Contribution au DD

20 mai 2011
Par

Grand Lyon et développement durable : un engagement qui dure…

Depuis de nombreuses années, le Grand Lyon a pour objectif de contribuer à un développement plus durable. En se dotant d’une charte de l’écologie urbaine (887 téléchargements ) dès 1992, la Communauté Urbaine a été pionnière dans l’action locale en faveur de la préservation de l’environnement.

A l’occasion des 40 ans du Grand Lyon, un rétrospective de l’histoire de la communauté urbaine a été réalisée, sous la forme de feuilletons interactifs.
Ce récit des temps forts qui ont jalonné le développement de la communauté urbaine laisse, dans son épisode 12, la place à la question du développement durable. Des années 1970 à aujourd’hui, comment le Grand Lyon s’est-il emparé des enjeux de la durabilité ?
Retrouvez l’historique de son implication et de nombreux témoignages filmés :
Épisode n°12: Quand l’écologie urbaine inaugure le développement durable

 

 

… formalisé dans l’Agenda 21 du Grand Lyon

La fin des années 1990 va inscrire la question environnementale dans une problématique plus large, celle du développement durable.

Au niveau mondial,  les chefs d’États réunis à la Conférence des Nations Unies sur l’Environnement et le Développement de Rio de Janeiro (‘Sommet de la Terre’, Juin 1992) sentent la nécessité de passer au concret, alarmés par une fracture sociale grandissante et de dégâts environnementaux irréversibles. C’est ainsi qu’ils adoptent l’Agenda 21 global : ce programme est un large plan d’actions, visant à faire évoluer notre mode de développement vers un développement soutenable pour la planète. En agissant dans de nombreux domaines (pauvreté, santé, logement, pollution de l’air, gestion des mers, des forêts et des montagnes, ressources en eau, agriculture, gestion des déchets…), l’ensemble des acteurs de la communauté internationale s’engage pour un futur meilleur… et  les collectivités territoriales sont elles-aussi appelées à jouer leur rôle, à leur niveau et sur la base d’une concertation avec les acteurs du territoire : c’est l’Agenda 21 local.

Dans la foulée du projet d’agglomération « 21 priorités pour le 21ème siècle », le Grand Lyon adopte en 2005 son Agenda 21, articulé autour de 5 orientations :

  • favoriser simultanément la cohésion sociale et le développement économique,
  • participer à la lutte contre l’effet de serre,
  • améliorer le cadre de vie des habitants,
  • animer avec les communes la prise en compte du développement durable de manière partenariale,
  • mobiliser l’institution communautaire pour un développement durable.

 

Plan d'actions Actualisé en 2007 (477 téléchargements )   il fait partie des 100 premiers Agenda 21 reconnus par l’État.

Pour assurer la mise en œuvre de ces orientations, l’Agenda 21 comprend un plan d’actions ( Plan d'actions 2005-2007 (524 téléchargements ) puis Plan d'actions 2007-2009 (564 téléchargements ) ).

Il s’accompagne de plusieurs outils :

le Plan d'éducation au développement durable (686 téléchargements ) , qui permet de sensibiliser les scolaires et les citoyens à des évolutions de comportement : le Grand Lyon subventionne des associations qui font de l’éducation au développement durable soit à travers de l’animation en milieu scolaire (primaire) ou dans les centres socioculturels…soit à travers des manifestations de sensibilisation.

– l’Observatoire du développement durable, pour suivre les évolutions du territoire , articulé autour de deux types d’outil :

  • un tableau de bord d’une trentaine d’indicateurs de développement durable.
  • des cahiers thématiques : un volet environnement actualisé en 2011, un volet social publié en 2007 et en cours d’actualisation, et un volet économique publié en 2009

 

– le Club du développement durable, pour favoriser l’échange de bonnes pratiques entre communes

– les Agendas 21 territoriaux, pour mettre en œuvre des projets de développement durable à l’échelle de deux territoires : le Val de Saône et la Vallée de la Chimie

– la grille développement durable, pour accompagner la prise en compte du développement durable dans les projets.

… et complété par le Plan Climat du Grand Lyon

Répondant à l’une des principales orientations de l’Agenda 21, la démarche Plan Climat concrétise la participation de l’agglomération lyonnaise à la lutte contre le changement climatique que certains décrivent comme « l’enjeu du siècle ».  La délibération adoptée en décembre 2007 comporte des engagements chiffrés : atteindre les « 3X20 » d’ici 2020 (moins 20 % d’émissions de gaz à effet de serre, moins 20 % de consommation d’énergie et une part d’énergies renouvelables portée à 20 %) et  le « facteur 4 » d’ici 2050 (diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre).

Le Grand Lyon agit :

  • en interne sur son patrimoine et ses équipements,
  • comme porteur de politiques publiques qui doivent évoluer pour atteindre les objectifs de diminution de consommation d’énergie (déplacements, isolation des logements, réseaux de chaleur…)
  • et comme animateur de l’ensemble des acteurs du territoire qui souhaitent prendre leur responsabilité sur cette question  (les communes, les entreprises, les organismes HLM et les promoteurs, les associations…), via la Conférence locale Energie-Climat mise en place au mois de mai 2010.

 

Toutes les informations sur le Blog du Plan Climat du Grand Lyon

Retrouvez aussi la plaquette synthétique « Le Grand Lyon, acteur du Développement Durable » (713 téléchargements ) .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*