Découverte accompagnée de l’écoquartier Confluence

16 février 2017
Par

L’association SeA, Science et Art a organisé une visite de l’écoquartier Confluence  avec les adhérents de l’association Embellir et bien vivre à la Mulatière grâce au soutien du plan d’éducation au développement durable de la Métropole de Lyon.

A cette occasion, les participants ont eu l’occasion de découvrir les aménagements réalisés afin de faire du quartier Confluence un lieu de vie placé sous le signe du développement durable.photo 2 art SEA 1

La visite a débuté aux alentours de l’ancien bâtiment des douanes, de la sucrière et des grues de l’ancien port Rambaud.

Les participants ont pu découvrir les vestiges d’un passé industriel révolu, témoin de l’époque où le quartier tirait profit de la proximité de la Saône. Ce fût l’occasion d’un dialogue où les participants ont échangé quelques anecdotes historiques qui seront intégrées aux futures visites. Ils ont pu alors se questionner sur l’importance de réhabiliter les témoins du siècle passé.

Place ensuite à la modernité avec la visite de la ZAC1, première phase de l’aménagement du quartier qui arrive maintenant à son terme. Autour de la place nautique a été abordée la question de la gestion de l’eau, préoccupation essentielle dans  l’aménagement du quartier. Les participants ont discuté des solutions mises en place pour économiser l’eau et filtrer les eaux usées de manière naturelle.

Le passage devant la MJC et le centre commercial de Confluence fût l’occasion d’évoquer la lumière, élément capital à prendre en compte, que l’on parle d’économie d’énergie ou de bien être des habitants, comme fil conducteur du projet d’aménagement.photo 1 art SEA 1

L’ilot urbain Hikari, complexe de bâtiments à énergie positive à l’allure futuriste, a permis de parler de la gestion des énergies au sein d’un bâtiment aux activités mixtes et de la mise en application du concept à l’échelle d’un quartier ou d’une ville.

Enfin, lors de la visite du jardin aquatique Ouagadougou et du jardin d’Erevan les participants se sont interrogés sur le type d’espace vert que l’on souhaite intégrer à nos villes. Ils ont réfléchis à la nécessité d’implanter des espèces végétales locales, favorables à la faune, ainsi que des espèces avec des besoins raisonnables en eau pour en limiter l’arrosage.

Ce fût également l’occasion d’observer les aménagements mis en place par les autres associations intervenant sur le territoire tels que les nichoirs installés par la Ligue de Protection des Oiseaux ou les composteurs mis en place par la MJC confluence.

Les participants ont été très enthousiasmés par la visite du quartier, par les échanges entre les participants et avec l’intervenant de l’association SeA et par les questionnements soulevés par la visite. Ils en ont tiré des enseignements pour l’aménagement de leur quartier.

Tags: , , , , ,

Commentaires clos.