Rés’OGM Info vous offre de la lecture pour la rentrée

10 octobre 2016
Par

Vous avez (presque) tous entendu parler des OGM, mais savez-vous ce que sont les NBT (acronyme issu de l’anglais « New Breeding Technics ») ?

Il est parfois difficile de se tenir informé sur certains sujets qui ne bénéficient pas d’une couverture médiatique très large ni régulière. photo-art-3-resogmPourtant, si les OGM semblent absents du fil d’actualité quotidien et, par conséquent, des préoccupations de beaucoup de citoyens français, ils sont pourtant plus que jamais à l’ordre du jour dans l’agenda des sphères scientifiques et dirigeantes.

Depuis plus d’un an maintenant l’émergence de nouvelles techniques de modification du vivant fait débat parmi les experts et les décideurs politiques français et européens. Innovations prodigieuses pour certains, les NBT seraient, pour d’autres, ni plus ni moins que de nouveaux OGM, que leurs promoteurs tenteraient de soustraire à la réglementation sur les OGM « classiques », jugée trop contraignante. Car ce qui rend ces techniques « nouvelles » au point de brouiller un peu plus la frontière entre OGM et non-OGM, tient en une subtilité difficilement intelligible pour certains : ce sont des techniques de séquençage et d’édition du génome, alors que les techniques classiques consistent essentiellement à insérer des  gènes issus d’autres organismes.

Poursuivant sa mission d’informer les citoyens de la région Auvergne Rhône Alpes sur les enjeux et risques liés aux OGM, Rés’OGM Info a publié une nouvelle brochure d’information grand public destinée à faire le point sur ces « nouveaux OGM ».

Cette brochure de 16 pages A5 illustrée et en couleur a été tirée à 3000 exemplaires papiers et sera distribuée largement au sein des réseaux habituels (associatifs, magasins bio, marchés de producteurs, etc.). Elle est aussi disponible en ligne via ce lien.

N’hésitez-pas à contacter l’association par mail (resogminfo@resogm.org) ou par téléphone (04 78 42 95 37) si vous souhaitez en recevoir un ou plusieurs exemplaires par la poste.

Tags: , ,

Commentaires clos.