La Charte de l’arbre

21 février 2013
Par

De nos jours, près de 80% des français vivent dans les zones urbaines. Le Grand Lyon, qui compte actuellement 58 communes, rassemble ainsi une population de près de 1,3 million d’habitants. La ville moderne est devenue de plus en plus fonctionnelle au cours du 20ème siècle, par contre, les politiques de développement ont longtemps délaissé les questions d’environnement et de cadre de vie. Aujourd’hui, il semble légitime de rechercher à améliorer confort et attractivité mais aussi de s’alerter sur la vulnérabilité du territoire.

Pour répondre à cette problématique, il faut se convaincre que la condition même d’un développement urbain durable vient de la réconciliation entre la nature et la ville. Bien méconnu, le patrimoine arboré est une composante active de la ville offrant de nombreux bénéfices et services : climatisation de la ville, participation à la gestion de l’eau, dépollution de l’air et des sols, bienfaits sur le psychisme des urbains… Face à ces réalités, nous nous devons de prendre conscience de cet allié et de valoriser au mieux la place de la nature à nos côtés pour envisager un développement durable de la ville et de nos vies.

Pour ce faire, nous avons besoin d’un outil rassemblant l’ensemble des acteurs du territoire dont les métiers, les actions ou la sensibilité sont en interface avec la question de l’arbre. Support de connaissances partagées et principes sur lesquels s’appuyer, la charte de l’arbre doit être perçue tel un guide. Elle a pour objectif l’amélioration et l’harmonisation des pratiques dans le but d’assurer ainsi une protection durable et acceptée par tous aux arbres qui composent les paysages de notre agglomération.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

. La charte de l'arbre (816 téléchargements )

. L'essentiel de la Charte de l'arbre (622 téléchargements )

. Charte de l'arbre version anglaise (109 téléchargements )

 

LES SIGNATAIRES DE LA CHARTE DE L’ARBRE  

 La charte est une démarche partenariale de territoire qui a pour vocation de rassembler les acteurs publics privés et associatifs, dont les     missions, les actions ou les métiers s’interfacent avec la question de la production et du développement de l’arbre en  milieu  urbain. Il s’agit de partager des valeurs, de co-construire des projets, de mutualiser des moyens et surtout de favoriser les échanges et les solidarités.

Au 23 décembre 2013, on dénombre 92 signataires de la charte qui sont :

L’agence d’urbanisme, Arthropologia, le Caue du Rhône, la Frapna, Naturama, Le réseau arboriste élagueur, Science et Art, Thalie pour les associations ;

Arbodiag, Atelier des Sites, Cabinet Pierre Grillet, Chlorophyl’Assistance, Citare, Crisop SARL, Equinoxe, Folia, Gautier Conquet, Green Concept, If Tech, In Situ, L’Atelier de l’Arbre, Orizhome, Pousse Conseil, SDA Genay, Sol Paysage, pour les bureaux d’études/Paysagistes ;

Belleville, Caluire et Cuire, Champagne au Mont d’Or, Charbonnières les Bains, Chassieu, Collonges au Mont d’Or, Curis au Mont d’Or, Dardilly, Ecully, Feyzin, Francheville, Genay, Grand Lyon, Grigny, Jonage, La Mulatière, Limonest, Lyon, Lyon 1er, Lyon 2ème, Lyon 3 ème, Lyon 4 ème, Lyon 5ème, Lyon 6ème, Lyon 7 ème, lyon 8ème, Lyon 9 ème, Meyzieu, Oullins, Pierre Bénite, Poleymieux au Mont d’Or, Rilleux la Pape, Saint Fons, Sainte Foy les Lyon, Saint Didier au Mont d’Or, Saint Genis Laval, Saint Germain au Mont d’Or, Sathonay Camp, Tassin la Demi Lune, Villeurbanne pour les collectivités ;

Arborea Jardin Conseil, Duc et Preneuf, Espaces Verts des Mont d’Or, Fayolle Jérome SARL, Green Style, Id verde Genay et Jarcieu, Jacquard Espaces Verts, Laquet, Nature, Parcs et Sports, Perrin Paysage, Pothier Elagage, Rhône Jardin Service, Tarvel, Triade pour les entreprises de paysage ;

FFP, FNPHP, UNEP pour les fédérations professionnelles ;

Pépinières Arbor, Pépinières Cholat, Pépinières Guillot Bourne, Pépinières Imbert, Pépinières Moreau, Pépinières Rey et Pépinières Soupe, Pépinières Udenhout, Vannucci piante pour les pépiniéristes ;

CFPF Chateauneuf du Rhône, Maison familiale de Sainte Consorce, Lycée Horticole de Lyon-Dardilly-Ecully  pour les écoles et centres de formation.

 Logos Signataires de la charte de l’arbre

LES PLANS D’ACTIONS DES SIGNATAIRES

  dardilly2013 light)En adhérant à la charte, chaque signataire s’engage à élaborer et à mettre en œuvre un plan d’action. Ces plans s’inspirent des 25 recommandations formulées dans la charte de l’arbre et sont un engagement libre et volontaire. Des guides sont à la disposition des signataires pour préciser leurs engagements, ces derniers devant être quantifiés et évaluables. Une procédure d’évaluation et d’actualisation des engagements sera engagée tous les trois ans pour permettre le suivi qualitatif et quantitatif de la démarche et d’orienter son évolution dans le temps. La charte de l’arbre est en effet imaginée comme un dispositif progressif et évolutif, destiné à vivre et à s’épanouir sur le long terme.

 

  Les objectifs des plans d'actions (485 téléchargements )

Guide de travail des plans d'actions (506 téléchargements )

 

 

Des outils de communication sont à la disposition des signataires pour accompagner leurs actions ou leurs documents (logos, charte graphique, panneaux d’exposition…)

Expo_charte_arbre_

 

 LES ACTIONS ET LES DOCUMENTS

Un des objectifs central de la Charte de l’Arbre est de faciliter la mutualisation des connaissances et le partage des savoirs. Ces connaissances ont ici été réparties selon neuf entrées thématiques qui correspondent aux principaux champs des savoirs sur l’arbre et ses interfaces environnementales, sociales et techniques avec la ville. Ces thématiques intègrent également nos interrogations actuelles qui délimitent les limites de ces connaissances et justifie des efforts continus d’observation, d’innovation et de recherche. Du fait de leur caractère évolutif, les connaissances consignées dans les articles, les fiches techniques, les guides ou les études présentées sur ce site sont appelées à être régulièrement actualisées, complétées, voire remise en question. L’avis des lecteurs et des partenaires de la charte de l’arbre est d’ailleurs sollicité pour permettre l’amélioration continue de la formalisation de ces connaissances.

Les 9 thèmes de la charte sont :  

 1. Arbre, fertilité et sols urbains 

 2. Arbre, eau et climat 

 3. Écologie et santé 

 4. Les essences

5. La plantation des arbres

6. La gestion des arbres 

7. l’arbre et la loi 

8. Arbre urbain et société 

9. Arbre urbain et interfaces métiers 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

1. Arbre, fertilité et sols urbains :

 Le sol est le point de départ impératif de toute réflexion sur la question du vivant. Il est le résultat et la condition même du développement de la vie sur terre. Le sol est appréhendé ici selon une approche agro-pédologique, c’est-à-dire comme support fertile destiné au développement de l’arbre et de son cortège écosystémique (c’est à dire les micro-organismes, animaux et plantes qui l’accompagnent). La terre qualifiée de « végétale » est la résultante d’un long processus naturel, la pédogénèse, qui permet de constituer au fil des siècles cette mince couche superficielle fertile du sol par décomposition des roches mères sous l’action du climat et des êtres vivants (bactéries, champignons, végétaux et animaux). On considère à titre indicatif qu’il faut environ un siècle pour constituer1 cmde terre fertile, c’est pourquoi la terre doit être considérée comme un matériau difficilement renouvelable, que la ville se doit de protéger, de mesurer la rareté, et d’éviter le gaspillage. Les documents ci-dessous tentent d’éclairer nos connaissances sur les différents aspects à prendre en compte par les acteurs de la ville concernant la valorisation des sols et la création de supports fertiles pour des plantations urbaines durables.

           – Diagnostic d’un sol (notions de pédologie appliquée) (en cours d’élaboration)

           – Cartographie des sols urbains (en cours d’élaboration)

           – Méthodes de décapages et de stockage des terres (en cours d’élaboration)

           – Stratégie de connaissance et d’utilisation des sols fertiles

Fiche : Reflex27Gestion durable des terres

Fiche : Reflex28 Préserver lesRessources

Fiche : Reflex29 Valoriser les Terres

           – Reconstitution de sols supports de plantations (en cours d’élaboration)

           – Stratégie de mutualisation des matériaux (en cours d’élaboration)

           – Amélioration des sols en place (en cours d’élaboration)

           – Notions de phytoremédiation (en cours d’élaboration)

           – Les mélanges terre-pierres (en cours d’élaboration)

           – Aération et drainage des sols urbains (en cours d’élaboration)

           – La mycorhization des arbres urbains (en cours d’élaboration)

           – Matière organique, compostage et amélioration des sols (en cours d’élaboration)

           – Guide à l’attention des particuliers (en cours d’élaboration)

 

 

2. Arbre, eau et climat :

 ClimatL’air et l’eau sont les deux éléments indispensables au développement des arbres. Les végétaux fonctionnent comme des sortes de pompes qui extraient l’eau du sol, la conduisent vers l’ensemble de leurs tissus vivants, notamment vers les feuilles. Dans les feuilles l’eau participe à l’accomplissement de la photosynthèse, puis est en grande partie rejetée dans l’atmosphère sous forme de vapeur d’eau. Ce processus actif appelé évapotranspiration agit de manière significative sur le climat, ce qui fait des végétaux, et des arbres en particulier des éléments essentiels d’adaptation des villes aux perspectives de lutte contre les îlots de chaleurs urbains. Mais trop d’eau est également néfaste pour les arbres dont les racines respirent est ont donc besoin de présence d’air dans les sols. Il est donc indispensable pour les villes de bien maitriser l’ensemble de ces mécanismes afin de mettre ces processus naturels au service d’une gestion écologique, économique et durable de la ville. L’arbre et le végétal en ville réponde au départ à une demande sociale, mais prenne ainsi une vraie fonction active de gestion alternative des eaux pluviales et d’atténuation des effets des changements climatiques.

     – Les dispositifs tensiométriques (en cours d’élaboration)

     – Stratégie d’infiltration des eaux pluviales (en cours d’élaboration)

     – Protection de la ressource en eau potable (en cours d’élaboration)

     – Évapotranspiration et climat (en cours d’élaboration)

     – Mesure du stress hydrique des arbres (en cours d’élaboration)

     – Les échaudures du tronc (en cours d’élaboration)

     – Notion de bioclimatique urbaine (en cours d’élaboration)

     – Arbres urbains et stockage du carbone (en cours d’élaboration)

     – Arbres et risques liés aux tempêtes (en cours d’élaboration)

     – Changement climatiques et risques incendies (en cours d’élaboration)

     -Arbres et déneignement (en cours d’élaborations)

 

 

3. Écologie et santé :

Santé

L’arbre est généralement considéré comme un des maillons central des écosystèmes terrestres. En ville il est également au centre de nombreux enjeux en termes d’écologie et de santé. Écologie car la lutte contre l’érosion de la biodiversité est un enjeu qui concerne également les territoires urbanisés : protection des milieux, limitation de l’utilisation de pesticides, développement de la trame verte, lutte contre les essences invasives font ainsi parties des actions engagées dans cette perspective. Santé puisque l’arbre a une action directe sur la qualité de notre environnement et a donc des incidences à la fois positives et négatives sur notre santé : positives par son rôle dans la purification de l’air, l’atténuation des canicules, l’effet sur le psychisme…, négatives car il peut entrainer des risques sanitaires : allergies respiratoires, chenilles processionnaires… Il convient donc d’étudier et de mieux connaître l’ensemble de ces phénomènes, c’est l’objet de ces différentes études.

     – Les risques d’allergies (en cours d’élaboration)

     – Arbres et biodiversité (en cours d’élaboration)

     – Les équilibres écosystémiques (en cours d’élaboration)

     -Les animaux des arbres (guêpes, abeilles, chenilles, corbeaux etc…) (en cours d’élaboration)

     – Les arbres en milieu naturel  (en cours d’élaboration)

     – Les essences invasives (en cours d’élaboration)

     – Les techniques alternatives de désherbage (en cours d’élaboration)

     – La végétalisation contrôlée des pieds d’arbres (en cours d’élaboration)

     – Études sur l’impact des arbres sur la santé (en cours d’élaboration)

 

 4. Les essences :

 essence

Les arbres existent sur terre depuis plus de 200 millions d’années. Dans la nature les végétaux ont développé des adaptations pour pouvoir survivre à différentes conditions de milieux : nature des sols, disponibilité en eau, variations climatiques. Ces adaptations sont à l’origine de la très grande diversité des essences végétales que l’on trouve sur terre. Les échanges de plantes et la diversification des essences a depuis l’antiquité accompagné la civilisation humaine. Ces échanges se sont intensifiés depuis le XVIIème siècle et on assiste depuis à une véritable mondialisation du règne végétal. Les conséquences écologiques et culturelles peuvent être positives ou négatives selon les cas : positives quand l’introduction permet d’améliorer des milieux difficiles et dégradés ou créer des identités paysagères plus diversifiées comme c’est souvent le cas dans les villes, négatives quand les plantes introduites développent un caractère invasif. La connaissance de l’écologie et du comportement des arbres est donc indispensable pour améliorer leur utilisation et permettre un choix adapté et durable.

– fiches essences par espèce (en cours d’élaboration) 

Fiche Acer.campestre

Fiche Corylus colurna

Fiche Quercus Ilex

Fiche Tilia tomentosa

-Histoire de la diversification des essences (en cours d’élaboration) 

 

 5. La plantation des arbres :

plantation

 La plantation d’un arbre est un geste qui engage sur le long terme, aussi doit-elle être correctement pensée et réalisée. Les techniques et les principes de plantations se sont progressivement élaborés et complétés au fil des époques. Après un âge d’or des plantations d’arbres en ville pendant la seconde moitié du XIXème siècle, le vingtième siècle a été plus difficile et s’est accompagné de nombreuses pertes de savoir-faire. Depuis la fin des années 80, la question de la place de l’arbre dans la ville est à nouveau à l’honneur et accompagne depuis le début du XXIème siècle les principaux enjeux de développement d’une ville vivable et attractive. De nombreuses expérimentations et l’apport de nouvelles connaissances techniques et scientifique ont permis une amélioration significative de la qualité des plantations d’arbres en ville. Les documents de ce chapitre tentent de faire le point sur les différentes exigences techniques indispensables pour la réalisation de plantations qualitatives et durables.   

     -Éléments de conception des plantations urbaines (espaces publics, espaces naturels, jardins privés…) (en cours d’élaboration)

Grand Lyon referentiel_espaces_publics_materiaux_arbres_arbustes

Grand Lyon referentiel_espaces_publics_materiaux_gazons_prairies

Grand Lyon referentiel_espaces_publics_materiaux_piedsdarbres

Grand Lyon_referentiel_espaces_publics_materiaux_strate_vegetale_basse

     -La fourniture des arbres en pépinière (formes et forces, provenance, transplantation, critère d’évaluation de la qualité, contrat de    culture ou  de réservation des végétaux…) (en cours d’élaboration)

     – Techniques de plantation (fosse, niveau collet, plombage, tuteurage…) (en cours d’élaboration)

     – Protections physiques des arbres (natte de bambou,  grille et corset, tuteur, …)

fiche_23_GRILLES_ARBRE_ROLE

fiche_24_GRILLES_ARBRE_DIMENSIONS

fiche_25_GRILLES_ARBRE_TECHNIQUE

     – Éléments de CCTP  de plantation (en cours d’élaboration)

     – Parachèvement et confortement (en cours d’élaboration)

     – La transplantation (en cours d’élaboration)

   – La plantation de boisements périurbains (en cours d’élaboration)

6. La gestion des arbres :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les forestiers aime à dire, gérer c’est prévoir. Il existe en effet une relation directe entre la conception des plantations et les efforts d’entretien nécessaires pour assurer leur devenir. La gestion des arbres s’appuie sur une approche diagnostic et méthodologique qui permet de définir des orientations d’entretien sur le moyen, voire le long terme. Cette projection dans l’avenir est indispensable pour assurer une cohérence et une maitrise des dépenses d’entretien. L’objet de ce chapitre est de présenter les principales connaissances indispensables à la gestion des arbres en ville.

 

     – Inventaire de patrimoine arboré (critères, méthodologie) (en cours d’élaboration)

     – Les outils SIG de connaissance et de gestion des arbres (en cours d’élaboration)

     – L’expertise des arbres (en cours d’élaboration)

     – La programmation des travaux (en cours d’élaboration)

     – La taille des arbres  

La taille des arbres

    – La taille de formation des arbres urbains (en cours d’élaboration)

     – Le chancre coloré du platane (en cours d’élaboration)

     – La lutte biologique (en cours d’élaboration)

     – La chenille processionnaire du pin (en cours d’élaboration)

     – Les indicateurs de gestion des arbres (en cours d’élaboration)

     – Le risque tempête (en cours d’élaboration)

     – La gestion des balmes et des pentes boisées (en cours d’élaboration)

     – Les haies 

guide conception gestion haie

7. l’arbre et la loi :

#####L31L’arbre, comme tous les éléments de l’environnement urbain fait l’objet de règles qui tantôt limitent ses possibilités de développement, tantôt au contraire font office d’un véritable bouclier de protection juridique. Ces règles se déclinent dans différents documents de portée nationale ou locale, mais nécessitent également un véritable effort de pédagogie pour en faire comprendre les objectifs et respecter les prescriptions. Enfin, au-delà des règles, il est souvent nécessaire de proposer des démarches partenariales qui permettent de s’affranchir de normes limitatives et offrir des solutions techniques négociées pertinentes.

     – Rappel du code civil (et de ses limites) (en cours d’élaboration)

     – Règles de protection du PLU (+ périmètre de protection monuments historiques) (en cours d’élaboration)

     – Règlement de voirie 

Grand Lyon reglementdevoirie

     – Protection des arbres sur les chantiers

 VOI_reflexe_10_PROTECTION_ARBRE

VOI_reflexe_11_PROTECTION_COURONNE

 VOI_reflexe_12_PROTECTION_TRONC

VOI_reflexe_13_PROTECTION_RACINES

      – Prise en compte de la valeur des arbres dans les projets (en cours d’élaboration)

     – Protocole de cohabitation arbres et réseaux 

GL protocole-cohabitation-arbres-reseaux 

 

8. Arbre urbain et société :

 

Le développement de l’homme est associé à celui de l’arbre depuis son apparition sur terre. Nourricier, protecteur physique et symbolique, fournisseur de matériaux de lumière et de chaleur, marqueur du temps qui passe et repère dans l’espace, cette relation profonde et complexe à laissé des traces conscientes et inconscientes dans nos sociétés. Souvent perdu de vue dans notre civilisation matérialiste et court-termiste, cette relation ressurgi néanmoins de nombreuses façon dans notre façon de concevoir voir l’arbre dans la ville. La relation à l’arbre renvoie au sensible, à l’affectif et revêt donc une véritable dimension culturelle qui participe au réenchentement de la ville technologique et fonctionnelle.

      – Études sur la demande sociale liée à la nature en ville (en cours d’élaboration)

      -Etudes historique sur les arbres dans le Grand Lyon

Rénovation des quais du Rhône 1. historique

     – Actions de sensibilisation et de communication  (en cours d’élaboration)

     – Plan d’éducation au développement durable : actions développées sur le thème « Arbres et Paysage »

     – Initiatives citoyennes en faveur des arbres  (en cours d’élaboration)

     – Actions événementielles, artistiques et festives  (en cours d’élaboration)

       – Expositions, informations sur l’arbre en ville

     – Circuits de découverte des arbres  :

guide des arbres_Pierre Benite_circuit centre

guide des arbres_lyon2-carnot

guide des arbres_villeurbanne-tonkin

 

 

9. Arbre urbain et interfaces métiers :

terrassement rue de la villette La ville est un milieu complexe, le terrain d’enjeux souvent contradictoires, et donc nécessairement un lieu de dialogue et de compromis. Pourtant, l’histoire du dernier siècle nous montre que c’est davantage dans l’opposition ou la simple coexistence plutôt que dans la synthèse et l’intégration que se sont développées les différentes compétences urbaines. L’acquisition de savoirs approfondis a conduit progressivement à une compartimentation des savoirs et à une séparation des connaissances métiers. Pourtant, plus que jamais la ville pour être raisonnée et durable nécessite une approche cohérente et croisée entre l’ensemble de ses composantes. Ce n’est plus de concurrence et d’exclusion qu’il est question, mais de convergence et de synergie. Ainsi l’arbre ne doit pas seulement être appréhendé de manière isolée, mais aussi en interface avec tous les objectifs et les métiers qui s’exprime légitimement à ses côté pour la conception d’une ville durable.

                – Arbres et accessibilité

                – Arbres et mode doux

                – Arbres et marchés forains

                – Arbres et vidéosurveillance

                – Arbres et éclairage public

                – Arbres et réseaux

                – Arbres et hiérarchie des voiries urbaines

 

 Sites en lien avec la charte de l’arbre :

Plante & Cité 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 Responses to La Charte de l’arbre

  1. rassaert,IVAN le 14 juillet 2014 à 09:36

    Bonjour ,je serais intéressé de pouvoir signer la charte de l’arbre et d’être tenu au courant ,si possible ,de l’évolution principalement à la CROIX ROUSSE MERCI Cordialement I.RASSAERT

    • fsegur le 15 juillet 2014 à 09:31

      Bonjour

      La signature de la Charte de l’Arbre est pour le moment réservée au Collectivités, Associations, Fédérations professionnelles, centres de formations et entreprises. Nous envisageons d’organiser prochainement une ouverture de la signature vers le grand public. Aussi nous allons prendre en compte votre demande et tacherons de vous informer de l’actualité de la Charte de l’Arbre.

      Cordialement
      Frédéric SEGUR
      Animateur de la Charte de l’Arbre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*