Ballade participative entre nature et culture

20 septembre 2017
Par

Découvrez le récit d’une sortie organisée par l’Association Sciences et Art … 

Le vendredi 23 juin 2017, des habitants de La Mulatière ont bravé la canicule pour se retrouver à vélo devant le musée des Confluences où une animatrice de l’association SeA Science et Art les attendait.

Pour introduire la balade, les participants ont traversé le pont Raymond Barre, en se concentrant sur leurs sens. A l’entrée du parc Gerland, chacun a pu exprimer son ressenti. »D’un côté les voitures et les camions, de l’autre, les chants des oiseaux et le vent dans les arbres » : Une belle transition sonore et visuelle entre la ville et la nature !

cette recette est issue de la Mallette "Rhône, les merveilles du fleuve", conçue par Edith Planche.
cette recette est issue de la Mallette « Rhône, les merveilles du fleuve », conçue par Edith Planche.

Les participants ont continué leur marche le long du Rhône en échangeant sur l’architecture, l’histoire du quartier, le tableau de la confluence du Rhône et de la Saône avec la Mulatière en fond, etc…

Des ateliers étaient prévus pour alterner l’apport d’informations et l’émergence de la parole des participants.
Quelques bancs à l’ombre de vieux arbres ont été opportuns pour faire un jeu à la découverte de mots liés au fleuve. Ainsi, grâce à l’imaginaire et à la poésie des participants, le mot « apron » est devenu un « grand bac utilisé jusqu’au 20ème siècle pour transporter les marchandises » plutôt qu’un petit poisson endémique du Rhône, etc…, occasion de rectifier pour l’animateur et de stimuler l’envie de connaître.

La balade s’est poursuivie au milieu des arbres du parc. L’occasion d’évoquer des anecdotes historiques, naturelles, oniriques sur les végétaux rencontrés en chemin. Les participants sont même repartis avec une recette gourmande et inattendue concoctée avec une plante mal aimée :  la compotée de framboises et de renouée du Japon ! 

La faune fluviale était aussi un fil conducteur pour mieux connaitre le quartier, notamment quand une famille castor à retardé l’aménagement des rives, ou quand les silures ont changé l’équilibre des chaînes alimentaires du fleuve, etc.

Ensemble, les participants ont été invités à traverser divers ponts entre la nature et la culture lors de cette balade participative.
Des idées ont ainsi germé chez les habitants de la Mulatière. A murir pour donner un jour lieu à des ilôts de nature, des jardins partagés, des choix d’arbres et de végétation anti-pollution.

Rejoignez-les sur leur site : http://science-et-art.com/

Tags: , , ,

Commentaires clos.