Profiter de la chaleur et du réconfort de son chauffage au bois tout en préservant la qualité de l’air !

20 février 2014
Par

LogoCMJNEn hiver, le chauffage individuel au bois, lorsqu’il est mal utilisé (bois humide, foyers ouverts, appareils vétustes), peut fortement contribuer à la pollution de l’air et à la surconsommation de combustible.  Par exemple, Brûler 50 kg de végétaux émet autant de particules qu’une voiture à moteur Diesel récente qui parcourt 6000 km !

Or des solutions existent pour améliorer durablement la qualité de l’air et réduire l’exposition des populations à la pollution atmosphérique. Les bonnes pratiques ne manquent pas pour concilier qualité de l’air et chauffage au bois ! Meilleure isolation de l’habitat, appareils performants et labellisés, bois sec et de bonne qualité, ramonage et entretien régulier de son appareil de chauffage, allumage du feu par le haut…

Air Rhône-Alpes souhaite sensibiliser les rhônalpins aux effets néfastes sur l’environnement et la santé d’une pratique encore trop courante en Rhône-Alpes : le brûlage des déchets végétaux. L’observatoire régional a réalisé un film pour inciter chacun à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.delair.air-rhonealpes.fr ou contactez votre Espace INFO>Energie

 

 

Tags: , ,

Commentaires clos.