Des restos s’engagent pour donner du sens à notre assiette !

23 février 2018
Par

Dans le cadre du Plan d’Education au Développement Durable, l’association Récup & Gamelles propose à des restaurateurs de la Métropole lyonnaise de se mobiliser dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, par l’intermédiaire d’un accompagnement adapté et personnalisé.

Ces professionnels volontaires démontrent qu’une autre alimentation est possible : saine, locale, faite maison et gourmande ! A partir d’un diagnostic complet balayant l’ensemble de leurs pratiques, la collaboration entre l’association et l’établissement consiste à trouver les meilleurs moyens d’actions pour réduire le gaspillage alimentaire, mieux gérer ses déchets, et proposer une cuisine de qualité. Un tourbillon de saveurs et de valeurs dans un court-bouillon, c’est possible !

photo 1 recup

En mettant en place au préalable un système de pesées des déchets en fin de service, le chef et son équipe connaissent leur quantité moyenne sur laquelle agir.

En restauration traditionnelle, près de 40% des déchets sont considérés comme valorisables, par compostage notamment (épluchures, marc de café, restes…). Peu de solutions existent pour collecter et traiter ce type de déchet pour les « petits » établissements, mais en attendant, il est rapidement possible de baisser le volume de sa poubelle !photo 2 recup

Comme à la maison, l’aliment a qui on accorde une symbolique particulière sera traité différemment : la lutte contre le gaspillage alimentaire passe en premier lieu par le choix de produits de qualité. Cette qualité est la plupart du temps déterminée par le cuisinier ou la cuisinière, selon ses préférences et sa créativité : connaissance du producteur (en local), mode de production (sans traitement chimique de synthèse), périodicité du produit (respect de la saisonnalité), potentiel d’utilisation de l’aliment (épluchures, graines…). Que ce soit la proposition dans l’assiette ou celle du bar (bières, vins, jus, sirops…), la production artisanale est privilégiée et plébiscitée par la clientèle.

A la fin du repas, l’équipe du restaurant pourra proposer au client qui n’a pas fini son assiette (ce n’est pas grave !) de repartir avec ses restes (c’est bien !), grâce au Gourmet Bag, une boîte biodégradable, et de finir de les déguster à la maison. Un moyen bien pratique de ne pas gaspiller tout en appréciant le travail du chef !photo 3 recup

Pour découvrir l’engagement d’une partie de ces restaurateurs, vous pouvez consulter ci-dessous leur « Lettre d’info des Restos« , reprenant leur démarche, leur philosophie et présentant des initiatives similaires :

> La Fourmilière, 15 rue Salomon Reinach, 7ème

http://mailchi.mp/80cb1911a75c/la-lettre-dinfo-des-restos-1

> La Famille, 18 rue Duviard, 4ème

http://mailchi.mp/625275aa5371/la-lettre-dinfo-des-restos-2

> Le Rita Plage, 68 cours Tolstoï, Villeurbanne

http://mailchi.mp/b86d4e1bc37c/la-lettre-dinfo-des-restos-3

Pour plus d’informations sur l’AntiGaspi au quotidien : www.recupetgamelles.fr

Rejoignez-les aussi sur Facebook ! www.facebook.com/recupetgamelles

Tags: , , , , ,

Commentaires clos.