, érables, chênes, cornouillers…) avec deux jardiniers du parc de Parilly, puis découverte de la biodiversité environnante avec une animatrice de France Nature Environnement (FNE).

© Julie DUSSERT - Métropole

© Julie DUSSERT – Métropole

Cette action s’inscrit à la fois dans l’éducation à la connaissance, au respect du patrimoine arboré du PEDD de la Métropole et la mobilisation des citoyens sur son plan Canopée et son plan Climat.

https://blogs.grandlyon.com/plan-climat/

 

 

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *