1. Arbre, fertilité et sols urbains

28 mars 2018
Par

Le sol est le résultat et la condition du développement de la vie sur Terre, il est donc nécessairement le point de départ de toute réflexion sur la question du vivant. Le sol est appréhendé ici selon une approche agro-pédologique, c’est-à-dire comme support fertile destiné au développement de l’arbre et de son cortège écosystémique (c’est à dire les micro-organismes, animaux et plantes qui l’accompagnent).

La terre « végétale » est le résultat d’un long processus naturel appelé pédogénèse, sous l’action du climat et de certains être vivants (bactéries, champignons, végétaux et animaux), la décomposition des roches mères constitue au fil des siècles une mince couche superficielle du sol particulièrement fertile. À titre indicatif, il faut environ un siècle pour constituer 1 cm de terre fertile, c’est pourquoi elle doit être considérée comme un matériau difficilement renouvelable. La ville doit donc organiser sa protection, mesurer sa rareté et en éviter le gaspillage. Les documents ci-dessous illustrent nos connaissances concernant les différents aspects que les acteurs de la ville doivent prendre en compte pour valoriser les sols et créer des supports fertiles destinés aux plantations urbaines durables.

 

 

Crédit photo : Eisenia

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *