Lancement d’une année verte pour les centres sociaux ! Ils présentent 10 projets DD, à quand le 11ème ?

4 mai 2019
Par

Le 5 avril 2019, la Fédération des centres sociaux du Rhône et de la Métropole de Lyon a mobilisé son réseau autour de l’enjeu de la transition écologique et de la promotion de l’éco-citoyenneté. Un événement qui confirme la place des centres sociaux comme véritables acteurs du développement durable.

© Fédération des centres sociaux du Rhône et de la Métropole de Lyon

© Fédération des centres sociaux du Rhône et de la Métropole de Lyon

Cette matinée a rassemblé plus de 90 personnes : directeur.rices, administrateur.rices, animateur.rices, coordinateur.rices, habitant.es, bénévoles et partenaires insitutionnels – Métropole de Lyon et CAF – représentant pleinement la diversité des centres sociaux. En tout ce sont 37 centres sociaux qui se sont mobilisés, soit plus de la moitié du réseau du territoire du Rhône et de la Métropole de Lyon.

L’objectif de la rencontre était double.

  • D’une part, faire (re)découvrir les actions que mettent déjà en place certains centres sociaux
  • et d’autre part inspirer d’autres structures à s’engager dans cette dynamique.

Trois constats ont émergé de ce temps de rencontre :

  • il est possible d’amorcer une dynamique de changement grâce à des projets à la fois simples et innovants ;
  • la conscientisation des enjeux du développement durable n’est pas imperméable aux préoccupations des quartiers populaires ;
  • et ces initiatives émergent bien souvent des habitants eux-mêmes.

A l’occasion, un kit de mobilisation a été distribué à chaque participant.e. Ce kit a été conçu pour inviter les centres sociaux à déployer des actions en vue de la quinzaine du développement durable (du 1er au 15 juin). Comprenant des fiches-action et une charte graphique commune, il met ainsi à disposition des ressources facilement mobilisables pour les centres sociaux. Par exemple, chaque fiche action reprenait un projet écocitoyen déjà réalisé par un centre social en indiquant notamment ses grandes étapes de réalisation, dans le but d’en inspirer d’autres. En tout, ce sont 10 initiatives développement durable différentes qui ont été présentées et qui ont permis d’animer des ateliers lors de la rencontre sur les thématiques ainsi repérées.

Sorties vélo et vélo école, ateliers permaculture, café d’auto-réparation, cantine de quartier, cuisine participative, évaluation de l’empreinte carbone d’un centre social, changement du mode de nettoyage dans une crèche, jardin partagé, boîtes à partage ou encore café-laverie et initiation à la santé naturelle. Autant d’actions qui montrent la créativité des centres sociaux, leur engagement et leur implication pour un avenir plus juste, plus solidaire et plus éco-responsable.

Grâce aux ateliers, chacun.e a pu découvrir plus précisément les projets qui les intéressaient avec celles et ceux qui les ont portés, les ont accompagnés ou continuent à les faire vivre. L’objectif étant d’évoquer concrètement des expériences convaincantes en matière d’éco-citoyenneté. Ainsi, il n’était pas rare d’entendre des questions, des réponses ou encore des conseils précis et réalistes : « Faites goûter et partagez vos recettes, ça marche à tous les coups ! » « Nous, on distribue des plantes aromatiques pour que chacun reparte avec quelque chose. » « Quelles lingettes utilisez-vous ? » « Comment répartir les récoltes de façon juste ? » « Dans un jardin permacole, il faut faire des lasagnes ! Des couches successives de bois, de paille, de branchage et de compost. »

Suite à ces échanges stimulants, Bruno Charles, vice-président en charge du développement durable à la Métropole, a pris la parole. Il a exprimé son souhait de rapprocher l’éducation populaire et l’éducation à l’environnement. Souhait aujourd’hui exaucé en partie grâce aux centres sociaux qui rendent possible la rencontre entre ces deux univers. En effet, ces espaces prouvent que les quartiers dits populaires sont tout aussi parties prenantes des préoccupations environnementales. Il considère que le collectif est indispensable à la construction d’un projet et d’un avenir.

« On ne peut pas se construire en tant qu’individu si on n’entre pas dans un projet collectif »

Ainsi, le travail des centres sociaux, qui rassemblent chaque jour des personnes d’horizons différents autour de sujet qui concernent un ensemble participent activement à la construction d’un avenir écologiquement soutenable.

La matinée s’est prolongée par l’intervention de Nicolas Fieulaine, chercheur en psychologie sociale, sur la question « précarité et développement durable : des temporalités inconciliables ? (retrouvez un article qui lui est dédié en cliquant Ici). En mettant en rapport l’individu, son environnement et ses représentations, il a su nous livrer des pistes stimulantes pour comprendre notre comportement, notre passage de l’intention à l’action et le rôle des centres sociaux dans cette transition.

Autour de cette matinée gravitaient des idées fortes et fédératrices : pouvoir d’agir, lien social, éco-citoyenneté, inventivité…

Et vous savez quoi ? Ça fonctionne !

 

 Article de la fédération des centres sociaux du Rhône et de la Métropole de Lyon

Tags: , , , , , , , ,

Commentaires clos.